Stephen Templeton, un Ontarien de 20 ans, viendra combler en partie la perte d’Olivier Galipeau.

De l’expérience à la ligne bleue

Les Saguenéens pouvaient compter sur les services d’un nouveau défenseur face à l’Armada. Stephen Templeton, un Ontarien de 20 ans, vient prêter main-forte à l’équipe pour le reste de la saison.

Son ajout est une façon de combler, en partie, le départ d’Olivier Galipeau à la suite de l’échange avec le Titan d’Acadie-Bathurst. Mais n’allez surtout pas croire que Templeton viendra boucher la totalité du trou béant laissé par le départ de l’ancien capitaine des Saguenéens.

« Son importance est d’être prêt à prendre une partie des minutes qu’Olivier jouait, a mentionné Yanick Jean. S’il va chercher 22 des 32 minutes à Olivier, on prend les dix autres minutes et on les sépare à quatre ou cinq autres défenseurs. De cette façon, on va s’en sortir. »

Stephen Templeton n’a pas des statistiques à tout casser, mais il a une expérience que d’autres n’ont pas. Il comptabilise 181 matchs dans la Ligue de l’Ontario, dont 18 en séries éliminatoires. Il a amassé 19 points, dont quatre buts. Le hockeyeur de six pieds, deux pouces et 190 livres a amorcé sa carrière avec les Generals d’Oshawa, avant d’être échangé aux Bulldogs d’Hamilton. Un surplus de joueurs de 20 ans a provoqué sa libération plus tôt cette saison.

Mine de rien, Templeton a remporté la Coupe Memorial en 2015 avec Oshawa.

« C’était ma première année, donc je n’ai pas joué beaucoup, mais j’étais là, a mis en contexte Stephen Templeton. J’avais quand même pris part à tous les matchs et j’ai pu acquérir beaucoup d’expérience. »

« C’est un défenseur à caractère défensif qui a de l’expérience, a ajouté Yanick Jean. Je sais que c’est un bon jeune et il va nous aider, autant sur la patinoire que dans le vestiaire. »

Le principal intéressé n’a pas hésité longtemps avant de faire ses valises lorsque le DG des Sags l’a contacté.

« Je suis vraiment content d’être ici, a soutenu Templeton, un jeune homme plutôt réservé. Je vais tirer du positif de ma présence ici et je vais montrer ce que je peux faire. »