Kevin Klima a raté une chance en or d’ouvrir le pointage en première. Il a manqué la cible après avoir fait coucher Mathieu Marquis.

Klima tranche encore

Les Saguenéens ont sauvé les meubles en prolongation, vendredi soir, devant 2451 spectateurs au Palais des sports de Jonquière. Un tir imparable de Kevin Klima a fait la différence dans une victoire arrachée difficilement au compte de 3-2 contre les Foreurs de Val-d’Or.

Les Sags ont remporté leurs six derniers matchs nécessitant du temps supplémentaire. Kevin Klima a inscrit le but de la victoire à quatre occasions.

Les locaux ont débuté en force au premier engagement, mais ce sont tout de même les Foreurs qui ont frappé le premier coup quand le tir de la pointe de Karl Boudrias s’est frayé un chemin sous la jambière de Zachary Bouthillier pour son premier en carrière. Les Sags ont repris du poil de la bête par la suite ce qui s’est confirmé quand Jérémy Groleau a battu Mathieu Marquis d’un tir du poignet précis. En deuxième, l’inefficacité de l’attaque massive a plombé les favoris de la foule même s’ils dominaient dans la colonne des tirs. À leur seule chance en avantage numérique, les visiteurs n’ont pas raté leur coup. La superbe remise de Maxim Mizyurin à Ivan Kozlov n’a laissé aucune chance au gardien qui avait entamé son déplacement à sa gauche. « Je le vois un peu comme mardi dernier face aux Cataractes, a résumé l’entraîneur-chef Yanick Jean. On a complètement dominé la première et la troisième. Je n’ai pas aimé la deuxième ni notre implication. On s’est mis à faire des revirements et courir à notre perte. Quand tu joues sur une glace de 185 pieds de long par 85 pieds de large, tu ne peux pas créer des revirements. Plusieurs ont fait des jeux individuels en pensant que ce serait facile. C’est la seule explication. 

« En première, on était dans leur face et ils avaient de la misère à sortir de leur territoire. En deuxième, on dirait que c’était le contraire. On a changé notre manière de jouer en mettant moins de pression sur leurs défenseurs », a-t-il poursuivi dans son point de presse. 

Les Sags ont repris le rythme en troisième et les Foreurs sont parvenus à se défendre plusieurs minutes avant que Mathieu Desgagnés récupère un retour pour forcer le temps supplémentaire. À 3 contre 3, Samuel Houde a repéré Kevin Klima qui s’est amené à un contre un avant de loger la rondelle dans la partie supérieure. 

« On le sentait (en troisième), a convenu le pilote des Bleus. 

« On a profité des revirements pour générer de l’offensive. Ce n’est pas chinois, Desgagné, il a marqué quand il était devant le but. C’est là qu’il faut être. Trop souvent, on n’est pas là », a-t-il souligné, très peu impressionné par l’attaque massive qui s’est montrée très timide, exception d’un superbe arrêt de la mitaine de Marquis sur Klima. 

« Ils ne veulent pas lancer et se compliquent la vie. Ils ne sont pas tous sur la même page », a déploré Yanick Jean. Notre avantage numérique a peut-être souffert un peu du manque de temps de pratiques, mais dans ce temps-là, tu dois simplifier les choses. Dimanche dernier contre Québec, sur le premier avantage numérique, on a lancé en partant et on a marqué sur le retour. Un moment donné, les gars se sont fait trois passes alors qu’ils auraient dû lancer les trois fois. Il faut arrêter. On doit mettre la rondelle au filet. »

Avec cette victoire contre leurs plus proches poursuivants, les Sags se sont pratiquement assurés de terminer au minimum au 15e échelon. Avec 10 matchs à disputer, deux de moins que les régionaux, la formation de l’Abitibi accuse maintenant un retard de huit points et tente de s’accrocher sur la dernière place donnant accès aux séries éliminatoires. Les Chicoutimiens peuvent également rêver au 13e rang du classement général. Ils sont demeurés à six points des Wildcats de Moncton, qui ont aussi gagné, et approchés à trois du Drakkar, tout en ayant des parties en main sur les deux équipes. 

Le match a été ponctué de quelques échauffourées, dont en fin de deuxième période.

Desgagnés opportuniste

Mathieu Desgagnés est-il en train de devenir l’homme des grandes occasions ? L’attaquant de 16 ans a inscrit vendredi un troisième but en autant de matchs en troisième période. 

Contre les Cataractes mardi, Desgagnés avait permis aux siens de prendre les devants. Vendredi, c’était tout aussi important puisqu’il créait l’égalité 2-2.

« Il y a un peu de chance là-dedans. Je me mets devant le but et les bonnes choses arrivent, a noté humblement le numéro 68. Yanick met beaucoup d’emphase sur la présence devant le filet et présentement, ça tourne de mon côté. J’espère que ça continue. »

Pour leur part, les Foreurs se sont présentés au Palais des sports après avoir perdu leurs cinq dernières rencontres sur la route, par un pointage combiné de 40-5, dont un revers de 10-2 mercredi à Québec après avoir cédé sept fois en troisième. 

« Très très très gros point », a laissé tomber l’entraîneur Yanick Dubé qui remplaçait Pascal Daoust qui effectuait du recrutement. 

« Avec l’avance qu’on avait en troisième, c’est sûr qu’on aurait aimé aller chercher le deuxième point, mais je suis très content de la manière dont on s’est comportés en troisième, par rapport au match de mercredi où on ne se cachera pas que ç’a moins bien été », concédait Dubé en mettant l’emphase sur le caractère de la jeune équipe de l’Abitibi. 

« C’est un gros point sur la route. Notre fiche sur les patinoires adverses n’est pas très reluisante depuis quelque temps. On avait réussi à bâtir quelque chose en fin de semaine dernière à la maison en allant chercher trois points face à Saint-Jean et Charlottetown. Mercredi, ç’a été plus difficile, mais je suis très satisfait de la manière dont les gars sont revenus et on veut continuer à surfer sur cette vague positive », a-t-il indiqué. 

Avec dix matchs à faire, et malgré seulement une victoire à leurs 12 dernières sorties, les Foreurs s’accrochent au 16e rang du classement. « Ça vaut cher une participation aux séries. C’est minimum quatre matchs et l’expérience vaut de l’or. On n’est pas encore rendus. On n’a pas encore le petit ‘‘x’’ à côté de notre équipe dans le classement. On travaille fort et c’est l’objectif. Il n’y a personne qui veut être exclu des séries et ça ne commencera pas avec moi », de faire valoir Yanick Dubé. 

Pointes de plume

• Sacrifié l’an dernier par les Sags pour faire l’acquisition d’Olivier Galipeau, le défenseur David Noël complète une première année avec les Foreurs. Cette saison, le choix de 5e ronde des Blues de St. Louis montre qu’il possède une touche offensive avec 39 points en 58 parties, mais son différentiel de -39 est le pire de la LHJMQ. Rencontré avant le match, l’arrière de 18 ans reconnaît qu’il doit travailler certaines facettes de son jeu. Julien Tessier a également porté les couleurs de la formation chicoutimienne lors de la saison 2015-2016 avant de se retrouver à Moncton, puis Val-d’Or lors de la plus récente période des transactions. L’attaquant de 19 ans montre également des statistiques offensives intéressantes avec 43 points, dont 16 buts, mais c’est également plus difficile au niveau du différentiel à -32... 

• L’ancien recruteur des Sags, Jean-François Doré, originaire de Chambord, a été embauché par les Foreurs en début de saison. Son travail sera certainement utile au prochain repêchage alors que les Foreurs possèdent l’impressionnant total de 11 choix dans les cinq premières rondes...

• Les Foreurs forment une formation excessivement jeune. À preuve, vendredi, ils alignaient seulement cinq joueurs de 19 et 20, mais dix de 16 et 17 ans...

• Avant la rencontre, les joueurs des petits Sags, les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ont été honorés pour leur conquête du titre dans la classe pee-wee Élite au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec. Ils ont été chaudement applaudis par les spectateurs...

• Finalement, les attaquants Charles Tremblay et Félix-Antoine Marcotty ont tous deux effectué un retour au jeu. Xavier Pouliot a été laissé de côté. Le vétéran Kelly Klima a participé à la période d’échauffement, mais a été rayé par la suite, ce qui faisait partie du protocole de retour après une commotion cérébrale...

• Yanick Jean effectuera des changements à l’alignement en vue du match de samedi à Québec. Il est assuré que Xavier Pouliot aura une autre audition à l’attaque afin d’amener une présence physique... Dave Ainsley