Zachary Bouthillier a fait face à 22 lancers vendredi soir à Gatineau.

Lapierre met fin au débat en tirs de barrage

Après avoir subi la défaite la veille à Drummondville, les Saguenéens ont rapidement retrouvé le droit chemin vendredi soir à Gatineau. Les Chicoutimiens ont comblé un retard de deux buts pour l’emporter 3-2 en tirs de barrage face aux Olympiques et ainsi conclure une séquence de trois rencontres cette semaine avec deux victoires.

«Je suis satisfait du voyage», a laissé tomber l’entraîneur-chef Yanick Jean après la rencontre. On était en retard 2-0 et on n’a pas lâché. Il y a beaucoup de choses sur lesquelles on travaille et on progresse. On met beaucoup d’emphase avec nos jeunes sur la manière de jouer peu importe le pointage et je pense que ça commence à rentrer tranquillement.

«En première, je trouvais qu’il nous manquait un peu de désir. On avait un peu moins d’énergie et ça nous a pris un bout avant de trouver nos jambes et de se mettre en marche. Toutefois, en deuxième et en troisième, on a été très solides», d’analyser le pilote des Bleus.

Même si sa séquence de sept matchs avec un point a été stoppée, le produit local Hendrix Lapierre a mis fin au débat en fusillade avec une superbe feinte du côté du revers. Quelques secondes plus tôt, son coéquipier Samuel Houde avait également marqué avec une autre feinte parfaite, lui qui a fait coucher le gardien Creed Jones avant de faire bouger les cordages. À l’autre bout, Zachary Bouthillier a été parfait devant Pierre-Olivier Roy puis Gabriel Bilodeau. «C’est un beau geste de Yanick Jean (l’entraîneur-chef) de m’envoyer en fusillade. Je n’y vais jamais d’habitude. J’étais content qu’il me fasse confiance. Ce but vient en quelque sorte racheter un match difficile pour moi», a raconté Hendrix Lapierre. 

«Je traversais vraiment de bons moments avant de venir jouer ce match à la maison. Comparé à mes derniers matchs, ç’a été difficile pour moi ce soir, mais bon, le but en fusillade est la cerise sur le gâteau de notre victoire. Nous avons gagné et c’est ce qui compte. Nous avons mis du temps à nous mettre en marche. Nous avions joué la veille et nous sommes rentrés à Gatineau à deux heures du matin. Nous avions le voyage dans le corps», de préciser le premier choix au dernier repêchage.



Malgré quelques bonnes percées des Sags, les Olympiques ont pris les devants 2-0, aidés par le brio de leur gardien qui a terminé la rencontre avec 32 arrêts. Charles-Olivier Roy s’est d’abord envolé et une fois en échappée, a déjoué Zachary Bouthillier d’une superbe feinte après avoir été très patient. Puis, en tout début de deuxième période, Giordano Finoro a décoché un tir vif qui a eu raison du vétéran gardien. Vladislav Kotkov est finalement parvenu à battre Creed Jones à la mi-match du côté de la mitaine. Les Sags ont continué de bourdonner avant la fin de l’engagement, mais sans succès.

Les Olympiques ont pris les devants 2-0 avant de voir les Sags revenir au pointage.

La domination chicoutimienne s’est poursuivie en troisième période et à force d’essayer, les Sags sont parvenus à créer l’égalité. Avec cinq minutes au cadran, Justin Ducharme a atteint la barre de la vingtaine, aidé par le défenseur Darien Kielb qui a envoyé la rondelle directement dans son propre filet. Les joueurs des deux équipes ont limité les chances lors de la prolongation à trois contre trois, si bien que les tirs de barrage ont été nécessaires. Les Sags ont maintenant remporté leurs trois dernières rencontres ayant nécessité le temps supplémentaire.

Blessé à une main lors de la rencontre de jeudi face aux Voltigeurs, le défenseur russe Artemi Kniazev n’a pas affronté les Olympiques. Son état est évalué au jour le jour. Les Saguenéens, qui étaient de retour au petit matin, profiteront d’une journée de congé samedi. Ils accueilleront le Drakkar de Baie-Comeau dimanche à 17h.

+

POINTES DE PLUME

• Le gardien des Mooseheads d’Halifax a été nommé gardien du mois VAUGHN pour le mois de décembre. Il succède ainsi à l’Almatois Samuel Harvey, des Huskies, et le portier des Sags Alexis Shank qui avaient mérité les deux premiers honneurs de la saison. En décembre, Gravel, un espoir des Blackhawks de Chicago, a montré un dossier de 6-1-1 avec une moyenne de 1,61 et un pourcentage d’arrêt de .946. 

• L’attaquant des Sags Hendrix Lapierre a encore été considéré pour le titre de recrue du mois de décembre dans la LHJMQ. L’honneur a été décerné pour un deuxième mois consécutif à Jordan Spence des Wildcats de Moncton. L’attaquant de 17 ans a obtenu 11 passes en dix rencontres en plus de montrer un différentiel de +5. Il se retrouve au sommet des pointeurs chez les recrues avec 34 points en 41 matchs. Pour sa part, Hendrix Lapierre a terminé l’année 2018 avec une séquence de six matchs avec un point, ce qui a pris fin vendredi à Gatineau. Le tout premier choix au dernier repêchage montre une récolte de 27 points en 29 parties depuis le début de la saison, lui qui a raté quelques semaines en raison d’une blessure à l’épaule. Les titres offensifs et défensifs mensuels ont été remis à Ivan Checkhovich du Drakkar (20 points en 8 matchs) et Jake Ryczek des Mooseheads (10 points en 7 parties, +14). Checkhovich est le meilleur franc tireur de la LHJMQ avec 32 buts depuis le début de la saison, en 36 rencontres. 

• L’un des gros morceaux de la période des transactions, l’attaquant Joël Teasdale, a été transigé vendredi par l’Armada de Blainville-Boisbriand aux Huskies de Rouyn-Noranda. Cette saison, l’espoir du Canadien a récolté 38 points, dont 19 buts, en 38 rencontres. Hier, il a marqué dès sa 27e seconde dans son nouvel uniforme, dans une victoire de 4-0 sur le Phoenix de Sherbrooke. La période des échange se terminera dimanche à midi.