Le Félicinois Fabrice Fortin de Saint-Félicien est fier de pouvoir endosser l’uniforme des Saguenéens de Chicoutimi pour la présente saison. Mission accomplie pour celui qui a réussi à se tailler un poste et qui compte continuer à trimer dur pour consolider sa place.
Le Félicinois Fabrice Fortin de Saint-Félicien est fier de pouvoir endosser l’uniforme des Saguenéens de Chicoutimi pour la présente saison. Mission accomplie pour celui qui a réussi à se tailler un poste et qui compte continuer à trimer dur pour consolider sa place.

Jouer pour les Sags, un objectif et un honneur pour Fabrice Fortin

Johanne Saint-Pierre
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien
Pour Fabrice Fortin, 17 ans, se tailler un poste au sein de l’alignement des Saguenéens de Chicoutimi était à la fois un objectif et un honneur. Maintenant que c’est chose faite, le Félicinois n’entend pas s’asseoir sur ses lauriers, bien au contraire!

À 5’8’’, 176 livres, Fabrice Fortin n’est certainement pas le plus gros attaquant de l’édition 2020-21 des Saguenéens de Chicoutimi, mais il mise sur son agilité, sa vitesse, sa détermination et, bien sûr, le travail pour consolider sa place dans l’équipe au fil des semaines.

«Avoir fait l’équipe, c’est une chose, mais ce n’est pas fini! Ça fait juste commencer», souligne avec justesse le jeune Jeannois qui peut quand même cocher un premier objectif atteint avec sa sélection.

Repêché par les Sags en 2019, Fortin avait vécu une première expérience au camp des Bleus à 16 ans. Bien sûr, il avait été retourné à son équipe midget AAA, les Élites de Jonquière, pour poursuivre son développement. Mais il avait pris bonne note des points à corriger et des aspects de son jeu à améliorer que lui avait pointés l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean. «J’ai travaillé là-dessus toute mon année (avec les Élites) et ç’a super bien été», soutient celui qui a enfilé 10 buts et récolté 26 passes en 32 matchs, la saison dernière.

Il a aussi travaillé à augmenter sa masse musculaire afin d’être en mesure de «compétitionner un peu plus avec les joueurs plus vieux, plus gros et plus rapides». Le confinement survenu au printemps ne l’a pas empêché de continuer à travailler fort pour atteindre ses objectifs.

«Comme tous les autres joueurs, je trouvais ça plate que la saison finisse comme ça, mais je me dis que la terre n’arrête pas de tourner. Comme me l’avait demandé Yanick, j’ai travaillé pour prendre un peu de poids et de la masse musculaire. J’ai commencé dans mon garage chez moi sous les conseils de mon entraîneur à Saint-Félicien et j’ai continué dans les gymnases quand ils ont rouvert.»

Un grand honneur

Cette année, lorsqu’il a constaté que seulement 34 joueurs seraient invités au camp en raison de la pandémie, il tenait à faire partie des heureux élus. «Mon but était de me faire inviter. J’étais content quand j’ai reçu l’invitation, mais mon objectif par la suite a bien sûr été de percer l’alignement.»

Et quelles sont les qualités qui ont milité en sa faveur, selon lui? «Je suis un joueur rapide et agile, capable de faire de petits virages sournois, de me tourner sur un 10 cents comme on dit, avance-t-il. J’ai une bonne vitesse et un bon lancer, je suis aussi un joueur capable d’être offensif et défensif; je peux marquer comme je peux aussi bloquer des lancers.»

Comme tout jeune hockeyeur du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Fabrice Fortin est très fier de faire partie de l’équipe junior majeur de la région.

«D’être repêché par l’équipe de chez nous, c’est une fierté. Je suis un Bleuet du Lac-Saint-Jean. Quand j’étais jeune, je venais voir les matchs des Saguenéens et j’étais bien impressionné. En étant un gars du Lac et de la région, c’est encore plus un grand honneur de représenter les Sags», assure celui qu’on sent qu’il a déjà l’équipe tatouée sur le cœur.

Cela dit, cet honneur ne se traduit pas par une pression additionnelle pour lui. «Je me concentre sur moi-même, je fais ce que j’ai à faire, je travaille fort et je ne me mets pas de pression», a-t-il conclu.

Repêchage LNH

Bonne nouvelle pour les jeunes espoirs qui pourront écouter tranquillement la séance de sélection de la Ligue nationale de hockey (LNH) qui a été devancée et qui aura lieu les mardi et mercredi, 6 et 7 octobre, au lieu des vendredi et samedi, 9 et 10 octobre, alors que plusieurs joueurs de la LHJMQ auraient été en action...

À l’écart

Trois joueurs n’ont pas pris part à l’entraînement, mardi matin. L’attaquant Olivier Pouliot, acquis du Titan d’Acadie-Bathurst contre un choix de 9e ronde en 2022, est en quarantaine préventive, tandis que les défenseurs Karl Boudrias et Michaël Pellerin soignent une blessure...

Européens

Dans le cas des deux Européens, Artemi Kniazev et Matej Kaslik, l’organisation s’attend à des développements au cours des prochains jours concernant leur arrivée au Saguenay...

Familles de pension recherchées

Les Saguenéens ont besoin de familles de pension pour héberger les joueurs. Les personnes intéressées doivent habiter à Chicoutimi. Pour donner votre nom ou pour en savoir davantage sur les modalités, communiquez avec Michelle Harvey au (418) 590-1310...