Artemi Kniazev

De retour au boulot après la pause de Noël

Après une dizaine de jours de congé, les joueurs des Saguenéens ont repris le collier vendredi soir, en prévision de leurs deux affrontements sur la route, contre l’Océanic à Rimouski et les Remparts à Québec.

La routine du temps des Fêtes des joueurs des Sags a quelque peu été modifiée cette année. Au lieu de tenir un entraînement au centre Georges-Vézina, comme c’est la coutume, ils ont plutôt pris la route en direction de Rimouski, où ils ont sauté sur la patinoire un peu plus d’une heure à la veille du face-à-face avec l’Océanic.

«Un entraînement normal», a indiqué l’entraîneur-chef Yanick Jean après coup, s’attendant à un manque de cohésion pour ce retour à l’action.

«C’est normal et c’est de même pour tout le monde. L’exécution va venir moins facilement. On doit donc être plus concentrés. Des fois, quand tu n’as pas nécessairement les jambes, tu dois combattre ça. Il faut que tu pousses au lieu de relâcher», d’indiquer le pilote des Bleus.

Normalement, avec la position des deux équipes au classement, un duel Sags-Océanic en plein milieu du temps des Fêtes aurait suscité un grand intérêt à travers la Ligue de hockey junior majeur du Québec et pour les amateurs. Il manquera toutefois des éléments-clés de part et d’autre, à commencer par l’attaquant de l’Océanic Alexis Lafrenière, qui a fait la pluie et le beau temps lors du premier match du Canada au Championnat mondial junior dans une victoire contre les Américains.

«Peu importe qui est de l’autre côté, surtout dans la période où on est, c’est clair qu’on se concentre sur nous. Il y a des joueurs qui entrent des deux bords. Il faut travailler sur nous et notre cohésion, et on ne peut pas s’attarder à l’autre équipe à ce stade-ci», de rappeler Yanick Jean, qui ne savait pas, vendredi soir, s’il allait donner un premier départ au gardien Carmine-Anthony Pagliarulo lors de la fin de semaine.

Kniazev absent

Solidement frappé lors de l’avant-dernier match avant la pause, le défenseur Artemi Kniazev se retrouve sur le protocole de retour au jeu en raison d’une commotion cérébrale.

Il n’a pas accompagné l’équipe dans ce voyage, après avoir passé quelques jours dans sa famille en Russie.

Yanick Jean précise qu’il est évalué quotidiennement et ne s’attend pas à une longue absence.