Les joueurs des Sags ont patiné pendant plusieurs minutes lors de leur retour à l’entraînement après la pause du temps des Fêtes, en prévision de leurs deux matchs de la fin de semaine à domicile, face à l’Océanic et aux Voltigeurs.

Labrecque de retour pour de bon

Au retour à l’entraînement après la pause des Fêtes pour les Sags, un nouveau joueur était sur la patinoire, même si le directeur général Yanick Jean n’a pas effectué de transactions lors des derniers jours. Après avoir disputé 14 rencontres en première moitié de saison, l’attaquant Xavier Labrecque a été invité à terminer la saison dans l’uniforme bleu et blanc.

« Il a montré une grosse progression depuis le camp et méritait amplement ce rappel », a mentionné Yanick Jean après une séance d’entraînement axée sur le patin.

« Il n’a pas volé le poste à personne », a-t-il poursuivi.

Choix de cinquième ronde en 2017, Xavier Labrecque a amassé cinq points, dont deux buts, lors de ses nombreux rappels, lui qui en a récolté 25 en 21 matchs avec l’Everest de Côte-du-Sud dans le junior AAA. Le natif de Saint-Anselme, près de Québec, avait également disputé le dernier match avant la pause, devant les siens au centre Vidéotron, une façon de le remercier pour les services rendus en première moitié de saison.

« Il possède un potentiel physique de développement. Il a fait très bonne impression lors des matchs avec nous, en s’impliquant le long des bandes, de faire valoir Yanick Jean sur le nouveau venu. Par moments, en première moitié de saison, j’ai trouvé que notre club manquait d’acharnement le long des rampes et dans nos batailles un contre un. Je pense qu’il cadre dans ce désir de changer ça. »

Avec l’ajout de Labrecque, les Sags se retrouvent maintenant avec quatre droitiers en attaque, en plus de Vladislav Kotkov, Vincent Lapalme et Félix-Antoine Marcotty.

Transactions

Depuis qu’il a expédié l’attaquant Mathieu Desgagnés à Bathurst, à l’ouverture de la période des transactions, Yanick Jean a été beaucoup plus discret, du moins officiellement. « Il faut toujours être prêts à faire face à toutes les options. Il y a beaucoup de scénarios possibles », a-t-il avancé, rappelant qu’il restait encore une dizaine de jours avant la fermeture des marchés, le dimanche 6 janvier à midi. Il ne prévoit pas avoir d’annonces à faire prochainement, mais risque d’être actif lors des dernières journées.

Jérémy Groleau est un nom qui revient constamment dans les rumeurs d’échanges du côté des Saguenéens. Yanick Jean admet que le téléphone a sonné au sujet du défenseur de 19 ans, qui, après la transaction annoncée jeudi faisant passer Pierre-Olivier Joseph de Charlottetown à Drummondville, est l’une des pièces les plus en vue du casse-tête. « C’est certain qu’il n’y a pas beaucoup de défenseurs disponibles. Oui, on a des demandes pour des défenseurs. Maintenant, il n’y a rien qui nous oblige à faire des transactions, mais on est à l’écoute », de préciser Yanick Jean.

+

POINTES DE PLUME

• Le diagnostic précis est tombé dans les dernières heures pour le capitaine Zachary Lavigne, qui manquera quatre à six semaines en raison d’une fracture de la clavicule subie dans les dernières minutes du dernier match avant la pause à Québec. Si tout se passe bien, le vétéran pourrait donc réintégrer l’alignement aussi tôt que la mi-janvier. Jeudi, pendant que ses coéquipiers se donnaient à fond de train sur la patinoire, il en a fait tout autant sur le vélo stationnaire. 

• Comme c’est toujours le cas au retour de la pause des Fêtes, les joueurs des Sags en ont patiné un coup lors d’une séance d’entraînement d’environ 1 h 30. La surfaceuse a été nécessaire avant une deuxième partie plus axée sur le jeu collectif, en vue des deux matchs de la fin de semaine au centre Georges-Vézina, vendredi face à l’Océanic, puis samedi, contre les Voltigeurs. « On n’a pas le choix, il faut faire passer les sandwichs et les pâtés à la viande. On avait demandé aux joueurs de quand même garder un minimum avec des activités extérieures ou faire du jogging à quelques reprises. Ça semble pas si mal, mais on va voir lors des matchs en fin de semaine, de mentionner Yanick Jean. J’ai aimé l’ambiance. Il y a quelques joueurs qui auraient aimé connaître une meilleure première moitié de saison. J’ai senti ces quelques joueurs frais et dispos mentalement. »

• « Entre Noël et le jour de l’An, ce sont toujours de bonnes foules. Tu veux ne pas décevoir, sortir le couteau entre les dents et donner le meilleur spectacle possible », d’estimer le pilote des Bleus sur les deux rencontres face à des adversaires de haut de classement, désirant que la progression d’équipe se poursuive et que ses troupiers se concentrent sur ce qu’ils doivent faire, et non sur l’adversaire.