Après avoir fait le plein d'énergie, Charles Hudon est maintenant prêt à aider le Drakkar de Baie-Comeau.

Hudon aurait préféré Halifax

«Mon premier choix était Halifax.»
Après avoir fait le plein d'énergie, Charles Hudon est maintenant prêt à aider le Drakkar de Baie-Comeau dans la longue marche vers la conquête du trophée du Président. Honnête, il annonce sans détour que la Côte-Nord n'était pas sa destination qu'il privilégiait. «Je connais Jo (Drouin) depuis que je suis tout jeune et j'aurais aimé jouer avec lui. Baie-Comeau, à Chicoutimi, on les haït depuis quatre ans. C'est la grosse rivalité qui a presque dépassé celle avec les Remparts. Ce n'était donc pas vraiment mon premier choix. Cependant, Éric Veilleux est probablement à ses derniers moments comme entraîneur dans la LHJMQ avant de graduer dans la Ligue américaine. Je vais avoir une chance de gagner une bague et la coupe. Je vais donc laisser de côté mes affaires personnelles dans la conquête de cet objectif», explique le joueur originaire d'Alma lorsqu'interrogé sur le fond de sa pensée. Malgré tout, le joueur se dit heureux de se rendre à Baie-Comeau.
Sur la Côte-Nord, Hudon ne se retrouvera pas en territoire inconnu et rejoindra ses anciens coéquipiers avec les Sags Jérémy Grégoire et Dominic Poulin. C'est donc avec le Drakkar et non avec les Sags que les trois joueurs auront la possibilité de remporter les grands honneurs. La relation entre Hudon et Grégoire n'a pas toujours été au beau fixe la saison dernière. Beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis. Les deux joueurs ont discuté de la possibilité d'évoluer ensemble lors de la Super Série contre les Russes en novembre.
«On a des personnalités opposées sur la glace et quand on s'affronte, ça peut faire des flammèches. Au camp du Canadien cet été, on a eu du plaisir ensemble. On va mettre nos petites affaires personnelles de côté pour mettre notre attention sur les succès de l'équipe», de confier l'ancien numéro 10 des Sags qui portera le numéro 55 avec le Drakkar qui est également celui qu'il avait avec le Canadien. Jérémy Grégoire a maintenant le 10 à Baie-Comeau et Hudon n'a pas tenté de le récupérer. «La place du numéro 10 est à Chicoutimi et avec aucune autre équipe.»
Sur Twitter
Charles Hudon a appris la nouvelle de la transaction quelques jours avant le début du Championnat mondial de hockey junior sur le réseau social Twitter. Il avoue qu'il aurait préféré l'apprendre seulement à son retour du tournoi disputé à Malmö, en Suède. «Félix (Girard) est venu me rejoindre dans ma chambre et on en a parlé. Les deux on était bien contents», indique Charles Hudon qui a pris la 4e place en 2010 au Défi mondial des moins de 17 ans avec l'équipe du Québec en compagnie de Girard et Grégoire.
«Je m'en vais avec un excellent groupe et c'est très positif. Ce qui est plate, c'est de quitter Chicoutimi. C'est ma ville d'adoption et il y a beaucoup de choses que je perds», confie-t-il.
Avant de rejoindre sa nouvelle équipe, Charles Hudon est passé par Chicoutimi tard hier soir pour récupérer ses effets et aussi rendre une petite visite-surprise à son ancienne famille de pension. Il a également pu profiter d'une semaine de repos avant de s'amener sur la Côte-Nord. Hudon a subi une blessure à l'épaule pendant le Championnat mondial junior. Il explique qu'il peut tout faire sur la patinoire, sauf lancer. «Une semaine de repos va faire du bien», convient Charles Hudon qui a également profité de la semaine pour se reposer mentalement. Avec tous les vols annulés la semaine dernière, son retour de Suède ne s'est pas fait sans problèmes. Avant de finalement atterrir à Montréal mardi, il n'a pas dormi pendant 50 heures. «Je n'ai pas trop eu le temps de penser à Baie-Comeau dernièrement», mentionne-t-il.