Yanick Jean travaille activement à amener ses joueurs à générer plus de trafic devant le filet adverse.

Jean demande plus de vigueur à l'attaque

À l’entraînement jeudi, l’entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi, Yanick Jean, était en mode solution pour générer davantage d’attaque en zone adverse. Ses joueurs ont marqué quatre buts, lors des trois revers contre l’Océanic de Rimouski cette saison. La formation du Bas-du-Fleuve visitera les Sags, vendredi soir.

Lors de l’entraînement de jeudi, Yanick Jean a insisté sur l’attaque pour espérer venir à bout de l’Océanic qui occupe la troisième place au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

« Il va falloir trouver des manières d’amener des gars au filet. Rimouski est une équipe qui joue très bien défensivement. Il faut amener du trafic devant le gardien et aller au filet avec plus d’autorité qu’au dernier match contre eux. On a joué des matchs serrés contre Rimouski, on veut générer plus de choses offensivement et arrêter de jouer en périphérie. »

Séquence difficile

Par ailleurs,depuis l’échange qui a envoyé Olivier Galipeau au Titan d’Acadie-Bathurst, les 10 dernières rencontres ont été difficiles pour l’attaque massive des Sags. Lors des 38 derniers avantages numériques, la troupe de Yanick Jean a touché la cible en seulement quatre occasions. Lorsque questionné par le journaliste du Quotidien à ce sujet, l’entraîneur des Sags semblait confiant de pouvoir remédier au problème.

« On travaille là-dessus, c’est certain. L’important n’est pas de se dire préoccupé ou non, nous sommes en mode solution et ça va passer, entre autres, par plus de rondelles au filet », partage calmement Yanick Jean.

Un peu plus de 24 heures avant la rencontre, ce dernier n’avait toujours pas pris sa décision quant à l’identité de son gardien partant.