Après avoir signé un contrat avec les Devils du New Jersey, Jérémy Groleau est prêt pour sa quatrième saison au sein de la brigade défensive des Saguenéens.

Groleau en confiance et plus offensif

Avec un contrat professionnel en poche, le défenseur Jérémy Groleau est débarqué au Saguenay avec une confiance débordante. L’arrière qui célébrera son 19e anniversaire dans un mois et qui en sera à sa quatrième saison dans la Ligue de hockey junior majeur a l’intention de se mettre plus souvent en évidence en attaque.

« Physiquement, comme tout le monde, on est rendus à un niveau où on n’a pas le choix. Mentalement, c’est vraiment ce qui a fait la différence. Je me suis vraiment bien préparé et je suis arrivé avec une différente mentalité. Auparavant, je jouais peut-être plus pour ne pas faire d’erreur. Maintenant, j’essaie de plus contribuer offensivement à l’équipe », d’annoncer Jérémy Groleau après son premier entraînement avec les Sags mercredi midi, au lendemain de la signature d’un contrat avec les Devils du New Jersey, lui qui avait d’abord été invité au camp de développement de l’équipe avant de mériter sa place au vrai camp d’entraînement. Cette invitation lui a permis de « relever la tête » après avoir été ignoré au dernier repêchage de la Ligue nationale. Il estime qu’il avait moins de stress comme invité, ce qui lui a permis de s’exprimer.

« On me connaît comme un joueur surtout défensif qui est fiable. J’ai déjà prouvé qu’à un contre un le long de la bande et dans mon territoire, ça allait super bien et il n’y avait pas de problème. En plus, à Chicoutimi, lors des dernières années, notre système était surtout basé sur la défensive, ce qui m’aidait beaucoup. Sans vouloir prendre des risques tout le temps, je voyais qu’il y avait des moments où je pouvais partir avec la rondelle pour appuyer l’offensive. Mon aspect défensif est excellent, même s’il y a toujours place à amélioration et là, sans prendre des risques tout le temps, je veux montrer cette facette plus offensive », raconte le défenseur qui a cumulé 15 points la saison dernière, tout en maintenant un différentiel de -4.

« C’est par rapport à mon style de jeu. Je ne suis pas ‘‘flashy’’. Je suis reconnu comme un joueur défensif. Les gens voient un peu moins ça et se disent que je ne suis pas souvent sur la feuille de pointage », met-il en relief.

Débarqué dans une forme splendide, Jérémy Groleau se dit prêt à recevoir des responsabilités accrues comme vétéran le plus expérimenté de la brigade défensive des Sags. « Oui, je me préparais pour le camp avec les Devils, mais je me préparais aussi pour la prochaine saison. Oui, l’an dernier, il y a eu de bons moments, mais d’autres où ç’a été plus difficile. Ça n’a pas été la saison que j’espérais nécessairement », de concéder Jérémy Groleau.

Jérémy Groleau

« Quand Olivier Galipeau est parti l’an dernier, ç’a été de loin le défenseur le plus utilisé. Il n’y aura pas de changement. C’est certain qu’il a un rôle important. Défensivement, c’est notre général pour jouer contre les meilleurs trios adverses. Il le fait depuis qu’il a 17 ans », rappelle pour sa part l’entraîneur-chef Yanick Jean, convenant que le vétéran sera en mesure d’apporter plus offensivement, tout en continuant son bon travail défensif.

« La différence, c’est de le faire en restant à l’intérieur de tes limites et en continuant de bien faire défensivement. Tu peux le faire rendu plus à maturité, mais tu dois t’assurer de garder tes forces », de préciser le pilote des Bleus.

+

POINTES DE PLUME

• Grâce à une entente avec Hockey Québec, la Centrale de soutien au recrutement de la LHJMQ, dirigée par le Chicoutimien Carl Bouchard, aura le mandat de former l’équipe provinciale qui représentera la province aux prochains Jeux du Canada, en février 2019, à Red Deer, en Alberta. «La mise en place de cette équipe sera une étape importante pour notre organisation lors de la prochaine saison. Nous y mettrons les efforts nécessaires afin de ramener l’or au Québec. Les décisions seront assurément difficiles, mais nous comptons sur un groupe de joueurs (2003) talentueux et prometteurs », souligne Carl Bouchard dans un communiqué. Dans le processus d’évaluation, un camp préparatoire se déroulera du 20 au 23 décembre et l’alignement sera dévoilé après la période des Fêtes...

• Un total de 69 joueurs de la LHJMQ ont participé ou participent présentement au camp d’une équipe de la Ligue nationale, une hausse de 17 joueurs par rapport à l’an dernier. Du lot, 38 ont été repêchés. Le Phoenix de Sherbrooke est la seule formation à ne pas avoir de représentant chez les professionnels. Chez les équipes de la LNH, 25 accueillent au moins un joueur du circuit junior québécois alors que les Ducks d’Anaheim mènent le bal avec six. Le Canadien suit avec cinq joueurs du circuit Courteau...