Défaite de 6-2 des Sags face aux Huskies

Deux buts dans les trois premières minutes de jeu ont fait mal aux Saguenéens, vendredi soir, à l'Aréna Iamgold de Rouyn-Noranda. Les Chicoutimiens n'ont jamais été capables de combler ce retard, et les Huskies ont quitté avec une victoire de 6-2.
Les champions de la division ouest prennent les devants 1-0 dans la série qui se poursuit samedi soir en Abitibi.
Les Saguenéens ont amorcé la rencontre le couteau entre les dents, mais une pénalité pour avoir eu trop de joueurs a changé la donne. Lane Cormier a profité de la supériorité numérique pour donner les devants aux Huskies, dès la deuxième minute de jeu.
Moins d'une minute plus tard, Manuel Wiederer a redirigé un tir de la pointe pour doubler l'avance des siens. Yanick Jean a alors demandé son temps d'arrêt, ce qui a calmé le jeu, mais le mal était fait.
En retard 3-1 après 40 minutes, Dmitry Zhukenov y est allé d'une belle manoeuvre à la mise en jeu pour réduire l'écart à un seul but. Malgré quelques chances de qualités, les Bleus n'ont pas été en mesure de niveler le pointage. Les Huskies ont finalement marqué les trois derniers buts de la soirée.
«Ce n'est peut-être pas un match de 6-2, mais on peut être meilleurs que ça, a exprimé le capitaine Nicolas Roy. Notre exécution aurait pu être meilleure et il faut donner crédit à Rouyn.»
Dans l'autre vestiaire, les Huskies retiraient une certaine satisfaction de leur performance, marquée par 38 tirs et deux buts en avantage numérique.
«On est très content de la façon dont on est sorti, a résumé l'entraîneur-chef Gilles Bouchard, qui avait fait confiance à l'Almatois Samuel Harvey pour défendre la cage des siens. On a joué avec beaucoup d'intensité et de détermination durant tout le match.»
Auteur de 24 arrêts, Harvey se donnait une bonne note pour la rencontre, mais tenait à donner le crédit à ses coéquipiers.
«C'est un travail d'équipe et les gars ont très bien joué devant moi, a mentionné l'homme masqué. Je n'ai pas fait face à beaucoup de chances de marquer, mais j'ai fait mon travail quand c'était le temps.»
Impliqué dans un système d'alternance avec le Chicoutimien Olivier Tremblay, Harvey est devenu habitué à vivre une telle situation.
«Au départ, j'étais sceptique pour être franc, mais il faut dire que ça marche, a avoué l'ancien des Élites de Jonquière. Je pense que ça peut être très bénéfique pour la suite des séries. Les deux gardiens sont toujours prêts.
Stratégie spéciale
Les Saguenéens avaient concocté une stratégie pour le moins originale lors des situations de couverture défensive. Pendant que les Huskies étaient en zone adverse, un ailier des Sags se postait à la ligne bleue opposée. On se retrouvait en quelque sorte à quatre contre quatre. Ce manège a duré pendant deux périodes.
«On voulait enlever un peu de pression sur nos défenseurs avec l'absence de Galipeau (Olivier), a expliqué Yanick Jean, sans préciser s'il allait tenter l'expérience samedi. Il y a des fois où on a bien exécuté, il y a d'autres fois, un petit moins.»
Pointes de plume
• Originaire d'Amos, à environ une heure de Rouyn-Noranda, Nicolas Roy pouvait compter sur l'appui d'une trentaine de personnes, vendredi, à l'Aréna Iamgold. De courageux partisans des Sags ont également fait le voyage en Abitibi. On les félicite...
•Comme prévu, le défenseur Olivier Galipeau n'a pas joué en raison d'une suspension d'un match, écopée à cause d'un geste commis lors du dernier match de la série face aux Tigres, mercredi dernier.
•Louis-Philippe Simard, employé avec les frères Kelly et Kevin Klima tout au long de la première ronde, a été muté à la défense, et Yanick Jean a habillé sept défenseurs. C'est donc dire que Keenan MacIsaac a vu de l'action pour la première fois du printemps...
•En plus de la série Sags-Huskies, une autre série a pris son envol vendredi soir. Champions de la saison régulière, les Sea Dogs de Saint John ont eu toutes les misères du monde pour venir à bout des Foreurs de Val-d'Or. Un barrage de 68 lancers en direction d'Étienne Montpetit leur a finalement permis de l'emporter 2-1 en prolongation. Ils ont notamment dominé 19-1 au chapitre des tirs en troisième...
•Jeudi, l'Armada de Blainville-Boisbriand a battu le Titan d'Acadie-Bathurst 6-2 lors du premier match qui s'est joué sur la couronne nord de Montréal. Anthony Dumont-Bouchard a connu un départ à oublier devant la cage du Titan, allouant deux buts sur trois tirs, avant de céder sa place à Reilly Pickard après 3 : 32 d'écoulées en première période...
•Finalement, à Charlottetown jeudi, les Islanders ont vaincu les Screaming Eagles du Cap-Breton 3-1 pour prendre les devants 1-0 dans la série. La troupe de Marc-André Dumont a éliminé les Olympiques de Gatineau mardi soir, en prolongation du septième match. Le temps de récupération fut donc de courte durée...
•La vente de billets pour les matchs 3 et 4 de la semaine prochaine au centre Georges-Vézina va bon train. En date de vendredi, plus de 2000 billets avaient trouvé preneur pour chacune des deux rencontres...