Encore une défaite en prolongation

Vivement la fin décembre pour les Saguenéens. Les Chicoutimiens ont conclu un mois qui avait pourtant bien débuté, mais s’est bien mal terminé avec un revers en prolongation de 3-2 devant une foule de 3034 spectateurs au centre Georges-Vézina.

Avec cette victoire, les Remparts ont du même coup rejoint les Sags en dixième place du classement général. Après avoir enfilé trois gains pour débuter novembre, les représentants régionaux ont perdu huit de leurs neuf dernières rencontres. « Certaines séquences, on est sur les talons. Il y a des hauts et des bas à l’intérieur, mais je suis déçu de certains qui se doivent d’être meilleurs. Pas besoin de transporter le club, mais de ne pas jouer au héros et pas essayer de gagner en essayant de tout faire. Le reste, on va prendre le point, tourner la page et essayer d’être meilleurs dimanche face au Drakkar », a laissé tomber l’entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse.

En prolongation, après avoir été frustré par Shank lors d’une échappée, le meneur offensif des Remparts, Philipp Kurashev, s’est repris quelques instants plus tard en redirigeant la superbe passe de Benjamin Gagné pour donner la victoire aux siens. « Il y a des choses qu’on a bien faites, mais d’autres qu’on a moins bien faites. Je vois des jeux de mollesse, de nonchalance. À la fin de la troisième, il restait trois secondes. On a seulement à garder la rondelle, mais on prend des risques et la rondelle passe devant le but pour aucune raison. On a un défenseur en prolongation qui va se tirer dans un joueur, ce qui cause un revirement alors qu’à trois contre trois, tu n’essaies pas de battre des joueurs, mais de garder la possession. C’était bien exécuté en gagnant la mise en jeu, mais il faut garder la rondelle. On s’en va leur donner », de déplorer le pilote des Bleus.


«  Il y a des choses qu’on a bien faites, mais d’autres qu’on a moins bien faites.  »
Yanick Jean

« On ne s’aide pas. Je pense qu’il y en a qui se doivent définitivement d’être meilleurs. Jesse Sutton s’est fait battre à la fin en changeant de gars. On a besoin de leadership comme Lavigne, Fortin et Ducharme nous amènent. Il en manque et d’autres doivent contribuer plus et ne le font pas », a-t-il repris.

Après avoir obtenu quelques bonnes chances lors des premières minutes, les locaux ont semblé perdre leurs moyens après avoir écoulé avec succès une pénalité. Après un revirement à la ligne bleue des Sags, Aleksei Sergeev a récupéré la rondelle avant de s’échapper et d’habilement glisser la rondelle entre les jambières d’Alexis Shank pour ouvrir le pointage. Les Sags ont retrouvé leurs esprits par la suite, ce qui a mené au 14e but de Justin Ducharme. Zachary Lavigne a pris un bon tir que Dereck Baribeau a stoppé, mais la rondelle a dévié sur le numéro 71 avant de glisser derrière la ligne rouge. Malgré un contact entre l’attaquant des Sags et le gardien des Remparts, le but a tout de même été accordé sans même aller à la reprise.

La deuxième période s’est déroulée à un rythme beaucoup plus endiablé avec de bonnes occasions de part et d’autre. À mi-chemin de l’engagement, Zachary Lavigne a servi une tasse de café au défenseur Christian Huntley avant de battre Baribeau du côté de la mitaine pour permettre aux Sags de prendre les devants pour la première fois de la rencontre, avance qu’ils n’ont pas perdue par la suite.

Les Sags se sont bien défendus en début de troisième période alors que les Remparts exerçaient beaucoup de pression, notamment lors d’une attaque massive. À force d’essayer, Gabriel Montreuil a récupéré un retour et même s’il a raté son tir, a réussi à renvoyer les deux équipes à la case départ. Signe que la rivalité est encore présente entre les deux clubs, de nombreuses mêlées ont éclaté après les coups de sifflet.

+

ROY SATISFAIT DE SES QUATRE TRIOS

Pour un deuxième match de suite, les Remparts sont sortis victorieux après avoir dû jouer du hockey de rattrapage en troisième période pour bien débuter une séquence de trois matchs en trois soirs. 

«En première période, je trouvais qu’on avait sorti très fort. Je pense qu’on aurait pu prendre les devants 4-1. Leur gardien a été excellent et a fait de bons arrêts. Souvent quand ça arrive, l’autre bord a pris les devants. Le trio de Jérémy Laframboise, Xavier Cormier et Gabriel Montreuil a marqué un très gros but pour nous, ce qui nous a ramené dans le match. J’étais content parce qu’on a roulé à quatre lignes tout le match. C’est ce qu’on voulait d’essayer de rouler tout le monde et leur donner la chance de se faire valoir», a commenté l’entraîneur-chef des Diables rouges, Patrick Roy, après la rencontre. 

Les deux moments forts des visiteurs au centre Georges-Vézina ont été la première période puis la troisième période. Malgré une baisse de régime au deuxième engagement, Roy se montrait très satisfait de la prestation de ses troupiers, de A à Z. 

«Quand ils ont marqué leur deuxième but pour prendre les devants, ça donné un coup. En même temps, on était peut-être moins au filet qu’on l’a été face à Victoriaville, mais pour le reste, je n’ai aucun reproche à faire à mon équipe. On a bien joué défensivement et notre gardien a fait des arrêts importants. Les quatre trios ont joué un bon match et les défenseurs aussi», de souligner Patrick Roy. 

+

POINTES DE PLUMES

• Le doyen des officiels de la LHJMQ, Éric Charron, tirera sa révérence en mars prochain. Il ne faisait peut-être pas l’unanimité, mais il faut souligner sa passion, lui qui fait ce travail difficile depuis 31 ans et plus de 1400 matchs. Lors d’une entrevue avec le confrère du Journal de Québec Roby St-Gelais, l’homme de 50 ans a mentionné ne pas être dérangé par les réactions des spectateurs à son endroit et que les temps ont également changé quant à la sécurité des officiels.

• L’ancien des Élites de Jonquière Félix Tremblay doit trouver le temps long depuis le début de la saison. Choix de 3e ronde des Remparts au dernier repêchage, le défenseur de 17 ans originaire de Baie-Comeau n’a disputé que cinq petites rencontres jusqu’à maintenant. Vendredi, il a regardé un quatrième match de suite des estrades. Un autre ancien des Élites, l’attaquant Gabriel Montreuil, a quant à lui disputé tous les matchs de l’équipe, amassant six points. 

• Renvoyé dans la LHJMQ par les Ducks d’Anaheim en début de semaine, Maxime Comtois n’a pas mis de temps à faire sentir sa présence avec les Voltigeurs. Dès la 8e minute, il a brisé la glace en avantage numérique dans une victoire de 7-3 sur les Olympiques de Gatineau. Les Voltigeurs ont frappé un grand coup en début de deuxième, marquant trois fois en l’espace de 56 secondes. Le gardien saguenéen Olivier Rodrigue en a profité pour mériter une neuvième victoire consécutive. En sept départs en novembre, l’espoir des Oilers d’Edmonton a été parfait, affichant une moyenne de 1,72 et un pourcentage d’arrêt de .936. Le rouleau compresseur des Voltigeurs est en marche. 

• Après 17 défaites de suite, les Sea Dogs de Saint-Jean ont enfin remporté un match. Ils ont comblé un retard de 3-1 en troisième période avant de se sauver avec la victoire en tirs de barrage. 

• L’encan des Saguenéens se terminera dimanche à 20 h. Il est encore possible de miser sur plusieurs produits à rabais et les profits seront versés au Fonds d’études des joueurs. Dave Ainsley