L’attaquant des Sags Hendrix Lapierre ne sait pas s’il sera de retour cette saison, mais il assure que son état de santé s’est grandement amélioré au cours des dernières semaines.
L’attaquant des Sags Hendrix Lapierre ne sait pas s’il sera de retour cette saison, mais il assure que son état de santé s’est grandement amélioré au cours des dernières semaines.

Hendrix Lapierre se porte mieux, mais doit prendre son temps

Même s’il n’a toujours pas de date pour un éventuel retour au jeu, Hendrix Lapierre a retrouvé le sourire. Son état de santé progresse et il voit enfin la lumière au bout du tunnel.

« Pour vrai, ça va bien. Je prends beaucoup de mieux. Je m’entraîne hors et sur glace chaque jour, en plus d’aller à l’école. Je vais super bien, mais on ne veut pas prendre un risque avec mon retour au jeu. Je pense que c’est l’important, de prendre notre temps », de confier Lapierre, lors d’une première entrevue depuis une deuxième commotion cérébrale cette saison et une troisième en dix mois, en novembre. Il n’a jamais pensé à ce moment que sa carrière pouvait être compromise.

« Il n’est aucunement question que j’arrête de jouer au hockey tout de suite. Je pense que je suis quand même quelqu’un d’intelligent à ce niveau-là et il est hors de question que je prenne des chances stupides. Quand je vais revenir, ce sera parce que je suis à 100 %. Il y a une affaire que j’aime faire dans la vie et c’est jouer au hockey. Je vais faire tout mon possible pour pouvoir continuer à le faire », assure le #92, qui a justement célébré son 18e anniversaire de naissance dimanche.

Sera-t-il de retour cette saison ? «Bonne question», répond le principal intéressé, rappelant que plusieurs facteurs sont à prendre en compte.

« Je suis suivi par plusieurs médecins. On va voir ce qu’ils vont dire. C’est sûr que ce serait quand même un risque. On va regarder et prendre la décision qu’on pense qui est la meilleure pour moi, indique-t-il. Je suis quand même conscient que si je me fais frapper avant le repêchage, ça peut avoir des impacts négatifs. En ce moment, on essaie juste de prendre notre temps et de voir les meilleures options, sans prendre des risques qui ne sont pas nécessaires. »

Depuis plusieurs semaines, Hendrix Lapierre est bien présent dans l’entourage des Saguenéens, participant notamment aux entraînements sans contact.

L’attaquant des Sags Hendrix Lapierre ne sait pas s’il sera de retour cette saison, mais il assure que son état de santé s’est grandement amélioré au cours des dernières semaines.

Lors de l’entrevue, samedi, il s’apprêtait à prendre place à bord de l’autobus pour le voyage à Drummondville. « Ce n’est pas facile, c’est sûr. Voir les gars qui jouent, c’est quand même difficile. En même temps, ça me permet d’aller dans le gymnase et de prendre de la masse physique et des affaires comme ça. J’essaie quand même de jouer un rôle de leader positif. C’est sûr que ce n’est pas pareil et pas aussi l’fun, mais j’essaie de voir le côté positif, parce que si je vois seulement le négatif, ça ne va pas m’aider », convient le Gatinois, qui a eu le temps de cumuler 17 points en 19 matchs en début de saison.

« C’est vraiment plate parce que je ne fais pas ce que j’aime le plus faire. Je dois simplement prendre mon temps », de philosopher Hendrix Lapierre.

+

REPÊCHAGE DE LA LNH : «JE NE REGARDE PAS VRAIMENT ÇA»

Les ennuis de santé tombent à un bien mauvais moment dans la carrière d’Hendrix Lapierre, qui, malgré tout, demeure l’un des espoirs à surveiller en vue du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH), lequel aura lieu à Montréal, en juin.

Son absence ne l’a pas fait reculer sur la liste de la Centrale de recrutement, où il s’est retrouvé en 13e position. Réaliste, Hendrix Lapierre reste conscient que sa situation peut faire peur à certaines équipes. 

« Je ne regarde pas vraiment ça. Vu les circonstances, je pense que ça ne sert à rien. Ça va seulement me mettre un peu de négatif en tête. J’ai peut-être descendu parce que je ne joue pas, mais que tu sortes en première, troisième ou septième ronde, quand tu arrives au camp, les gars sont tous sur un pied d’égalité. Si je peux travailler fort et montrer que je ne méritais pas nécessairement de descendre, ça va être une bonne chose », de laisser tomber Lapierre, qui se rendra à Montréal, lundi. 

Comme son nouveau coéquipier Dawson Mercer, ainsi qu’Alexis Lafrenière de l’Océanic, Jérémie Poirier des Sea Dogs et Justin Barron des Mooseheads, il prendra part à une activité de presse avec les meilleurs espoirs de la LHJMQ, en marge de la rencontre entre le Canadien et les Coyotes de Phoenix au Centre Bell. 

Avant la rencontre, la médaille d’or canadienne au dernier Championnat mondial junior sera également soulignée avec la présence de l’attaquant des Saguenéens Raphaël Lavoie, du défenseur des Wildcats Jared MacIsaac et du gardien chicoutimien Olivier Rodrigue, également avec les Wildcats.