Jérémy Fortin célèbre son premier but. Il en a ajouté un autre environ deux minutes plus tard.

Fortin sonne la charge

Jérémy Fortin a réveillé tout le monde, dimanche, y compris ses coéquipiers et les 3019 spectateurs réunis au Centre Georges-Vézina. Le joueur des Saguenéens a marqué deux fois en troisième période face aux Remparts de Québec pour effacer un retard de deux buts. Kevin Klima s’est ensuite chargé de donner la victoire aux locaux 4-3 en enfilant l’aiguille après seulement 18 secondes d’action en prolongation.

Il s’est écoulé deux minutes et 15 secondes entre les deux buts de Fortin à mi-chemin en troisième. Cette séquence heureuse a eu pour effet d’animer la foule et les Saguenéens en ont profité pour connaître leurs meilleurs moments de la rencontre par la suite.

Le but de Kevin Klima permettait à Yanick Jean de remporter sa 400e victoire en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

«Je suis vieux!, a lancé Jean à la blague, lui qui vient à peine de passer le cap de la quarantaine. C’est seulement un plateau et je pense que c’est quand on a fini (notre carrière) qu’on regarde et qu’on l’apprécie. Sur le coup, c’est une victoire de plus. On a une pensée pour la famille, qui met beaucoup d’efforts parce qu’on est moins présent.»

Sur son premier filet, Fortin a eu tout le temps au monde pour déjouer Dereck Baribeau. Seul dans l’enclave, il n’a pas raté sa chance après avoir capté une belle passe de Félix-Antoine Marcotty.

«En tant que joueur de quatrième ligne, c’est notre rôle d’amener de l’énergie et une fois de temps en temps, on va la mettre dedans, a réagi le natif de Dolbeau-Mistassini. Aujourd’hui, ça a fonctionné et ça a réveillé les gars. Marcotty est vraiment bon avec la rondelle et il voit bien le jeu. Il m’a fait une belle passe et je le remercie!»

Efforts récompensés

Avant que Fortin prenne les choses en main, les Saguenéens éprouvaient certaines difficultés à générer de bonnes chances à l’attaque. Les Remparts semblaient en contrôle, jusqu’à ce que Fortin sonne la charge.

«Il a vu ses efforts être récompensés, a exprimé Yanick Jean. C’est un joueur qui nous donne de bonnes minutes en désavantage numérique depuis quelques semaines et il prend confiance. Ce fut un gros apport pour nous en troisième période.»

Le pilote des Chicoutimiens s’entendait pour dire que la foule avait donné de l’énergie à ses joueurs à partir du moment où Jérémy Fortin a compté son premier but.

«Il y avait de l’ambiance et les partisans attendaient ça, a indiqué Yanick Jean. On le sentait et on voulait bien faire. On a vu des jeux de nervosité et je calcule qu’on a été vraiment bons à cinq contre cinq. L’avantage numérique nous a coupé les jambes à maintes occasions. On n’est pas tous sur la même page et les changements des dernières semaines font en sorte que ce fut plus difficile à ce niveau.»

Cette affirmation peut sembler surprendre, mais l’attaque massive a effectivement fait pire que bien pour les Saguenéens. Ils ont été blanchis en cinq occasions, en plus de produire peu de chances de qualité.

Pendant ce temps, les Remparts faisaient mouche à deux reprises en cinq avantages numériques.

«Je pense qu’ils ont plus de chances que nous sur leurs désavantages numériques, a fait valoir Yanick Jean. C’est une question de synchronisme et on a maintenant quelques semaines où on va pouvoir pratiquer. On va voir une progression de semaine en semaine de ce côté. Quand tu n’arrives pas à lancer et que l’autre équipe est plus menaçante que toi, ça coupe le momentum un peu.»

Les Remparts ont été les premiers à s’inscrire au pointage, sur un but de Christian Huntley à mi-chemin en première période. Morgan Nauss a créé l’égalité avec un superbe but environ une minute plus tard. Accroché dans l’enclave, le défenseur des Sags a tout de même marqué, à plat ventre s’il vous plaît.

Andrew Coxhead a redonné les devants aux Remparts avant le son de la sirène. Après une deuxième période sans but et légèrement soporifique, Matthew Boucher a donné deux buts d’avance aux Diables rouges en début de troisième.

Jérémy Fortin s’est ensuite occupé du reste.

Morgan Nauss a marqué un but alors qu’il se trouvait à plat ventre, durant la première période.
Les Sags ont offert une 400e victoire à leur entraîneur-chef Yanick Jean, dimanche.

La fatigue, pas une excuse

En action pour un troisième match en autant de jours, les Remparts ont conclu la fin de semaine avec une récolte de cinq points sur six. Malgré une certaine déception d’avoir échappé le point boni face aux Sags, Philippe Boucher n’a pas voulu utiliser la fatigue comme cause de l’essoufflement de son club en troisième période.

«Avec la parité qu’on a dans la ligue, c’est quand même bon de récolter cinq points, mais je pense qu’on aurait pu aller chercher le sixième, a résumé l’entraîneur des Remparts, Philippe Boucher. Chicoutimi l’a mérité. Quand tu mènes 3-1, sans jouer défensif, il y a des manières de jouer offensivement de manière plus intelligente, au lieu de commettre des revirements. C’est un peu ça qui nous a fait mal. Sur leurs deux derniers buts (en troisième période), on a complètement oublié des gars dans l’enclave.»

Boucher déplorait que ce sont souvent les mêmes joueurs qui sont fautifs en situation de couverture défensive. Il n’a pas nommé de nom, mais une petite visite sur le sommaire offert par le site de la LHJMQ a permis de constater que Christian Huntley se retrouvait sur la glace lors des deux buts de Jérémy Fortin en troisième.

«Ils ont bien joué l’autre côté et ils ont travaillé, a souligné un Philippe Boucher bon joueur. Il y avait une bonne foule et ils ont répondu à ça. Au-delà de la fatigue, on vient surtout de terminer une semaine émotive. On a moins bien fait les choses. Il faut apprendre à mieux jouer le pointage, même à un jeune âge, et on l’a pas bien fait en troisième.»

Le match de dimanche était le premier depuis la fin de la période des transactions, active depuis la mi-décembre. Le vétéran Olivier Garneau avouait que la situation a peut-être pesé un peu plus lourd sur les épaules de certaines jeunesses.

«Ce n’est jamais une semaine facile, il y a un peu de nervosité chez certains joueurs et personne ne veut quitter l’équipe, a résumé le 14 des Remparts. En général, on a quand même fait du bon boulot, à part aujourd’hui.»

Tout comme son entraîneur, Olivier Garneau a rejeté du revers de la main l’excuse de la fatigue.

«On s’était dit avant le match qu’il n’y avait pas d’excuse même si c’était notre troisième match, a-t-il fait valoir. On avait l’avance 3-1 et on dirait qu’on a changé notre style de jeu un peu. On a juste essayé de se défendre au lieu de continuer à pousser. C’est à ce moment qu’ils sont revenus dans le match.»

Le président et éditeur des journaux Le Quotidien et Le Progrès, Michel Simard (2e à partir de la droite), a procédé à la mise en jeu protocolaire en compagnie du gouverneur des Saguenéens, Richard Létourneau. Le capitaine des Remparts, Matthew Boucher, et Morgan Nauss se sont prêtés au jeu.

Pointes de plume

• Les Saguenéens ont réclamé Samuel Duchesne au ballotage dimanche avant-midi. Le défenseur de 18 ans a amorcé la saison avec les Sea Dogs de Saint-Jean. En 28 matchs, il a obtenu une passe. Il est le fils d’Éric Duchesne, qui a porté l’uniforme des Saguenéens en 1991. Yanick Jean a expliqué sa décision par sa volonté d’ajouter de la profondeur à sa brigade défensive...

• Avec 14 attaquants et huit défenseurs sous la main, Yanick Jean a confirmé qu’il n’y aurait plus de mouvement de personnel. Chaque joueur peut maintenant dormir sur ses deux oreilles... 

• Joakim Paradis obtient une nouvelle chance de se faire valoir. Placé sur la liste des joueurs disponibles par les Sags, le défenseur a été réclamé par le Drakkar de Baie-Comeau.

• Échangé aux Foreurs de Val-d’Or par les Sags samedi, en retour d’un choix de huitième ronde, Brendan Hamelin ne se rapportera pas à sa nouvelle équipe. C’est ce que le directeur général des Foreurs a révélé au journal L’Écho Abitibien. Hamelin se fait beaucoup de plaisir dans le junior AAA cette saison, comme en fait foi sa fiche de 86 points en 32 matchs avec les Cobras de Terrebonne...

• C’est probablement passé inaperçu, mais Jérémy Groleau porte maintenant un « A » d’assistant capitaine sur son chandail. Le défenseur en est à sa troisième saison à Chicoutimi. Pour ce qui est du poste de capitaine, les Saguenéens n’ont toujours pas annoncé le successeur d’Olivier Galipeau...

• Parlant de Galipeau, il sera de retour à Chicoutimi jeudi soir, lors de la visite du Titan d’Acadie-Bathurst. Le vétéran de 20 ans a marqué ses deux premiers buts avec sa nouvelle équipe, dimanche, dans une défaite de 6-5 face aux Mooseheads d’Halifax. Autre ancien porte-couleurs des Sags qui est rendu en Acadie, German Rubtsov a marqué une fois et obtenu deux passes...

• Vincent Lapalme (blessure au haut du corps), Zachary Lavigne (mononucléose) et Simon Monette (laissé de côté) n’ont pas affronté les Remparts...