Hendrix Lapierre est le premier joueur des Saguenéens à avoir participé. D’autres suivront dans les prochains jours.

COVID-19 : les Sags lancent le #ChallengeSags

Tous les moyens de s’occuper sont bons en cette période d’isolement et les Saguenéens de Chicoutimi ont eu la brillante idée de proposer des défis aux jeunes hockeyeurs de la région en lançant le #ChallengeSags. Ces défis ont pour but de divertir les jeunes, tout en leur permettant de pratiquer leurs habiletés. C’est l’attaquant Hendrix Lapierre qui a lancé les hostilités samedi, avec une épreuve de maniement de rondelle.

« Comme on le sait, toutes les saisons de hockey ont été annulées et les écoles sont fermées, on voulait vraiment trouver une façon d’occuper les jeunes. On s’est dit : qu’est-ce qu’on peut faire pour occuper les jeunes durant leurs journées en isolement ? C’est de là qu’est venue l’idée de faire des petits défis entre les jeunes et nos joueurs », a raconté la coordonnatrice des communications et événements des Saguenéens de Chicoutimi, Iris Tremblay.

C’est le joueur de centre Hendrix Lapierre qui a ouvert le bal avec une épreuve de maniement de rondelle. Lapierre fait sauter le plus de fois possible en 30 secondes, la rondelle sur la lame de son bâton en alternance entre le côté droit et le côté revers de la lame. L’attaquant de 18 ans a réussi 27 coups sans échapper le disque.

L’idée a été très bien reçue par les internautes et la vidéo a atteint un cumulatif de plus de 10 000 visionnements sur plusieurs plateformes, en moins de cinq heures. « On est très emballés par la réponse, on ne s’attendait pas à autant de rayonnement », a avoué Mme Tremblay.

Si la première vidéo a été réalisée par Lapierre, les autres joueurs ses Sags emboîteront le pas sous peu. « On a demandé à Hendrix Lapierre pour commencer et il était très content de le faire. On a Samuel Houde qui va en faire un dans les prochains jours et d’autres joueurs vont suivre. On aimerait ça essayer d’en faire un aux trois ou quatre jours », a expliqué Mme Tremblay, qui invite également les autres joueurs à essayer de faire mieux que leurs coéquipiers.

Les prochains défis seront différents, mais toujours dans le but de stimuler les habiletés des jeunes hockeyeurs selon Iris Tremblay. « On propose des choses et les joueurs les adaptent avec leurs aptitudes. On va avoir différents défis dans les jours à venir. C’est évident qu’on demande que ce soit accessible et que les défis soient réalisables à la maison et avec peu de moyens. Le but est de s’amuser et de faire passer le temps. En prime, ça fait pratiquer les habiletés des jeunes. »

Mme Tremblay a tenu à spécifier qu’il ne s’agit pas d’une compétition avec des prix, mais vraiment une occasion de s’amuser. « On n’a pas encore reçu de message de quelqu’un qui l’a battu, mais ce n’est pas un concours. Il n’y a rien à gagner, mais c’est sûr que si un jeune réussit à faire mieux qu’un de nos joueurs, on va partager la vidéo. »