Olivier Galipeau participera au camp des recrues des Blackhawks de Chicago. Le défenseur de 20 ans a appris la bonne nouvelle tard lundi soir.

Galipeau invité par les Blackhawks

Olivier Galipeau a dû être plus patient que prévu, mais le défenseur de 20 ans pourra se faire valoir chez les professionnels. Le nouveau capitaine des Saguenéens vient d'être invité à prendre part au camp des recrues des Blackhawks de Chicago.
Olivier Galipeau quittera le Saguenay mercredi en direction de la ville des vents. Il subira des tests physiques avant de prendre la route de Traverse City au Michigan pour un tournoi réunissant les espoirs de huit équipes. 
« Je m'attendais à ce que ça arrive plus tôt cet été et j'ai été un peu déçu, mais je gardais espoir d'une invitation à la dernière minute. Je me suis entraîné fort lors des derniers mois en ce sens et j'étais prêt à toute éventualité », mentionne Olivier Galipeau acquis des Foreurs de Val-d'Or l'an dernier à la période des Fêtes. Le vétéran a été une pièce maîtresse du parcours des Sags en séries éliminatoires, amassant 13 points en 16 rencontres, dont le but égalisateur et de la victoire lors de la septième partie de 2e tour face aux Huskies, à Rouyn-Noranda. Malgré tout, les organisations professionnelles ne se sont pas ruées pour lui offrir une invitation. Les Hawks lui ont confirmé l'heureuse nouvelle tard lundi soir.
« C'est une opportunité pour moi et je veux la saisir. Je ne vais pas là comme passager », assure le meneur de la brigade défensive des Sags. 
« Oui, c'est une occasion à saisir. C'est une première chance pour moi chez les professionnels. Mais je veux garder mon jeu à moi et ma personnalité sur la glace et à l'extérieur. Je suis un leader et j'entends rester moi-même », annonce Olivier Galipeau.
« J'aurais eu une grande déception si je n'avais finalement pas reçu d'invitation. Souvent, quand on met les efforts, ça finit par rapporter. Je m'en vais là-bas pour m'amuser comme je le fais toutes les fois que je suis sur la patinoire, mais je veux aussi en tirer d'avantage », d'exprimer le numéro 26. 
Outre Galipeau, l'attaquant russe German Rubtsov est le seul autre membre des Sags à prendre part à un camp professionnel. Le choix de première ronde des Flyers de Philadelphie en 2016 doit quitter samedi. Son retour avec les Sags n'est pas automatique. Il pourrait faire le saut dans la Ligue américaine à 19 ans, étant donné qu'il a été repêché avant sa venue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.
Yanick Jean heureux pour son capitaine
Pour l'entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, cette invitation à Olivier Galipeau rappelle que les bonnes choses finissent par arriver aux bonnes personnes.
Au cours de l'été, Yanick Jean a fait partie des démarches avec l'agent de Galipeau afin de lui dénicher une opportunité professionnelle. Il était donc le premier heureux de cette occasion tardive pour son capitaine. 
« J'étais vraiment découragé qu'il ne soit pas invité. Sans rien enlever à tous les joueurs qui ont été invités à des camps professionnels cet été, si tu les compares à Olivier Galipeau, il mérite une invitation 100 miles à l'heure », de faire valoir Yanick Jean, soulignant qu'il a discuté à plusieurs occasions avec son capitaine pendant l'été et il ne l'a jamais senti dérangé par la situation. 
Le DG des Sags n'est pas surpris que le défenseur de 20 ans reçoive cette chance à Chicago. Le recruteur au Québec des Blackhawks, Alexandre Rouleau, est l'ancien directeur général des Foreurs de Val-d'Or, où Galipeau a évolué pendant plus de trois saisons. « Dans son cas, c'est plus qu'être efficace et bon sur la glace. C'est tout ce qu'il y a avec la personne en dehors. Souvent, des organisations ne portent pas attention à ça, mais c'est un peu normal parce que c'est difficile d'obtenir une bonne lecture », d'estimer Yanick Jean.