L'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean

Jean a une meilleure idée du repêchage européen

De retour du Championnat mondial des moins de 18 ans où il a pu épier les meilleurs joueurs européens de la planète, Yanick Jean a maintenant une liste de potentiels candidats, sans pour autant savoir exactement ce qui l'attend lors du repêchage européen de la Ligue canadienne, à la fin juin.
« Il y a beaucoup de potentiel, a reconnu l'entraîneur et directeur général des Saguenéens, qui était accompagné du recruteur-chef Daniel Demers au Dakota du Nord, état hôte du tournoi. Dans les prochains mois, il reste à voir qui vient et qui ne vient pas. Compte tenu de notre choix de repêchage (27e rang), il reste encore toute l'analyse de la situation, mais au moment où on se parle, les chances sont bonnes qu'on repêche un joueur. Je n'ai toutefois aucune décision de prise à 100 pour cent. »
Yanick Jean a du même coup confirmé que le défenseur Artem Maltsev « avait une chance de changer d'équipe ». Il y a une date au mois de juin où les équipes de la LHJMQ peuvent transiger les patineurs européens. Le dg s'est informé auprès des autres équipes pour s'enquérir de la disponibilité de certains joueurs du Vieux continent, sans toutefois avoir tenu de sérieux pourparlers.
Lors de sa semaine aux États-Unis, le grand manitou des Saguenéens a eu plusieurs contacts avec des agents de joueurs. Il a d'ailleurs remarqué un certain changement de mentalité.
« Je sens que le jeu en coulisses est moins important, a observé Jean. Il y a encore, mais ce n'est plus comme ça a déjà été. Je vois une certaine transformation. Je ne sais pas si c'est dû à nous versus le certain succès que Dmitry Zhukenov a eu à sa première saison, mais je sens une plus grande ouverture de certains agents. » Jonathan Hudon