Des menaces «drastiques» aux yeux de Michel Thiffault

Le président de la Commission des sports et du plein air à Saguenay, Michel Thiffault, qualifie de « drastique » la menace du commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Gilles Courteau, de suspendre les équipes qui ne se conformeront pas à la mise aux normes de leur aréna d’ici mai 2021.

Réagissant aux propos publiés mercredi, Michel Thiffault a vivement fait part de sa déception d’apprendre que cette menace pourrait être mise à exécution. « Parce qu’on pose des questions. Si on ne pose pas questions, il nous l’aurait dit quand ? », se demande le conseiller municipal, voyant dans ces commentaires un manque de respect envers les partisans, les Saguenéens de Chicoutimi et la municipalité, propriétaire de la franchise.

Il mentionne, du même souffle, qu’il n’en avait pas été question lors de la réunion tenue à la mi-décembre à l’occasion d’une visite du commissaire, laquelle se tenait dans le cadre du 50e anniversaire de la LHJMQ. L’ampleur des travaux au centre Georges-Vézina avait pourtant été annoncée, notamment en ce qui concerne les bandes flexibles, les baies vitrées et un nouveau système d’éclairage. « Je trouve qu’il met beaucoup d’insécurité envers les Sags, mais à travers la ligue », de souligner Michel Thiffault, lors d’une entrevue sur l’heure du dîner, s’attendant à ce que le dossier soit discuté dans le cadre d’une réunion plénière hebdomadaire des conseillers tenue plus tard dans la journée.

« On n’a pas besoin de pression ces temps-ci. On a déjà plusieurs projets et dossiers à régler. Il nous arrive avec ça, qu’on a deux ans [pour la mise aux normes]. Ce ne sont pas des travaux qui se font en une semaine. Ce sont de gros travaux, qui demandent de gros investissements », note-t-il.

Dans ses commentaires, Gilles Courteau a précisé qu’après discussions avec le gouvernement du Québec, un programme d’aide pour les infrastructures devrait être annoncé en mars, ce qui pourrait permettre aux organisations de financer en partie ces travaux.

Michel Thiffault espère maintenant recevoir une communication du commissaire par écrit, stipulant toutes les conséquences qu’aurait le fait de ne pas se conformer à la décision du bureau des gouverneurs. « Il faut qu’il soit clair. Si c’est ça, on va prendre des décisions par la suite », indique-t-il.

Sur le point de la sécurité, argument principal des travaux, le président de la Commission des sports et du plein air se montre sensible, mais pas à n’importe quel prix. « Il ne faut pas qu’il oublie que c’est une ligue junior. Quand je dis que M. Courteau vise une ligue nationale junior, c’est ça », exprime Michel Thiffault.

« La sécurité a des coûts. Si on décide à la Ville de mettre tout sécuritaire pour ne pas qu’il n’arrive aucun accident, ça veut dire qu’on doit réparer tous les trottoirs brisés, tous les trous, toutes les infrastructures. Ça va nous coûter des milliards », avance-t-il.

« Je le répète, c’est une ligue junior, pas la Ligue nationale », tranche-t-il, convenant tout de même avoir été rassuré par les explications sur le projet de ligue canadienne, qui ne modifierait pas de manière substantielle le fonctionnement des trois ligues canadiennes.

Réunion provinciale

S’attendant à d’autres réactions, Michel Thiffault se promet de discuter avec les élus et les intervenants des autres villes concernées. Il envisage même de tenir une réunion provinciale, s’il le faut. « Ça dépend ce qui va se dire ailleurs », croit-il.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montmigny, a également avoué son inquiétude sur l’ampleur des travaux exigés par les dirigeants de la LHJMQ. « On a parlé de deux villes, et les deux sont inquiètes. Quand il va aller à Rouyn-Noranda ou ailleurs, je pense qu’il va y avoir beaucoup d’interrogations », d’estimer Michel Thiffault.

+

POINTES DE PLUMES

• Le Chicoutimien Olivier Rodrigue a été nommé gardien de la semaine dans la Ligue canadienne de hockey (LCH). Le gardien des Voltigeurs de Drummondville a remporté ses deux matchs de la dernière semaine, ne permettant que deux buts sur 55 tirs, pour un pourcentage d’arrêt de ,963. Il a notamment bloqué 37 rondelles dans une victoire de 6-1 contre le Phoenix de Sherbrooke. L’espoir des Oilers d’Edmonton montre un dossier de 27-6-1 depuis le début de la saison, avec une moyenne de 2,44 et un pourcentage d’arrêt de ,902. Le gardien de 18 ans a également remporté 11 de ses 12 dernières décisions. 

• Le défenseur des Saguenéens Artemi Kniazev s’est très bien débrouillé lors des tests physiques tenus dans le cadre du match des meilleurs espoirs de la LCH, qui était disputé tard mercredi soir, à Red Deer, en Alberta. Sur la patinoire, le joueur russe a terminé troisième au test de réaction. Hors glace, il a démontré qu’il avait de bonnes jambes, prenant également le troisième rang aux sauts en hauteur et en longueu