Daniel Moody a porté l’uniforme des Voltigeurs de Drummondville avant de se retrouver avec les Saguenéens.

Daniel Moody pour seconder Alexis Shank

Les Saguenéens de Chicoutimi ont profité de la période de ballottage dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) pour mettre la main sur le gardien Daniel Moody, placé sans protection par les Voltigeurs de Drummondville. Le cerbère complétera un duo avec Alexis Shank jusqu’à la fin de la saison.

Les Sags étaient à la recherche d’un gardien numéro 2 à la suite de l’échange qui a envoyé Zachary Bouthillier aux Sea Dogs de Saint-Jean, dimanche. Moody a joué 20 matchs avec les Voltigeurs la saison dernière et cinq cette saison, mais le gardien, qui a eu 19 ans le 1er janvier, n’avait plus de place pour lui lorsque les Voltigeurs ont acquis Anthony Morrone, des Remparts de Québec, à la mi-décembre.

En 28 matchs en carrière, le natif de Miramichi au Nouveau-Brunswick a remporté 18 victoires et subi sept défaites, tout en conservant une moyenne de buts alloués de 3,24 et un d’efficacité de ,860.

« On voulait ajouter un gardien qui a joué des minutes et qui a de l’expérience dans notre ligue, a mentionné l’entraîneur-chef Yanick Jean. On est à l’aise avec l’arrivée de Moody et on est contents de pouvoir l’ajouter à notre équipe. »

Jean n’a pas songé à rappeler un gardien qui appartient déjà à la formation chicoutimienne. Jérémie Bergeron et Hugo Chiasson, qui évoluent dans le midget AAA, ainsi qu’Antoine Lyonnais, des Dragons du Collège Laflèche dans le circuit collégial, vont donc poursuivre leur développement.

« On ne pense pas que ça aurait été la bonne chose à faire de rappeler un jeune de 16 ans, a expliqué Yanick Jean. Nos gardiens vont continuer à progresser dans leur calibre de jeu respectif. »

Moody retrouvera ses nouveaux coéquipiers pour une première séance d’entraînement, mardi, sur la patinoire du centre Georges-Vézina. Comme prévu, Alexis Shank sera de retour sur la glace après avoir raté la dernière semaine en raison d’une légère blessure à l’aine. Les Saguenéens reçoivent la visite des Olympiques de Gatineau, jeudi soir.

Groleau, un Sags à vie

Par ailleurs, Yanick Jean est revenu sur les rumeurs entourant le potentiel départ de Jérémy Groleau, dimanche, quelques heures après la fin de la période des transactions. Selon le grand manitou des Saguenéens, le vétéran défenseur n’a jamais vraiment passé proche de quitter Chicoutimi.

Le directeur général et entraîneur a rappelé que Groleau était issu du premier repêchage (2015) lorsqu’il a pris les rênes de l’équipe, tout comme Zachary Lavigne et Vincent Lapalme. « Quand tu veux créer un sentiment d’appartenance, qui est l’une de nos valeurs essentielles, tu te dois de repêcher des joueurs qui vont jouer toute leur carrière dans ton équipe, a fait valoir Yanick Jean. Jérémy Groleau, Zachary Lavigne et probablement d’autres joueurs, qui n’ont pas encore 20 ans, font partie de ceux qui vont terminer leur stage junior chez les Bleus. Ils ont tiré le bateau, même dans des moins bons moments, et ils ont en fait en sorte de bâtir la culture de l’équipe. Jérémy Groleau va terminer sa carrière junior avec les Saguenéens, et ça, c’est essentiel pour nous. »

+

POINTES DE PLUME

• Le défenseur Thomas Ferland a été cédé à un niveau inférieur pour retrouver sa confiance et surtout pour jouer des matchs. Le défenseur de 17 ans, limité à sept matchs cette saison, devrait s’aligner avec une équipe junior AAA près de Québec, mais il n’y avait rien d’officiel lundi soir. « Il va demeurer notre huitième défenseur, mais il va prendre de l’expérience et de la confiance en jouant beaucoup dans un calibre inférieur », a affirmé Yanick Jean.

• On devrait en apprendre un peu plus sur l’état de santé de Vladislav Kotkov, mardi, mais la blessure qui lui a fait rater le dernier match ne serait pas sérieuse. La condition de son compatriote russe Artemi Kniazev demeure également à déterminer, tout comme celle de Jérémy Fortin. Finalement, le capitaine Zachary Lavigne se remet toujours d’une fracture de la clavicule.

• Les Wildcats de Moncton ont congédié leur entraîneur-chef Darren Rumble, lundi. La formation néo-brunswickoise traverse un passage à vide avec seulement trois victoires en dix matchs, mais retrouve tout de même au sixième rang du classement général et à six points de la tête de la conférence de l’est...