Les Saguenéens ont obtenu des bonnes chances dans la première portion de la rencontre, mais n'ont pas été en mesure de capitaliser.

De l'opportunisme et de la résilience

Les champions en titre de la coupe du Président ont acquis de l'expérience au cours de la dernière année et elle s'est répercutée dans la performance de l'équipe qui avait le dos au mur, lundi soir.
La fin du match a été marquée par de nombreuses échauffourées.
Dans son point de presse d'après-match, Gilles Bouchard a parlé d'opportunisme de sa troupe, mais également de la résilience de ses joueurs.
« On a une équipe avec du caractère, on n'abandonne jamais et c'est sûr qu'on ne va pas lâcher, a mentionné l'entraîneur-chef des Huskies. Il reste un match important et il faut jouer de la même manière qu'on l'a fait. Ça ne veut pas dire qu'on va encore marquer neuf buts, c'est sûr que le match va être différent. Il faut jouer en équipe et le faire de la bonne façon. »
Bouchard s'attend à ce que les Saguenéens rebondissent mardi. 
« Ils vont tourner la page et arriver prêts pour demain (mardi), donc il faut faire la même chose de notre côté, a-t-il indiqué. L'objectif est d'en gagner quatre. »
Le pilote des Abitibiens a donné une bonne note à son gardien de but Olivier Tremblay, appelé à garder le fort à la place de Samuel Harvey
« Olivier a fait des arrêts clés, il a fait ce qu'il avait à faire et ce fut un joueur important pour notre équipe », a-t-il énuméré, refusant de dévoiler l'identité de son homme masqué pour le match de mardi. 
« On garde la surprise », a commenté l'homme de hockey.
Le principal intéressé était satisfait de sa performance, mais préférait contrôler ce qu'il pouvait contrôler.
« Ça a bien été, les Sags ont eu beaucoup d'avantages numériques et on sait que c'est une grosse force pour eux, a résumé Olivier Tremblay, auteur de 34 arrêts. On a fait un super travail en désavantage numérique et c'est une belle victoire d'équipe. J'ai eu le départ et je suis content, mais demain est un autre jour et il va arriver ce qui va arriver. »
Alexandre Fortin a terminé le match avec deux buts et deux passes. Le rapide patineur a louangé le travail des 2876 spectateurs, en plus de parler de la façon de répondre de ses coéquipiers lorsque la situation l'impose.
« On a une équipe rapide, c'est ce qui fait notre force et il faut s'en servir, a affirmé le #24. Notre patinoire est plus petite que là-bas et ça vient changer la donne. La vitesse fait partie du plan de match et c'est qu'on fait. »
Renfort derrière le banc
Les Huskies avaient un nouveau venu derrière le banc. Le vétéran Antoine Waked, dont la saison est terminée, accompagnait le personnel d'entraîneurs. La décision a été prise la semaine dernière, après la défaite des Huskies à Chicoutimi.
« C'est bien accepté de la part des gars et ce fut bénéfique, a reconnu Gilles Bouchard. Il a été à son affaire, il était calme et il a parlé aux joueurs quand c'était le temps. »
Pointes de plume
• Joueurs, entraîneurs et quelques membres de l'organisation des Saguenéens ont quitté l'aéroport de Bagotville vers 9 h 30 lundi matin, avant de s'envoler vers Rouyn-Noranda. Environ une heure et quinze minutes plus tard, tout le monde était rendu à bon port. Le vol s'est déroulé sans anicroche, tout comme l'atterrissage. Disons que c'était différent des neuf heures d'autobus sur les routes 167 et 113...
• Joey Ratelle a repris sa place dans l'alignement après avoir purgé un match de suspension, vendredi. Mathieu Desgagnés, qui avait disputé une première partie en séries, a été laissé de côté, tout comme Keenan MacIsaac...
• Les Huskies étaient privés du défenseur Zachary Lauzon, blessé en deuxième période du cinquième match, vendredi, à Chicoutimi. Absent depuis le début de la série face aux Sags et limité à cinq matchs depuis le début de la danse du printemps, Martins Dzierkals a réintégré l'alignement, mais le Letton ne semblait pas très à l'aise sur la surface glacée. Samuel Naud est toujours blessé, tandis que Chris McQuaid a été le joueur retranché...
• Une scène rarissime est survenue en troisième lorsque les Sags évoluaient en avantage numérique. Avec un compte de 6-2 pour Rouyn-Noranda, Yanick Jean a ramené Xavier Potvin au banc à la faveur d'un sixième attaquant. La manoeuvre n'a rien donné et Potvin est même revenu dans l'action pendant que le jeu se poursuivait...
• À l'instar des Huskies, l'Armada de Blainville-Boisbriand a évité l'élimination devant ses partisans, lundi soir. La troupe à Joël Bouchard a battu le Titan d'Acadie-Bathurst 4-1 pour forcer la tenue d'un septième match. Les deux équipes se retrouvent mardi, sur la glace du Centre d'excellence Sports Rousseau...