Laurent Dauphin

Fin de voyage décevante

Les Saguenéens de Chicoutimi ont conclu un voyage difficile dans les Maritimes en s'inclinant 6-3 aux mains des Screaming Eagles du Cap-Breton, dimanche, à Sydney. Ils ont du même coup subi une troisième défaite en autant de rencontres dans l'est du pays.
«Décevant, a résumé l'entraîneur Patrice Bosch. Je n'ai pas aimé notre façon de jouer. Lors des deux premiers matchs du voyage, nous n'avons pas si mal joué. Aujourd'hui (dimanche), nous n'avions pas la même volonté. Le désir de vaincre n'était pas là et je l'ai constaté dès le début du match. En fin de match, nous avons encore été obligés de jouer du hockey de rattrapage. »
Au moment de faire son bilan de la rencontre, Patrice Bosch était occupé à analyser les buts accordés par son équipe aux Screaming Eagles. Il n'a pas vraiment aimé ce qu'il a vu.
«C'est décevant parce qu'on voit encore les mêmes choses, a-t-il précisé. Certains répètent encore les mêmes erreurs. Au hockey, il y a des choses difficiles à faire et aussi des choses faciles à faire. Quand tu répètes les mêmes erreurs sur des choses qui devraient être faciles, il y a un problème. Je trouve qu'on répète un peu trop souvent. »
«La fatigue ne doit pas être une excuse pour cette performance décevante. Les Screaming Eagles avaient joué contre Halifax samedi. Ils étaient au moins autant fatigués que nous. En résumé, nous avons joué deux périodes correctes, sans plus. Pourtant, nous savons très bien que nous devons travailler pendant trois périodes. Nous n'avons pas le talent pour nous permettre de travailler pendant moins de trois périodes. »
Les Saguenéens ont été en retard de la première à la dernière minute face aux Screaming Eagles. En fait, au tableau indicateur, ils n'ont été à la hauteur de leurs rivaux que pendant 17 secondes.
Timothé Simard a inscrit le premier but des vainqueurs après seulement 18 secondes de jeu et les Saguenéens ne s'en sont jamais vraiment remis. Ils ont encaissé un deuxième but avant la fin de la période et deux autres pendant les 14 premières minutes du deuxième engagement. Encore une fois, les Screaming Eagles ont touché la cible dès la reprise du jeu.
«Nous avons manqué de concentration, a analysé Patrice Bosch. Il est inacceptable de donner un but dans la première minute de la première période et un autre dans la première minute de la deuxième période. C'est un manque de préparation. »
Après le quatrième filet des vainqueurs, Laurent Dauphin a redonné espoir à la formation chicoutimienne en marquant deux fois en trois minutes. La remontée des Saguenéens n'a pas été plus loin. Les Screaming Eagles ont ajouté un cinquième filet au milieu du troisième engagement pour confirmer leur victoire. La dernière réplique des perdants, signée par Janne Puhakka, est arrivée beaucoup trop tard.