David Noël a trouvé son rythme offensif avec les Foreurs de Val-d'Or, qui l'ont acquis dans la transaction qui a amené Olivier Galipeau avec les Sags

David Noël retrouve sa touche offensive

L'air de Val-d'Or semble faire le plus grand bien au nouveau défenseur des Foreurs, David Noël. L'ancien des Saguenéens a trouvé sa touche offensive depuis son acquisition au début du mois de janvier.
Choix de 2e ronde des Sags en 2015, David Noël a été le prix à payer par le directeur général des Sags, Yanick Jean, pour ajouter le vétéran Olivier Galipeau à la brigade défensive.
À seulement 17 ans, il occupe maintenant un rôle accru et le remplit très bien, menant les défenseurs recrues de la LHJMQ avec huit buts. Avec les Foreurs, il a maintenant cinq buts et autant de passes en 12 parties depuis son arrivée, lui qui en avait marqué trois et amassé 11 passes en 36 rencontres avec la formation chicoutimienne.
Le nombre de tirs n'est peut-être pas étranger à ses nouveaux succès offensifs. Il en a cumulé 29 dans l'uniforme des Foreurs, soit près de trois par rencontre, ce qui est déjà plus de la moitié de ses 49 lancers en première moitié de saison. « J'ai beaucoup de temps de jeu et la confiance des entraîneurs. Ça va très bien présentement et c'est positif », de noter David Noël mercredi alors que les Foreurs venaient de faire un arrêt à Chapais sur l'heure du dîner. 
À la fin du mois de janvier, David Noël a réalisé un exploit digne de mention, devenant le 8e défenseur recrue de l'histoire à réussir un tour du chapeau, dans une victoire face à une équipe de tête, l'Armada de Blainville-Boisbriand. 
« Ce sont des moments qui n'arrivent pas souvent et c'est agréable à vivre », d'exprimer David Noël qui estime que s'il a offert majoritairement de bonnes performances depuis son arrivée à Val-d'Or, son objectif principal est d'aller chercher de la constance. 
Transaction
David Noël admet qu'il ne s'attendait pas à quitter le Saguenay même si les dirigeants de l'organisation chicoutimienne ont décidé de tenter le coup à la période de transactions des Fêtes. « Ça peut se produire dans le hockey. Je comprenais qu'ils devaient aller chercher un défenseur d'expérience », souligne l'arrière de 17 ans, convenant que la présence de son coéquipier Jake Smith dans la transaction lui a aidé à avaler la pilule de cette nouvelle aventure. 
« J'étais à deux heures de ma famille à Québec et je me retrouvais à Val-d'Or. Toutefois, pour le hockey, ce n'est que positif », résume-t-il. 
Depuis la fin de la période des échanges, même s'ils ont notamment sacrifié l'attaquant Julien Gauthier et Olivier Galipeau, les Foreurs ne s'en laissent pas imposer, comme en fait foi leur récolte de 11 points à leurs dix derniers matchs.
« On croit en nos chances. Les vétérans qui sont demeurés nous appuient dans tout ça et nous donnent des conseils. Les gars ne veulent pas perdre et on travaille fort », d'insister David Noël qui dit ressentir une certaine fébrilité d'affronter les Sags, ce qu'il fera deux fois plutôt qu'une jeudi et vendredi.
Pointes de plume
L'absence de German Rubtsov de l'alignement des Sags n'aura même pas duré une semaine. L'attaquant russe effectuera un retour au jeu dès jeudi soir, dans le premier de deux matchs face aux Foreurs de Val-d'Or, au centre Georges-Vézina. 
Rubtsov avait inquiété la direction de l'équipe et les partisans la semaine dernière, quand il a chuté lourdement dans la bande après avoir été accroché en échappée. Au départ, les autorités médicales du club craignaient une fracture de la rotule, mais des examens plus poussés le lendemain n'ont rien révélé d'anormal. Après avoir effectué son retour sur patins mardi à l'entraînement, la nouvelle arme offensive des Sags a passé le test pour recevoir l'autorisation d'affronter les Foreurs. 
« Aujourd'hui, j'avais l'impression qu'il était très près de 100 % », de laisser tomber l'entraîneur-chef Yanick Jean après coup, annonçant également que Brendan Hamelin pourrait aussi être de retour dans l'alignement. Une décision sera prise après l'entraînement matinal, mais le pilote des Bleus semblait très optimiste au sujet du vétéran de 19 ans. Avec Rubtsov et Hamelin, il aurait également plus d'options pour ses combinaisons offensives. 
Yanick Jean abordera ce programme double face aux Foreurs comme une prémisse aux séries éliminatoires où deux duels en 24 heures se produisent fréquemment. « C'est un club très sous-estimé, annonce Yanick Jean qui déléguera dans la mêlée Julio Billia jeudi et Xavier Potvin le lendemain. Ils sont bien dirigés et la seule raison pour laquelle ils n'ont pas pris leur envol en début de saison, c'est en raison des blessures. Oui ils ont échangé quelques joueurs à maturité, mais ils ont encore une bonne équipe. Ils sont capables de marquer des buts soir après soir. Ils ont des habiletés. Si tu triches contre cette équipe, tu va avoir beaucoup de misère. »