Marc-André Gagnon se joint au personnel d’entraîneurs des Saguenéens de Chicoutimi.

Du nouveau au sein du personnel d’entraîneurs des Saguenéens

L’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, a complété au cours des derniers jours son équipe d’entraîneurs. Il a encore une fois pigé dans la région avec l’arrivée de Marc-André Gagnon derrière le banc tandis qu’il ajoute un entraîneur des habiletés avec Xavier Boucher.

En poste depuis 2017, le Jonquiérois Claude Bouchard poursuit son association avec la formation chicoutimienne, tout comme l’entraîneur des gardiens Alex Carrier. Le nouveau venu, Marc-André Gagnon, prend la place laissée vacante par le départ de Sébastien Dion, qui fait en quelque sorte le chemin inverse pour se retrouver à la barre des Espoirs bantam AAA. Originaire d’Hébertville-Station, Gagnon est associé aux Espoirs depuis sept ans, ayant touché à tous les calibres. Il a passé les deux dernières saisons dans le midget espoir, dont la dernière comme entraîneur-chef.

« Quand on est capables de greffer des gens de la région à l’organisation, c’est toujours le fun. On pouvait le faire dans ce cas-là. C’est un bon “fit” autant pour nous que pour lui. Il a beaucoup d’expérience et va nous amener de gros services », de faire valoir Yanick Jean, qui se trouve à Vancouver, où se tient plus tard cette semaine le repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Marc-André Gagnon avait fait part de ses intentions quand le poste a commencé à circuler en coulisses. Après une rencontre avec les dirigeants la semaine dernière et quelques jours de réflexion, il a décidé que le moment était venu de sauter dans le train.

« J’ai pris le temps de m’asseoir et de penser à tout ça. C’est sûr que de quitter les Espoirs, c’est une grosse décision. Ça faisait sept ans que j’étais avec eux. J’ai beaucoup de respect pour cette organisation et j’ai beaucoup appris avec les Espoirs. Des fois, il faut faire des sacrifices pour avancer. J’avais l’opportunité de me joindre à une autre belle organisation de la région. J’ai à cœur le hockey en région. Je suis un gars d’ici et faire du hockey dans ma région, c’est l’une des choses les plus importantes pour moi », exprime le nouvel entraîneur adjoint des Sags.

« Le slogan de l’équipe est “Fier d’être Sags”. Quand tu peux compter sur un personnel 100 % de la région, ça renforce ce sentiment d’appartenance qu’on veut transmettre aux joueurs », de reprendre Marc-André Gagnon.

Habiletés

Yanick Jean fera également appel la saison prochaine à un entraîneur des habiletés avec Xavier Boucher, une tendance de plus en plus marquée au hockey d’élite et à travers la LHJMQ. L’été dernier, il avait recruté une personne qui avait laissé tomber quelques jours avant le camp d’entraînement. Cette fois, il n’a pas eu à chercher bien loin puisque le Mauricien fait partie du personnel de recrutement de l’équipe depuis quelques mois.

« On est très contents d’avoir pu en trouver un, surtout qu’on voulait quelqu’un qui pourra être là pour travailler individuellement avec nos joueurs. Quand tu as quelqu’un qui vient deux jours chaque deux ou trois semaines, tu n’es pas capable d’assurer le même suivi. Le point sur lequel on se considère le plus chanceux, c’est sa disponibilité », signale Yanick Jean, mentionnant que Xavier Boucher demeurera également recruteur de l’équipe la fin de semaine et collaborera également avec le hockey mineur et la structure de développement.

Avec cette nouvelle ressource, la dynamique quotidienne des entraînements sera quelque peu modifiée avec un entraînement plus axé sur les habiletés en équipe le mardi.

« Ça va avec l’offre de service et le développement qu’on veut faire avec nos joueurs », indique Yanick Jean.

+

POINTES DE PLUME

• Le Chicoutimien Olivier Rodrigue est l’un des cinq gardiens invité au camp estival de développement de l’équipe canadienne de hockey junior, qui se déroulera du 27 juillet au 4 août, à Plymouth au Michigan. Les 43 joueurs présents seront répartis en deux équipes et quatre matchs sont prévus à l’horaire, deux contre les États-Unis, ainsi que la Finlande et la Suède. Quatre des cinq gardiens invités évoluent dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. En plus de Rodrigue, repêché le plus tôt du groupe par les Oilers d’Edmonton l’an dernier, Colten Ellis (Rimouski), Zachary Émond (Rouyn-Noranda), Alexis Gravel (Halifax) et l’Ontarien Hunter Jones (Peterborough) auront l’occasion de se faire valoir. Après trois saisons avec les Voltigeurs de Drummondville, Rodrigue a été transigé lors des dernières Assises de la LHJMQ au début du mois aux Wildcats de Moncton contre plusieurs choix au repêchage. Les défenseurs Justin Barron et Noah Dobson, ainsi que les attaquants Gabriel Fortier, Benoît-Olivier Groulx, Mathias Laferrière, Alexis Lafrenière, Raphaël Lavoie et Joe Veleno ont été conviés au camp estival. Le défenseur Jared McIsaac ne pourra pas y participer en raison d’une blessure à long terme. 

• Même si Vladislav Kotkov et Artemi Kniazev sont admissibles à revenir avec les Sags l’an prochain, les Chicoutimiens auront le droit de repêcher un troisième joueur européen, la semaine prochaine. Comme il est sous contrat avec les Sharks de San Jose, Vladislav Kotkov se retrouve sur une liste spéciale. Ce dossier est donc au menu de Yanick Jean au repêchage de la Ligue nationale à Vancouver. Quelques rencontres avec des agents sont d’ailleurs à son horaire, au cours des prochains jours. « On va faire comme on fait d’habitude. On va repêcher un bon joueur et non s’assurer d’avoir un joueur qu’on est sûr qui va venir, mais moins bon. On ne changera pas notre stratégie. Ça nous a rapporté quand on voit les Kotkov, Rubtsov, Zhukenov et Kniazev. On veut continuer dans la même lignée », de faire valoir Yanick Jean, expliquant qu’il ne pourra toutefois pas garder les trois joueurs sur la liste des Sags la saison prochaine.