Le vice-président opérations hockey chez les Saguenéens, Marc Denis, l'entraîneur-chef et directeur général, Yanick Jean, le directeur des opérations, Serge Proulx, ainsi que le président et gouverneur, Richard Letourneau, ont dressé le bilan de la saison 2016-2017.

Des bases solides pour l'avenir des Sags

Fiers d'avoir ramené le sentiment de fierté au sein des partisans, les Saguenéens se préparent maintenant à amorcer un nouveau chapitre de leur histoire, à la suite du départ des trois piliers de l'équipe des dernières saisons.
Nicolas Roy, Julio Billia et Frédéric Allard ont terminé leur stage junior, dimanche, lorsque les Sea Dogs de Saint-Jean ont éliminé les Sags en demi-finale de la LHJMQ. Considérant qu'il a repêché des joueurs de qualité dans les deux dernières années et que l'avenir n'a pas été sacrifié lors de la dernière période de transactions, Yanick Jean n'a pas voulu parler de reconstruction.
« C'est l'après Nicolas Roy et Frédéric Allard, mais je ne dirais pas que c'est un nouveau cycle, a révélé le directeur général et entraîneur-chef des Saguenéens mardi avant-midi, au cours du traditionnel bilan de l'équipe. On a repêché quatre joueurs dans les deux premières rondes l'an dernier et on va amener ces joueurs avec notre équipe. »
Samuel Houde, Mathieu Desgagnés, Félix Antoine Marcotty et Nathan Larose sont les joueurs visés par Jean. Houde a été sélectionné en première ronde, tandis que Desgagnés, Marcotty et Larose sont des choix de deuxième tour. À cela s'ajoute le gardien Alexis Shank, sélection de quatrième tour.
Le grand manitou des Saguenéens a convenu que de remplacer les vétérans qui ont grandi à Chicoutimi n'était pas une mince affaire. Il a d'ailleurs été très élogieux envers son capitaine Nicolas Roy, qui est aujourd'hui un catalyseur des valeurs de l'équipe.
« Nicolas va laisser des valeurs personnelles très importantes, a souligné Yanick Jean. Sa discipline de vie, que ce soit à l'école ou dans sa vie de tous les jours, fait en sorte que c'est un individu spécial. C'est la personne idéale, le joueur idéal pour mettre une culture en place et la perpétuer. »
En plus de faire vibrer les partisans des Saguenéens avec un parcours éliminatoire qui s'est terminé en demi-finale, Yanick Jean a mis l'accent sur l'atteinte de trois grands buts. Il a parlé de la fierté des gens de la région de s'associer à l'équipe, du respect des valeurs de l'organisation de la part des joueurs et finalement, du développement des individus au fil des ans.
« On laisse aller des joueurs qui repartent comme des adultes, a affirmé Yanick Jean. Ces joueurs vont avoir un impact extrêmement positif sur la culture et le futur de l'organisation. Je m'en voudrais de ne pas remercier tous ces joueurs qui ne seront pas de retour, qui ont fait en sorte qu'on avait une équipe spéciale, en terme de qualité d'individus et de jeunes qui voulaient s'investir pour notre équipe. »
Flanqué du vice-président opérations hockey des Sags Marc Denis, avec qui il a joué deux saisons à Chicoutimi de 1994 à 1996, Yanick Jean a tenu à rendre hommage aux partisans de l'équipe, présents plus que jamais pendant les séries.
« Merci à toute la population qui nous a soutenus, a-t-il annoncé. Il y avait des partisans qui venaient nous accueillir à l'aéroport ou encore à l'aréna lorsqu'on revenait d'un voyage. Ce sont des choses dont les joueurs vont se rappeler toute leur vie. Ils n'en croient pas leurs yeux à quel point les partisans sont bons et à quel point la foule a été derrière eux. Les spectateurs ont eu un grand rôle à jouer lors de notre dernier match. »
Yanick Jean et son équipe vont maintenant se concentrer sur le repêchage midget, suivi de la séance de sélection européenne, à la fin du mois de juin.
Finances : une première année positive
Le parcours en séries éliminatoires des Saguenéens devrait permettre à l'organisation de dresser un bilan financier positif lorsque l'année financière va se terminer, le 31 juillet.
En saison régulière, 80 392 spectateurs ont franchi les tourniquets du Centre Georges-Vézina lors des 34 matchs locaux, pour une moyenne de 2364 spectateurs par partie. Pour les huit rencontres éliminatoires, 31 079 personnes ont acheté un billet, bon pour une moyenne de 3884 spectateurs par match. 
« C'est vrai qu'on a eu beaucoup de monde, mais on a aussi eu des dépenses, donc on veut prendre le temps de faire tous nos rapports, a mis en contexte le président et gouverneur de l'équipe, Richard Létourneau. C'est sûr que les séries ont été rentables et ça va nous permettre de bien terminer notre première année. »
M. Létourneau a rappelé que les gestionnaires ont un devoir de performance envers la ville de Saguenay, propriétaire des Saguenéens. Tout en demeurant prudent, il a confirmé que le bilan financier devrait se faire à l'encre verte.
« Je suis comptable de performance donc quand c'est très bien, on dit que c'est bon, a-t-il souligné avec le sourire. On se garde une petite gêne, mais pour une première année, c'est intéressant. »
Le surplus accumulé, si surplus il y a, va permettre aux gestionnaires de jeter des bases solides en vue des prochaines saisons, tout en investissant dans le volet hockey.
« Nos immobilisations, ce sont nos joueurs, donc il faut investir dans les individus qui ont à faire le choix des joueurs, a exprimé Richard Létourneau. C'est de cette façon qu'on peut se permettre d'être toujours dans les meilleurs de la ligue. »
Rubtsov: encore de l'inconnu
German Rubtsov sera-t-il de retour à Chicoutimi la saison prochaine ? Pour le moment, Yanick Jean n'a pas de réponse à cette question et il ne s'attend pas à avoir de nouvelles avant le début du camp d'entraînement des Saguenéens.
Le Russe a été opéré il y a bientôt un mois pour une fracture à une main. L'espoir des Flyers de Philadelphie continue d'être suivi par les médecins de l'organisation professionnelle.
« Ils veulent voir évoluer les choses et je dirais qu'ils n'ont pas nécessairement une meilleure idée que nous. Il y a des chances qu'il revienne avec nous, mais ce n'est pas notre décision. C'est un club qui est patient avec le développement de ses joueurs. On va les laisser travailler, c'est leur joueur et par la suite, on va voir. »
Le nom de German Rubtsov a résonné plus souvent qu'autrement à l'intérieur du Centre Georges-Vézina. Les tractations concernant sa possible venue en sol saguenéen n'ont pas dérangé les joueurs, a assuré Yanick Jean.
« Ça n'a pas été une distraction, les joueurs ont très bien géré la situation, a-t-il ajouté. Il n'y avait pas de secret et on a suivi le déroulement. Il y a des choses qui ont été faites pour qu'il puisse jouer, finalement ça n'a pas fonctionné et il a dû être opéré. En aucun temps, je pense que ce fut une distraction. »
Jean a indiqué qu'il y avait de bonnes chances de revoir Rubtsov à Chicoutimi, mais qu'au final, la décision appartenait aux Flyers.
Keenan MacIsaac a reçu une bourse de 350 $ grâce à ses bons résultats académiques tout au long de l'année scolaire.
Keenan MacIsaac a reçu une bourse de 350 $ grâce à ses bons résultats académiques tout au long de l'année scolaire. Le joueur des Saguenéens a reçu cet honneur lors du 5 à 7 annuel, mercredi, au Centre Georges-Vézina, qui réunissait les joueurs, les familles de pension et les employés de l'équipe. En juin prochain, MacIsaac recevra un diplôme High School d'un établissement de la Nouvelle-Écosse, d'où il est natif. « Il a eu des notes exceptionnelles et il n'a jamais besoin d'un professeur pour résoudre ses problèmes », a vanté la conseillère pédagogique des Saguenéens, Johanne Leblanc. Lors de l'année scolaire 2016-2017, Keenan MacIsaac était inscrit à deux cours de mathématiques, un cours de chimie, un cours d'histoire et un cours d'anglais. Deux sont déjà terminés et les autres seront complétés en juin.
Pointes de plume
• Puisqu'il n'a toujours pas effectué les rencontres individuelles, Yanick Jean n'a pas voulu se prononcer sur ses joueurs de 20 ans en vue de la prochaine saison. « Ne vous attendez pas à ce que je confirme les trois joueurs de 20 ans dans deux semaines, ce n'est pas ce qui va arriver », a commenté Jean. Par respect pour les individus, le dg des Bleus a précisé que les joueurs assurés de ne pas revenir la saison prochaine vont être informés sous peu. Toujours sans contrat professionnel, Jean a confirmé que Dmitry Zhukenov faisait partie des plans en vue de la prochaine saison, même si son retour signifierait qu'il occuperait deux chaises : celui de joueur de 20 ans et celui de patineur européen...
• Outre Yanick Jean, tout le personnel hockey termine son contrat cette saison. L'homme de hockey va s'asseoir avec chacun d'entre eux, mais il a indiqué qu'il ne devrait pas y avoir de gros changement...
• Les rénovations au Centre Georges-Vézina n'auront visiblement pas lieu de sitôt. Questionné à ce sujet, Richard Létourneau a été clair. « C'est officiel que pour la prochaine saison, les Saguenéens vont jouer au Centre Georges-Vézina », a confirmé le gouverneur et président de l'équipe...
• Mine de rien, le repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec a lieu dans moins d'un mois. Il se tiendra le 3 juin, au Harbour Station de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Les assises débutent quelques jours plus tôt, avec notamment la rencontre des gouverneurs...
• Parlant du repêchage, les Saguenéens n'ont pas de choix de première ronde pour la prochaine séance de sélection. Yanick Jean n'entend pas vendre sa chemise pour en obtenir un. Il a affirmé que la prochaine cuvée en était une de profondeur, ajoutant qu'il allait se concentrer à parler le plus souvent possible entre les rondes 4 et 9...