Le gardien des Saguenéens de Chicoutmi, Alexis Shank, a encore une fois été fumant et les Eagles du Cap-Breton en ont fait les frais, dimanche, alors que les Sags l’ont emporté 2-1. Les troupes de Yanick Jean rentrent d’un périple dans les Maritimes avec une fiche de deux gains et un revers.

Deux sur trois pour les Sags dans les Maritimes

Les Saguenéens de Chicoutimi ont su relever le défi avec succès, dimanche, en l’emportant 2-1 contre les Eagles du Cap-Breton devant 2354 spectateurs au Centre 200. La troupe de Yanick Jean complète donc son périple dans les Maritimes avec une fiche de deux victoires et un seul revers.

Dimanche, les Sags sont parvenus à menotter le meilleur marqueur des Eagles et cinquième meilleur du circuit Courteau, Egor Sokolov. En fait, les Bleus ont bien failli blanchir leurs hôtes 2-0, n’eut été un but aussi étrange que chanceux du défenseur Logan Kelly-Murphy avec 4mn05 à faire dans la rencontre. Le défenseur a dirigé un tir vers le filet des Sags et la rondelle a rebondi sur l’un des deux joueurs postés à la droite de Shank pour virevolter au-dessus du cerbère et finalement tomber derrière la ligne rouge. Kelly-Murphy a ainsi marqué son premier but de la saison, mais parions qu’il aurait préféré le faire d’une façon moins rocambolesque.

Mais la première étoile du match a évidemment été le gardien Alexis Shank qui a multiplié les beaux arrêts et frustré les attaquants des Eagles, alors que quelques-uns d’entre eux se sont amenés presque seuls devant lui à quelques reprises. Le cerbère chicoutimien a tenu le fort en repoussant 38 des 39 tirs dirigés contre lui, tandis que son opposant, William Grimard, a fait face à 35 lancers.

Cela dit, le duel entre les deux formations a été marqué par de nombreuses pénalités, mais ce sont les Saguenéens qui ont tiré profit de l’indiscipline des Eagles en marquant leurs deux buts en avantage numérique. Avec un peu plus de cinq minutes à faire en première, le capitaine Rafaël Harvey-Pinard a été oublié à la gauche du cerbère William Grimard qu’il a battu de vitesse sur un tir sur réception. Samuel Houde et Ethan Crossman ont mis la table pour l’occasion.

En deuxième, Christophe Farmer a lui aussi fait mouche en jeu de puissance, avec la complicité de Théo Rochette et William Dufour. En marquant leur but chanceux, les Eagles ont repris du poil de la bête, mais heureusement, les protégés de Yanick Jean ont su résister pour repartir avec la victoire et finir leur périple sur une bonne note.

De bon augure

L’entraîneur-chef des Bleus s’est dit satisfait de la prestation de ses troupes, non seulement pour ce gain contre Cap-Breton, mais pour l’ensemble de la séquence des cinq dernières rencontres.

« (Dimanche), nous avons joué contre une bonne équipe et c’était une bataille serrée. Malgré des coups de bâton (sournois), on est resté en contrôle et honnêtement, je suis content de la manière dont ça s’est passé. (Durant le voyage), nos deux gardiens de but ont été extraordinaires. On avait plusieurs chances de faire 3 ou 4-0, mais on ne l’a pas fait. Nos adversaires ont eu eux aussi des chances en or, mais Shank a été extrêmement solide », a commenté le pilote des Sags au téléphone.

Ce dernier était encore plus satisfait de la tenue des siens après le but chanceux des Eagles en fin de rencontre, alors que les locaux avaient trouvé un nouveau souffle. « J’ai été vraiment satisfait de la manière dont les gars se sont comportés par la suite », ajoute-t-il, heureux que ses joueurs soient restés calmes et en contrôle.

Pour Yanick Jean, la prestation des siens lors des cinq derniers matchs augure bien pour la suite des choses.

« On avait une séquence de cinq matchs contre de très bonnes équipes, Sherbrooke, Québec et les trois matchs dans les Maritimes, et on sort de là avec une fiche de quatre victoires, une défaite. Je pense que notre équipe a continué de progresser. C’est positif de regarder vers l’avant ! »

Labrecque absent

Seule ombre au tableau, il y a bien sûr la perte d’Hendrix Lapierre pour un temps indéterminé en raison d’une troisième commotion en dix mois, mais aussi celle du robuste attaquant Xavier Labrecque, blessé lors du match de vendredi contre Saint-Jean. Son état de santé sera évalué et précisé au retour à la maison. Dimanche, le #49 n’était d’ailleurs pas en uniforme.

Mentionnons enfin que les Saguenéens renoueront avec la compétition, jeudi, alors qu’ils accueilleront les Olympiques de Gatineau au Centre Georges-Vézina, suivi samedi de la visite de l’ancien club de leur capitaine et champion de la Coupe Memorial, les Huskies de Rouyn-Noranda.