Hendrix Lapierre a raté quatre matchs en raison d’une commotion cérébrale, subie le 23 octobre à Rimouski.

Enfin un alignement complet à l'attaque

Pour la première fois depuis un mois, les Saguenéens devraient compter sur un alignement complet, vendredi soir, pour la visite des Tigres de Victoriaville. À moins d’un changement de dernière minute, Justin Ducharme et Hendrix Lapierre effectueront un retour au jeu.

Ducharme est absent depuis un mois en raison d’une blessure à une épaule. Il a raté les huit derniers matchs de l’équipe, étant limité à neuf rencontres (trois buts, deux passes) depuis le début de la saison.

De son côté, Hendrix Lapierre a été victime d’une commotion cérébrale le 23 octobre, à Rimouski. Il a été à l’écart du jeu au cours des quatre dernières parties. En 13 matchs cette saison, il a amassé autant de points, dont 12 passes.

Jeudi avant-midi, les deux joueurs étaient à l’entraînement avec leurs coéquipiers. S’ils sont effectivement de retour vendredi, ils débuteront le match au sein du quatrième trio, en compagnie de Tristan Pelletier.

« On va y aller progressivement », a confirmé l’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, de retour après une virée dans les Prairies canadiennes pour assister au Défi mondial des moins de 17 ans, en Saskatchewan. Il a profité de l’occasion pour enfiler son chapeau de directeur général, à un peu plus d’un mois du début de la période de transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

« La guérison s’est bien déroulée et j’ai fait tout en mon pouvoir pour revenir le plus tôt possible. Je me sens vraiment reposé et en pleine forme », a répondu Hendrix Lapierre, victime d’une seconde commotion cérébrale depuis son arrivée dans la LHJMQ. La saison dernière, il avait raté pratiquement tout le mois de février.

« Je savais que c’était moins pire que la dernière fois, a précisé Lapierre. J’ai seulement eu mal à la tête et je savais que c’était seulement une question de temps. Une commotion reste une commotion, mais je vais prendre celle qui me fait rater deux semaines au lieu d’un mois. »

Le rapide attaquant est parfaitement à l’aise d’amorcer le match de vendredi au centre du quatrième trio, d’autant plus qu’il devrait tout de même trouver du temps de glace avec l’avantage numérique.

« On a quatre trios qui sont capables de produire, Yanick veut les utiliser et je suis d’accord avec lui, a-t-il fait valoir. On va prendre ça de façon progressive et je ne peux pas me plaindre. »

C’est la deuxième fois que Hendrix Lapierre doit s’absenter d’un événement en raison d’une blessure. L’an dernier, une blessure à l’épaule l’avait forcé à déclarer forfait pour le Défi mondial des moins de 17 ans. Cette fois, il a dû regarder la Série Canada-Russie à la télévision, même si son nom apparaissait sur la liste des joueurs sélectionnés.

« J’étais vraiment content d’avoir été invité et je voyais ces deux matchs comme une belle opportunité de me prouver face aux autres joueurs et devant les entraîneurs, a noté Lapierre. Je vais avoir d’autres opportunités de me faire valoir. Ça me fait rater des événements spéciaux, mais je ne peux rien y faire. »

+

POINTES DE PLUME

• Avec les retours de Justin Ducharme et Hendrix Lapierre, William Champagne et Thomas Belgarde devraient être laissés de côté en fin de semaine.

• L’Océanic de Rimouski a reçu une bonne et une moins bonne nouvelle, jeudi. La mauvaise nouvelle, c’est qu’ils devront se passer des services du gardien de but Colten Ellis pour une période de quatre à six semaines. Dans un communiqué, le directeur général et entraîneur-chef, Serge Beausoleil, a précisé que le cerbère avait été opéré pour une blessure qu’il traînait depuis plusieurs années, sans toutefois y préciser la nature exacte. L’Océanic devra compter sur la recrue Raphaël Audet, limité à trois matchs, dont deux départs.

• L’Océanic a appris qu’Alexis Lafrenière avait été blanchi pour son geste commis vendredi dernier à l’endroit de Xavier Bernard, des Islanders de Charlottetown. La vedette rimouskoise avait reçu une pénalité majeure pour un coup de coude à la tête, en plus d’être expulsée du match.

• Dawson Mercer, des Voltigeurs de Drummondville, n’a pas eu droit à la même clémence de la part du département de la sécurité des joueurs. Il a été suspendu six matchs pour un assaut commis à l’endroit d’Emil Lessard-Aydin, des Foreurs de Val d’Or. Dans son raisonnement, la LHJMQ indique que Mercer «semble vouloir venger un geste commis par son adversaire et assaille le patineur des Foreurs illégalement, celui-ci n’étant pas en possession de la rondelle. Le fait que la tête est atteinte sur le jeu est aussi considéré comme non-réglementaire».