Vladislav Kotkov est arrivé à l'aéroport de Bagotville en fin de soirée, mardi. Il s'est dit excité d'amorcer un nouveau chapitre de sa carrière à Chicoutimi.

Kotkov sur le chemin de la LNH

Vladislav Kotkov est débarqué au Saguenay en fin de soirée mardi à l'aéroport de Bagotville. Malgré une longue journée marquée par les vols d'avion et les longues heures d'attente, le nouveau Russe des Saguenéens avait un grand sourire accroché au visage.
Débarqué seul à bord d'un vol en provenance de Montréal, le jeune homme de 17 ans était visiblement très heureux d'arriver en sol canadien. Il est demeuré de fort belle humeur tout au long du court entretien avec le journaliste du Quotidien, même si ce dernier ne parle pas un seul mot russe !
Le journaliste Jonathan Hudon n'a pas été freiné par la barrière de la langue, utilisant les outils technologiques pour se faire comprendre.
D'ailleurs, il faut remercier la technologie pour les commentaires obtenus au terme de quelques minutes d'efforts. On ne peut parler d'un franc succès, mais on a tout de même pu en savoir un peu sur le grand blond, qui badinait quelques mots en anglais, mais pas suffisamment pour amorcer une discussion.
Se disant excité d'amorcer un nouveau chapitre de sa carrière à Chicoutimi, il n'a pas trop paru dépaysé.
« Malgré le fait que j'aimais jouer en Russie, le Canada est le chemin le plus rapide pour se rendre à la Ligue nationale », a raconté Vladislav Kotkov par l'entremise d'un outil de traduction sur un appareil mobile.
« Je suis très intéressé à l'idée de tester le niveau de jeu », a-t-il ajouté en pitonnant sur le cellulaire, le sourire fendu jusqu'aux oreilles même si l'appel de son nouveau lit saguenéen était fort.
Le Russe a un objectif bien précis en vue de son passage dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec : il veut aider sa nouvelle équipe à atteindre les plus hauts sommets.
« Je suis arrivé ici pour gagner un championnat », a-t-il signalé, toujours à l'aide de l'outil de traduction. Il a indiqué qu'il n'avait pas peur de s'ennuyer des siens, malgré son jeune âge.
Vladislav Kotkov a été repêché par les Sags au 32e rang (27e sélection au total) lors du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey. S'il affiche un physique plutôt impressionnant à six pieds et quatre pouces, il lui reste néanmoins à ajouter de la masse musculaire, même s'il pèse tout près de 200 livres.
Il n'a toutefois pas été possible de savoir comment se décrivait Kotkov en tant que joueur de hockeyeur. Il a poliment décliné la question avec un sourire timide. Après avoir récupéré ses bagages, il a tout bonnement quitté le lobby de l'aéroport en saluant le journaliste.
Le hockeyeur profitera maintenant de quelques jours pour se familiariser avec sa famille de pension et son nouvel environnement. Il sera officiellement présenté aux représentants des médias mercredi avant-midi, au Centre Georges-Vézina. Cette fois, un interprète sera à la disposition des journalistes, histoire de faciliter les échanges et d'en apprendre un peu plus sur le jeune. Parce que l'humain sera toujours plus efficace que les technologies, surtout lorsqu'il est temps de parler à un Russe débarqué au Québec depuis quelques heures seulement.