Kevin Klima a récolté cinq points, dont trois buts, vendredi, dans une victoire des Saguenéens à Rouyn-Noranda.

Kevin Klima sonne la charge

Kevin Klima a complété un tour du chapeau et inscrit un total de cinq points, aidant les Saguenéens à venir à bout des coriaces Huskies à Rouyn-Noranda par la marque de 7 à 4, vendredi. Il s’agissait seulement de la deuxième défaite des Huskies à l’aréna Iamgold cette saison.

«Kevin a marqué un gros but en partant. Il a été notre bougie d’allumage tout au long de la partie. Il était partout. Il a été bon, dominant, des deux côtés de la patinoire», a affirmé l’entraîneur-chef Yanick Jean en entrevue téléphonique quelques minutes après la partie. Cette victoire permet aux Sags de quitter la cave du classement. Ils devancent désormais les Cataractes de Shawinigan par un point, tout en ayant deux parties en main.

Klima a ouvert le pointage avec un filet marqué 16 secondes seulement après le début de la rencontre. Mathieu Boucher a répliqué deux minutes plus tard. «Même s’ils ont créé l’égalité pas longtemps après notre premier but, nous n’avons pas arrêté. Ça ne nous a pas mis sur les talons», a expliqué Yanick Jean.

Ryan Smith a redonné l’avance aux siens avant la fin de la première. Vladislav Kotkov, avec un filet en avantage numérique, a fait 3 à 1 en début de deuxième. Alexis Gabroury-Potvin a déjoué le gardien Zachary Émond, portant la marque à 4 à 1 pour les visiteurs. Le Jonquiérois Raphaël Harvey-Pinard a ensuite ramené les Huskies dans la partie, avec son dixième de la saison.

Morgan Nauss, en échappée en avantage numérique, a tiré dans la partie supérieure du côté de la mitaine et a inscrit son premier de la saison. C’était 5-2. Kevin Klima, avec son deuxième de la soirée, a fait 6 à 2, mais Félix Bibeau a répliqué pour les siens.

Il restait encore 4min25sec à faire lorsque l’entraîneur Gilles Bouchard a décidé de retirer son gardien au profit d’un sixième joueur. La décision a porté fruit, puisqu’un lancer dévié par Tommy Beaudoin a porté la marque à 6 à 4. Kevin Klima, encore lui, est venu donner le coup de grâce en enfilant son troisième but, dans un filet désert celui-là.

«On a eu plus de lancers que dans les derniers matchs, plus de rondelles en direction du filet. Nous étions là pour les rebonds. Ce n’est pas facile de gagner à Rouyn-Noranda, mais on a fait ce qu’il fallait faire. Peut-être que leur gardien nous a un peu aidés sur des buts, mais on a bien joué», a affirmé Yanick Jean.

Les Saguenéens faisaient face au gardien #2 des Huskies (Zachary Émond) et non au Jeannois Samuel Harvey.

Une certaine animosité était palpable entre deux clubs. Deux batailles ont eu lieu, soit Kelly Klima contre Samuel Naud et Ryan Smith contre Zachary Lauzon. Smith s’est d’ailleurs absenté quelques minutes, victime d’une blessure à la main durant sa bagarre. Rien de grave, assure Yanick Jean, confirmant que l’attaquant sera à son poste samedi.

«Ce sont deux clubs qui ont joué l’un contre l’autre en séries éliminatoires. On se connaît. Ça a été physique des deux côtés, mais nous sommes restés disciplinés.»

Les statistiques donnent raison à l’entraîneur chicoutimien. Les siens ont bénéficié de huit avantages numériques, contre seulement deux pour les Huskies. Les Sags (7-11-2) ont marqué à trois occasions en pareille situation, alors que les Huskies (12-5-3-2) ont été blanchis en supériorité numérique.


Kevin a marqué un gros but en partant. Il a été notre bougie d’allumage tout au long de la partie. Il était partout. Il a été bon, dominant, des deux côtés de la patinoire.
Yanick Jean

Un bilan financier positif

Les succès des Saguenéens de Chicoutimi durant les séries printanières ont permis à l’équipe actuelle de gestionnaires de conclure leur première année complète d’opération avec un léger surplus de 40 000 $. Ce surplus n’inclut pas le montant de 150 000 $ non récurrent que Ville de Saguenay avait versé à l’organisation pour la première année d’opération.

D’ailleurs, l’organisation remercie les 111 471 spectateurs et les nombreux partenaires financiers de l’équipe. Sans leur implication, les résultats ne seraient pas concluants et l’apport de chacun est vraiment important, souligne-t-on dans un communiqué de presse.

Outre les sommes engrangées grâce aux succès des séries, les gestionnaires de l’équipe tiennent à souligner l’apport des membres du conseil d’administration, Étienne Jacques, Yves Girard, Pierre Girard, Priscilla Nemey, Richard Gauthier, Rémi Roy et Jean-Pierre Senneville, qui ont grandement contribué à cette réussite en déployant beaucoup d’efforts pour recruter des partenaires financiers.

Président des Saguenéens, Richard Létourneau reconnaît le travail de chacun, tout en rappelant que l’équipe partait de loin.

« En novembre 2015, quand nous avons pris la direction de l’équipe, nous avons pris le temps de nous donner un plan de travail et ce n’est pas terminé, souligne M. Létourneau. Nous avons encore beaucoup de boulot à faire. Le support de la population et des gens d’affaires est vraiment important. Nous avons réussi à présenter un bilan positif grâce aux séries, sans quoi, nous aurions eu un déficit. Malheureusement, c’est souvent la norme dans le hockey junior et c’est la raison pour laquelle nous devons continuer de travailler très fort et avoir le support des amateurs et des entreprises de la région pour que l’on puisse réussir. »

Retombées importantes

Rappelons que dans le protocole d’entente les liant avec Ville de Saguenay, les dirigeants des Saguenéens ont une obligation de performance. En effet, advenant un déficit accumulé de plus de 150 000 $ après la troisième année et les années subséquentes, la ville pourrait leur retirer le droit de gestion.

D’autre part, soulignons que les quatre gestionnaires, Richard Létourneau, Marc Denis, Jean-François Abraham et Gilles Couture, ont renoncé à la rémunération à laquelle ils auraient eu droit lors de surplus, tel que stipulé dans l’entente.

En tenant compte des séries éliminatoires, le budget de l’équipe a oscillé autour de 3 M $ la saison dernière, ce qui génère une activité économique importante pour la communauté. D’ailleurs, grâce à la participation des Sags en demi-finale des séries printanières, les retombées économiques ont été de plus de 2,5 M $.

Enfin, en tant que propriétaire de l’équipe, la ville dispose d’une entente de confidentialité avec la LHJMQ concernant les états financiers de l’organisation. Mais par souci de transparence, les gestionnaires estiment qu’ils se devaient de divulguer quand même certaines informations.

Pointes de plume

• Christopher Farmer, acquis dans la transaction envoyant German Rubstov à Acadie-Bathurst, a terminé la rencontre avec un différentiel de -1. Il ne s’est pas inscrit au pointage. « Il a été correct dans l’ensemble. Ce n’est pas facile de jouer son premier match à Rouyn... », a commenté l’entraîneur, à propos de la performance de celui qui évolue normalement avec le Collège Esther-Blondin dans le midget AAA...

• Le Jeannois Charles Tremblay enfilera l’uniforme des Saguenéens samedi, à Val-d’Or. Yanick Jean n’a pas voulu confirmer quels sont les autres changements qui seront apportés à son alignement...