Nicolas Roy a joué les héros en deuxième période de prolongation.

Grosse victoire des Sags à Saint-Jean

Les Saguenéens sont de retour dans la série et ils n'ont certainement pas volé leur place. Un but de Nicolas Roy, à 5:12 de la deuxième période supplémentaire, a permis aux Chicoutimiens de l'emporter 3-2 face les Sea Dogs, samedi soir, devant 4825 spectateurs médusés au Harbour Station de Saint-Jean.
Bien positionné à l'embouchure du filet, Joey Ratelle a inscrit les deux buts des Saguenéens en temps réglementaire.
Julio Billia a été spectaculaire à plusieurs occasions devant le filet des Saguenéens.
La demi-finale quatre de sept est maintenant égale à une victoire de chaque côté et la série se transporte à Chicoutimi, mardi et mercredi. Il est aussi assuré qu'un cinquième acte sera nécessaire, vendredi, au Nouveau-Brunswick.
«Les gars ont tellement travaillé fort pour aller chercher ce match, notre effort était de beaucoup meilleur qu'hier (vendredi), a réagi Nicolas Roy au terme de cet enlevant duel. Le sentiment de ressortir avec la victoire est incroyable.»
Il s'agissait de la première défaite des Sea Dogs depuis le début des séries éliminatoires en dix rencontres. Les Sags conservent du même coup leur fiche parfaite lors d'un deuxième match en deux soirs, avec une sixième victoire.
«Le plus important est notre manière de jouer, a fait remarquer l'entraîneur des gagnants, Yanick Jean. On s'est réuni avec les joueurs en matinée et c'est certain qu'on n'était pas content de la manière dont on a «compétitionné» vendredi. Les joueurs ont démontré du caractère toute l'année et c'est la même chose dans les séries. J'étais convaincu qu'on allait tout donner et c'est qu'on a fait. Ils ont baissé la tête et ils ont foncé.»
Les Saguenéens ont fait de bonnes choses en première période, mais 33 secondes ont changé la donne. Julien Gauthier, lors d'une descente à deux contre un avec Spencer Smallman, et Mathieu Highmore sur un retour de lancer de Mathieu Joseph, ont fait 2-0 pour les locaux.
Les Sea Dogs ont dirigé 10 tirs au cours des 20 premières minutes de jeu, mais huit d'entre eux étaient dangereux, selon le site de la LHJMQ. Pendant ce temps, Chicoutimi en dirigeait neuf et trois ont été jugés dangereux.
«Ça aurait été facile d'abandonner, mais on n'est pas une équipe comme ça», a prévenu Yanick Jean.
Partout en deuxième
La deuxième période a été sans contredit la meilleure des Saguenéens. Ils ont lancé 17 fois sur Callum Booth et à un certain moment, ils menaient 14-0 au chapitre des tirs.
De fait, le premier lancer des Sea Dogs est survenu alors qu'il restait 8:42 en deuxième. Joey Ratelle a profité de cet élan pour marquer, à la faveur d'un avantage numérique. Dmitry Zhukenov et Nicolas Roy ont été ses complices.
«C'était 2-0 en première, mais on avait joué une bonne période quand même, a précisé l'entraîneur des Sags. Des petits détails ont fait en sorte qu'ils ont pris les devants, mais il fallait continuer de jouer de la même façon. Le temps d'arrêt était vraiment pour garder le focus sur la tâche, nonobstant le score. Les joueurs ont été solides et je pense que la deuxième a été notre meilleure période, autant physiquement qu'en termes de chances de marquer. On était partout.»
Avec un retard d'un but, l'avantage d'un homme a de nouveau souri aux Bleus. Ratelle, encore lui, a été crédité du but lorsque la rondelle a frappé son patin, sans que le geste soit intentionnel. Il restait alors moins de cinq minutes au dernier tiers.
Expulsé la veille en raison d'un coup à la tête, le #11 a eu son mot à dire dans la victoire des siens. Après la rencontre, il préférait se concentrer sur le moment présent.
«Je savais que je devais sortir fort et les gars étaient prêts, a commenté Joey Ratelle. On a eu de bonnes discussions en matinée, le premier match était oublié et on devait recommencer à neuf.
«Ce qui est arrivé vendredi est du passé et le plus important était que je sois sur la glace. C'est sûr que j'allais tout faire pour aider l'équipe à remporter la victoire.»
Billia solide
La première période supplémentaire a permis à Julio Billia de se mettre en évidence. Le gardien a bloqué 19 rondelles, dont plusieurs dangereux. Il a notamment volé Bokondji Imama à l'aide d'un déplacement parfait. Au final, Billia a reçu 54 lancers, autant que son vis-à-vis Callum Booth.
«Tout le monde a démontré ce qu'on était capable de faire, on a été patient dans notre façon de jouer et on a capitalisé sur nos chances, a résumé l'homme masqué des Saguenéens. C'est sûr que c'est beaucoup de tirs, mais j'ai tenté de garder les choses simples et de récupérer le mieux possible entre les périodes.»
Billia a donné une frousse à ses coéquipiers lorsqu'il est demeuré étendu sur la glace après un de ses 19 arrêts en première prolongation. Il a reçu un coup de bâton à la hauteur du cou, mais après avoir repris ses esprits, il était prêt à retourner au front.
Joseph réprimandé?
En troisième période, Mathieu Joseph a asséné une mise en échec à Frédéric Allard. Les patins du joueur des Sea Dogs ont semblé quitter la glace sur le contact. Questionné à savoir s'il allait envoyer la séquence aux autorités de la LHJMQ, Yanick Jean s'est refusé à tout commentaire.
Un geste de Julien Gauthier, survenu contre Samuel Houde, pourrait également être revu par le comité disciplinaire du circuit Courteau.
Les joueurs des Sags célèbrent l'un des deux buts de Joey Ratelle.
À l'instar de son vis-à-vis, le gardien des Sea Dogs Callum Booth a connu une soirée occupée.
Pointes de plume
• Si Joey Ratelle a évité la suspension, Vincent Lapalme n'a pas eu la même veine. Le joueur des Sags a été suspendu un match pour une mise en échec par derrière, survenue en troisième période du premier match de la série. Mathieu Desgagnés a pris sa place dans l'alignement, mais a vu très peu d'action...
• Les Saguenéens ont quitté Saint-Jean par avion immédiatement après le match, en direction de Bagotville. Environ 30 partisans étaient présents pour les accueillir...
• Les Sea Dogs ont fait savoir qu'ils quittaient pour Chicoutimi en autobus, dimanche avant-midi...
• Dans l'autre demi-finale, l'Armada a nivelé les chances face aux Islanders de Charlottetown grâce à une remontée de trois buts en troisième période du deuxième match. La troupe à Joel Bouchard a transformé un déficit de 4-2 en victoire de 5-4. Morgan Adams-Moisan a fait la différence avec 54 secondes à faire en troisième...
• Il reste toujours des billets debout pour les matchs de mardi et mercredi, au Centre Georges-Vézina...