Guidés par le directeur des opérations des Saguenéens de Chicoutimi, Serge Proulx, les jeunes Innus de l’école Olamen de La Romaine sont passé du rêve à la réalité, mardi, en visitant le vestiaire des Sags. Les jeunes ont en effet adoré le film «Junior majeur» dont certaines scènes ont été tournées dans le vestiaire des Bleus... avant les rénovations effectuées l’an dernier.

De jeunes Innus rencontrent les Sags: une visite inspirante

Les jeunes de l’équipe pee-wee B Sport Attitude de l’école Olamen de La Romaine ont pu constater qu’il n’y a pas de miracle pour gravir les échelons au hockey, mardi, lors de leur rencontre avec les joueurs et le personnel des Saguenéens de Chicoutimi. La clé du succès réside dans le travail constant et le dépassement de soi, non seulement sur la glace, mais aussi sur les bancs d’école.

« Cette visite fait partie du voyage. On voulait que les jeunes viennent au Centre Georges-Vézina pour voir du hockey junior majeur, pour qu’ils voient les entraînements, l’éthique de travail, les consignes du coach », explique Frédérick Simard, éducateur spécialisé à l’école Olamen de La Romaine et entraîneur-chef de l’équipe.

« Les Autochtones sont très visuels et ils apprennent beaucoup en regardant. De voir les joueurs des Saguenéens travailler, c’est bénéfique pour eux. Et nous, ça nous aide (dans notre travail) parce que les jeunes veulent reproduire les mêmes choses. On souhaite que ça les motive à aller à l’école, mais aussi dans leur vie au quotidien. Que ça les incite à se lever le matin, à se donner des objectifs à court terme et à les accomplir. »

Pour l’organisation des Saguenéens, cette activité s’inscrit parfaitement dans sa mission auprès de la communauté. « On veut leur faire vivre une expérience. Ils résident dans un secteur éloigné et pour une première fois, ils assistent à un entraînement d’un club organisé. Ils ont vu comment ça se passe, la préparation et l’entraînement d’un joueur, etc. (...) Ce sont des jeunes qui ont besoin de modèles et d’avoir accès à ces modèles en chair et en os, ça peut avoir un impact énorme pour les prochaines années, voire pour toute une vie », explique Serge Proulx, directeur des opérations des Saguenéens de Chicoutimi.

Après avoir effectué une haie pour saluer l’entrée des joueurs sur la glace, les jeunes et les entraîneurs de l’équipe pee-wee B Sport Attitude Olamen ont observé attentivement l’entraînement des Saguenéens de Chicoutimi. Ils ont été très surpris de voir que ça se déroulait en anglais.

Ce dernier a accueilli les jeunes et leurs accompagnateurs pour leur permettre d’avoir un aperçu du quotidien d’un joueur du junior majeur et pour faire visiter les installations du club. Peu après leur arrivée, les jeunes Innus ont formé une haie pour saluer l’entrée des joueurs sur la grande glace du Centre Georges-Vézina.

Leur réaction a ravi Serge Proulx. « Leurs yeux brillaient et c’était assez intense, souligne-t-il en entrevue. Et dès qu’on leur disait le nom d’un joueur, ils le scandaient. Ça démontre comment cette rencontre peut être très importante pour eux et que ça aura un impact très positif qui va au-delà du hockey. »

Comme dans le film

Visiblement, les jeunes ont été impressionnés par les joueurs russes et les 6 pieds 6 pouces du longiligne défenseur recrue Louis Crevier. Parmi leurs entraîneurs, certains connaissaient même les joueurs qui ont été recrutés par certains clubs de la Ligue nationale de hockey.

Par la suite, les jeunes hockeyeurs ont un peu réalisé un rêve en entrant dans le vestiaire des Bleus, même si les scènes tournées pour le film l’ont été avant les rénovations de l’an dernier.

« C’est un moment magique, confirme Frédérick Simard. Nos jeunes ont vu le film Junior majeur ; ils connaissent les Saguenéens, le logo. Ils ont beaucoup associé le film à leur venue ici. »

Les jeunes ont ensuite rencontré le DG et entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, qui leur a expliqué que même si les joueurs consacrent beaucoup de temps au hockey, il est très important qu’ils aillent à l’école et qu’ils réussissent bien sur le plan académique.

La visite semble avoir fait mouche et a incité leurs accompagnateurs à laisser la porte ouverte à d’autres activités durant leur séjour. « Les jeunes sont très impressionnés ! On va essayer de faire le plus d’activités d’apprentissage possible pour qu’ils vivent de beaux et de bons moments », de conclure Frédérick Simard.

D’ailleurs, peut-être que les jeunes Innus ont été inspirés par les Sags puisqu’ils ont remporté leur deuxième match du Tournoi pee-wee de Jonquière par la marque de 3-2 aux dépens des Titans de La Baie. Invaincus dans le B, ils affrontent les Couguars de Chicoutimi mercredi, à 14 h 15 au Palais des sports de Jonquière.