Jérémy Diotte a ouvert la marque en première période après une exécution parfaite en avantage numérique.

Le Drakkar doublé

En plus de prendre les devants dans la course à l’obtention de la coupe l’Ami junior, les Sags ont également profité de leur victoire de mardi soir sur le Drakkar, au compte de 4-2 au centre Georges-Vézina, pour doubler leurs rivaux de la Côte-Nord au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Le match, initialement prévu le 27 septembre, mais remis en raison d’une importante fuite d’eau, était déjà le sixième entre les deux formations qui croiseront le fer encore quatre autres fois. Avec leur deuxième gain en quelques jours sur leur patinoire, les Sags ont ainsi remporté une troisième victoire, portant leur total à sept points et infligeant du même coup un troisième revers dans cette série au Drakkar, qui compte six points. Au classement général, maintenant à égalité au 14e échelon, les Sags devancent également le Drakkar par un petit point, avec une récolte de 27 en 29 parties. 

« On avait eu une grosse performance contre eux vendredi. Tu ne veux pas que ce soit un feu de paille. On savait qu’ils allaient jouer pour vrai et qu’on devait être meilleurs et faire les détails. Ça n’a pas été parfait, mais l’éthique de travail était là. C’était encore plus qu’on avait perdu dimanche et qu’on ne veut pas coller de défaites. C’était important de revenir avec une victoire. On a une grosse semaine avec quatre matchs en six soirs. On voulait se donner du momentum pour s’en aller dans la fin de semaine de trois matchs en trois soirs. Mentalement, c’est plus facile après une bonne performance où on est allés chercher la victoire », d’insister l’entraîneur-chef Yanick Jean. 

« Oui on a eu quelques bonds favorables. Quand on les a, on ne se plaint pas », a-t-il repris, rappelant que ses troupiers avaient eu dix chances de marquer au deuxième engagement. 

« J’espère qu’on a eu des bonds favorables. On aurait pu avoir un écart de 2-3 buts avant la troisième. On devait trouver un moyen et on l’a quand même fait », de souligner le pilote des Bleus. 

En première période, après un avantage numérique infructueux de part et d’autre, les Sags ont ouvert le pointage dès le début d’une pénalité de quatre minutes à Gabriel Fortier. Libéré dans l’enclave, Jérémy Diotte a fait mouche. Quelques secondes après la fin de l’avantage numérique, Kevin Klima a fait bouger les cordages une 15e fois cette saison avec un tir vif du cercle des mises en jeu qui est passé au-dessus de l’épaule droite de Justin Blanchette. Fortier s’est bien repris en début de deuxième, lorsqu’il a fait dévier une passe derrière Alexis Shank pour inscrire les siens au pointage. Les visiteurs avaient l’occasion de ramener les deux clubs à la case départ lors d’une autre attaque massive, mais Kevin Klima a causé un revirement en territoire adverse avant de glisser la rondelle entre les jambières de Blanchette. Les Sags semblaient alors en plein contrôle, mais une bonne fin d’engagement des Nord-Côtiers leur a permis de faire 3-2 avant la pause. La patience d’Ivan Chekhovich a été récompensée au retour, après un bel arrêt de Shank. 

Le début de la troisième n’a pas été simple pour les Sags qui ont profité d’un coup de sifflet rapide, une rondelle a atterri directement sur le poteau et Shank a frustré le Chicoutimien Jordan Martel de la mitaine. Une pénalité de quatre minutes pour bâton élevé à Christopher Benoit avec 3min10 au cadran a grandement simplifié la tâche des locaux en fin de rencontre, ce qui n’a pas empêché Blanchette de réaliser l’arrêt du match de la mitaine après s’être aventuré un peu loin de son filet. Avec quatre secondes à faire, Kevin Klima a mis un point d’exclamation à une soirée de quatre points d’un tir de loin dans un filet désert. 

Après avoir subtilisé la rondelle à Ivan Chekhovich en désavantage numérique, Kevin Klima s’est amené devant Justin Blanchette qu’il a déjoué entre les jambières pour faire 3-1 en faveur des Sags.

La confiance fragile

En action pour une deuxième fois au centre Georges-Vézina, le Drakkar a beaucoup mieux fait que vendredi dernier, mais a tout de même subi un troisième revers consécutif. 

«On est dans une passe où on essaie de se replacer sur certaines affaires. On a mis plus de pression, comparativement à vendredi dernier et dimanche chez nous. Les gars ont répondu sur certains petits détails. Le résultat n’est pas de notre bord, mais on peut construire sur des éléments sur lesquels on a avancé», a laissé tomber calmement l’entraîneur-chef Martin Bernard, convenant que le but de Kevin Klima en désavantage numérique avait fait la différence. 

«C’est sûr que la confiance est fragile. Il faut demeurer calmes, mais fermes dans les demandes qu’on fait», a-t-il poursuivi, se montrant dans l’ensemble content de la performance d’Ivan Chechkovich, fautif sur le but à court d’un homme, qui avait été laissé dans les estrades samedi dernier, face à Sherbrooke. 

Après la rencontre, Martin Bernard faisait remarquer qu’avec la blessure à Bradley Lalonde, la suspension à Simon Chevrier et le gardien Antoine Samuel sur le bout du banc, le Drakkar avait affronté les Sags sans joueur de 20 ans. L’entraîneur a donc hâte de pouvoir compter sur le retour de certains vétérans, à commencer par le capitaine de l’équipe Antoine Girard. Le Jeannois d’adoption est à l’écart du jeu depuis maintenant un mois en raison d’une blessure à un doigt. Au moment de la blessure, il venait tout juste d’être nommé capitaine. «Antoine va nous amener de l’intensité et du caractère, d’insister Martin Bernard. Dans ce genre de séquence, t’as besoin que tes vieux t’en donnent beaucoup.»

Pointes de plume

• En plus du match d’hier, le Drakkar devra se passer des services de l’attaquant Simon Chevrier pour quatre autres rencontres. Le directeur du département de la sécurité des joueurs de la LHJMQ, Raymond Bolduc, l’a suspendu pour un geste commis samedi face au Phoenix. Chevrier a solidement frappé son adversaire à la tête alors qu’il venait de se débarrasser de la rondelle. Sur la séquence, il avait d’ailleurs reçu une pénalité majeure en plus d’être expulsé. « Ça nous fait mal. Ça n’avait pas sa place », a réagi l’entraîneur Martin Bernard. 

• Le défenseur Joakim Paradis a servi deux solides mises en échec en première période. Après la première, sur Édouard St-Laurent, il a jeté les gants devant Christopher Benoit, qu’il a également envoyé sur la patinoire...

• Pendant que ses protégés profiteront d’une journée de congé complète, Yanick Jean prendra la route de Gatineau pour assister au Challenge midget AAA jusqu’à samedi. Il laissera donc la barre de son équipe à son adjoint Claude Bouchard pour les rencontres à domicile de vendredi et samedi face aux Cataractes et l’Armada. Il sera de retour derrière le banc dimanche pour le duel face aux Tigres, à Victoriaville...