Bien appuyé par sa défensive, Julio Billia n'a cédé qu'une fois sur 27 tirs. Il a été parfait par la suite en fusillade.

C'est bon pour le moral!

Contre un adversaire derrière eux au classement, les Saguenéens n'ont pas raté l'occasion de se sortir d'une petite tempête. Les Chicoutimiens ont mis fin à une série de six défaites en l'emportant 2-1 en fusillade sur les Cataractes, devant 2891 spectateurs à Shawinigan.
Les joueurs des Sags ont fait leurs devoirs contre un adversaire qui se bat avec acharnement pour une place en séries éliminatoires. Les régionaux ont largement dominé pendant les quarante premières minutes, doublant les Cataractes au chapitre des tirs au but. Le gardien des locaux, Marvin Cupper, s'est illustré à plusieurs occasions. «Les deux premières périodes, c'était deux de nos bonnes périodes depuis le début de l'année», a louangé l'entraîneur-chef des Sags, Patrice Bosch, après la rencontre.
Jérémy Bouchard, qui avait été laissé de côté la veille, a inscrit l'unique but des Sags à mi-chemin de la deuxième d'un tir du poignet dans la partie supérieure. Il s'agissait d'un premier but depuis le 5 décembre pour l'attaquant de 16 ans qui a profité du travail de Victor Provencher sur la séquence.
Après avoir cédé neuf buts la veille, les joueurs des Sags ont fait du bien meilleur boulot défensivement devant Julio Billia. Après deux périodes, les Cataractes n'avaient que 13 lancers au compteur. Ils ont trouvé leur deuxième souffle en troisième et ont connu leurs meilleurs moments du match. Dylan Labbé a finalement déjoué la vigilance du gardien des Sags lors d'une deuxième supériorité numérique successive. S'il a senti ses troupiers jouer nerveusement pendant quelques minutes par la suite, Patrice Bosch estimait qu'ils avaient bien géré ce moment critique du match pour bien conclure la troisième et ça s'est poursuivi en prolongation.
«Ce qu'il faut qu'on comprenne, c'est qu'on va avoir plus de chances de marquer si on joue mieux défensivement parce qu'on passe moins de temps dans notre zone. C'est aussi simple que ça», a-t-il rappelé.
«Malgré la série de défaites, on avait un mot d'ordre et une énergie très positive derrière le banc. Les gars s'encourageaient. On a décidé qu'il fallait avoir plus de fun en jouant pour connaître plus de succès», a souligné le pilote des Bleus qui avouait que cette rare victoire depuis le début du mois de février faisait le plus grand bien au moral des troupes. «Tu devrais voir dans l'autobus, les gars sont plus décontractés», a-t-il mentionné alors qu'on entendait les joueurs avoir du plaisir près de lui.
Cette victoire réconforte également les entraîneurs sur la force de caractère des joueurs. Les Sags sont assurés de terminer au 13e rang du classement général et au lendemain d'un revers de 9-4, ils ont rebondi face à une équipe qui avait bien besoin des deux points. «C'était important qu'on gagne ce match-là qui était à notre portée, sans rien enlever aux Cataractes. Ce n'était pas un match facile loin de là, mais ils sont en dessous de nous au classement et je suis content de voir qu'on a réussi à l'emporter», a souligné Patrice Bosch.
Parfaits en fusillade
Les Saguenéens et Julio Billia sont tout simplement dominants en fusillade cette saison. Hier, les Sags ont signé une quatrième victoire en autant d'occasions. Billia n'a cédé qu'une seule fois sur 11 lancers et les attaquants ont touché la cible six fois sur dix. Hier, Janne Puhakka et Nicolas Roy, tous deux avec de belles feintes, ont déjoué Marvin Cupper alors que Billia a fermé la porte à l'autre bout. «On est arrivés là en confiance», a souligné Patrice Bosch.
1- Marvin Cüpper
2- Ilya Zinoviev
3- Jérémy Bouchard