La défensive tient le coup

En début de saison, beaucoup de points d’interrogation pointaient au-dessus de la brigade défensive des Saguenéens. À la mi-saison, ces craintes ne sont pas avérées fondées alors que la défensive chicoutimienne tient le coup, ayant accordé 98 buts en 32 rencontres.

Cette statistique place les Sags dans la première moitié de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. L’Océanic de Rimouski est la formation la moins généreuse avec seulement 76 buts accordés tandis que les Cataractes de Shawinigan ferment la marche, ayant cédé 141 buts depuis le début de la saison. Malgré leur 13e place au classement, les Sags ont marqué plus de buts qu’ils en ont accordé, soit 105. 

Pour l’entraîneur-chef Yanick Jean, l’implication de tous les joueurs sur la patinoire est cruciale pour faire bonne figure défensivement. Chaque saison, la mise en place de la stratégie demande un certain temps, ce qui se traduit par quelques défaites en début de saison, ce qui paye toutefois plus tard, comme c’est le cas depuis quelques semaines. « C’est la manière avec laquelle on a du succès », fait valoir le pilote des Bleus. 

« C’est le seul moyen de jouer avec notre patinoire », poursuit-il, donnant du crédit à ses adjoints ainsi qu’aux joueurs et aux gardiens pour cette bonne tenue défensive. 

« Nos joueurs en font une fierté. Nos leaders qui étaient là l’an dernier, ce sont des gars qui sont responsables des deux côtés. Par exemple, la qualité de jeu d’un Kevin Klima qui oui joue en avantage et en désavantage, mais aussi des deux bords de la patinoire et dans les situations critiques. Nos vétérans ont ça à coeur et savent comment ça payé l’an dernier », de souligner Yanick Jean. 

Pointes de plume

• La période des transactions débutera lundi dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Pour le moment, Yanick Jean demeure très calme et ne s’attend pas à beaucoup de mouvement chez son équipe à l’ouverture des marchés. «J’aime nos joueurs et notre esprit de corps», de faire valoir le directeur-général et entraîneur-chef qui estime que certains clubs seront plus pressés de bouger en raison du classement extrêmement serré. Pour la même raison, il pense que certains clubs décideront à la dernière minute de sauter dans le train des acheteurs modérés. Il n’avait pas de commentaires à fournir sur la quasi-certitude de transiger le vétéran défenseur Olivier Galipeau...

• Il semble de plus en plus probable que gardien chicoutimien Olivier Tremblay terminera sa carrière avec les 67’s d’Ottawa. Mercredi, le ménage à trois devant le filet de la formation de la Ligue de l’Ontario a pris fin quand le directeur général James Boyd a envoyé le gardien de 19 ans Olivier Lafrenière à l’Attack d’Owen Sound. Tremblay, qui a été devant le filet des siens pour 21 des 32 parties des 67’s montre un dossier de 9-6-2 avec une moyenne de 3.38 et un pourcentage d’arrêt de 0.882. Il formera maintenant un duo avec la recrue Cédrick Andrée. «Nous avons pris notre temps pour bien évaluer nos gardiens, a raconté Boyd au collègue du Droit. Cédrick continue de s’améliorer à l’entraînement, mais il n’avait pas beaucoup d’occasions de jouer des matchs. Olivier Tremblay a quant à lui réalisé des arrêts clés pour nous permettre de gagner des matchs.»

• Les adversaires des Sags vendredi, les Olympiques, n’ont pas perdu en temps réglementaire à leurs dix dernières rencontres. Un peu comme les Sags après la transaction German Rubtsov, les hommes d’Éric Landry jouent leur meilleur hockey de la saison depuis l’échange qui a envoyé Vitalii Abramov à Victoriaville pour se pointer au 8e rang du classement général...