La fuite d'eau au centre-ville de Chicoutimi n'a pas causé de dommages à la glace du Centre Georges-Vézina. Le manque de garanties en approvisionnement d'eau a toutefois forcé les dirigeants des Saguenéens à remettre la rencontre prévue en soirée face au Drakkar de Baie-Comeau.

Le duel Sags-Drakkar remis au 5 décembre

Le premier duel de la Coupe l'Ami Junior devra attendre... En raison d'une fuite d'eau majeure survenue à Chicoutimi et de l'absence de garantie d'approvisionnement en eau potable au Centre Georges-Vézina, l'organisation des Saguenéens de Chicoutimi n'a eu d'autres choix que d'annuler la rencontre qui devait avoir lieu mercredi soir face Drakkar de Baie-Comeau. Cette décision a été prise de concert en matinée avec la Ligue de hockey junior majeur du Québec.
La rencontre est officiellement remise au mardi 5 décembre 2017, à 19 h 30. Les partisans qui détenaient déjà un billet pour le match de mercredi soir pourront l'utiliser pour celui du 5 décembre. 
Dans une vidéo publiée sur le site Internet de la ville, le maire Jean Tremblay a expliqué qu'une fuite dans une conduite de deux pieds de diamètre vers l'usine de traitement d'eau a eu des répercussions dans un large secteur de Chicoutimi, incluant trois arénas. En plus du Centre Georges-Vézina, toutes les activités ont également été annulées jusqu'à nouvel ordre au Pavillon de l'agriculture et l'aréna de l'UQAC. La piscine du Cégep de Chicoutimi a également été fermée.
Malgré la remise de la rencontre, les joueurs des Sags ont tout de même pu tenir un entraînement en fin d'avant-midi. Une conduite temporaire a permis de tout de même acheminer de l'eau dans les quartiers touchés, mais en quantité moindre, colorée pour plusieurs. 
« On est passés à deux cheveux de manquer d'eau pendant 24 heures », a laissé savoir Jean Tremblay, demandant aux citoyens concernés de réduire leur consommation. 
Les dirigeants des Saguenéens sont venus à la décision de remettre la partie face au Drakkar parce que le Comité de mesure d'urgence à Saguenay ne pouvait offrir de garanties en terme d'approvisionnement d'eau. « Il est impossible pour l'organisation des Saguenéens d'opérer un match de façon sécuritaire et convenable dans ce genre de situation », a confié la responsable des communications Iris Tremblay, dans un communiqué. 
Pas de changement
Pour le moment, la situation ne semble pas occasionner de problèmes aux Saguenéens dans le déroulement normal des opérations quotidiennes à l'entraînement.
Joint mercredi en fin de journée, l'entraîneur-chef Yanick Jean n'avait pas eu d'indications en ce sens, même s'il ne savait pas encore à quel endroit aurait lieu la séance d'entraînement de jeudi. 
 Ce n'est pas l'idéal, mais c'est ça. On ne peut pas s'apitoyer sur notre sort. On n'a pas le choix », a confié le pilote des Bleus à propos de la situation et de la remise de la rencontre de mercredi.
Avec Johanne Saint-Pierre
Pointes de plume
•Arrivé au Saguenay mardi, German Rubtsov a participé à une première séance d'entraînement mercredi matin. Son dossier n'a toutefois pas évolué au cours des dernières heures. Yanick Jean a admis qu'il n'aurait pas pu obtenir sa libération internationale à temps pour permettre à l'attaquant russe de jouer en soirée, si la rencontre avait eu lieu. Le directeur général et entraîneur-chef ne pouvait pas non plus dire s'il pensait obtenir les papiers d'ici vendredi, alors que les Sags disputeront leur premier match sur la route, à Drummondville. Le lendemain, les Chicoutimiens seront du côté de Sherbrooke...
• Un autre joueur russe représente un dossier complexe, soit Vitalii Abramov avec les Olympiques de Gatineau. Retranché mercredi matin par les Blue Jackets de Columbus, l'attaquant de 19 ans s'accordera du temps pour encaisser le choc avant de décider où il jouera en 2017-18. Champion marqueur de la LHJMQ la saison dernière avec 104 points, Abramov est convaincu ne plus rien avoir à prouver dans les rangs juniors et regarde la possibilité d'évoluer chez les professionnels, en Finlande plus précisément. Les Blue Jackets ne seraient pas chauds à cette idée, mais la famille Abramov et ses agents vont réfléchir à la prochaine étape de la carrière du meilleur compteur LHJMQ au cours des prochains jours. L'entente entre la LNH et la Ligue canadienne de hockey (LCH) est pourtant claire. Tout joueur sélectionné dans le circuit Bettman à partir de la LCH doit être retourné à son équipe junior s'il a moins de 20 ans. D'ailleurs, dans leur communiqué, les Blue Jackets ont écrit que Vitalii Abramov avait été « cédé aux Olympiques de Gatineau de la LHJMQ »... Dave Ainsley