Bouthillier fumant face aux Sags [VIDÉO]

Malgré une domination de 49-20 dans la colonne des tirs, les Sags ont laissé filer un point précieux face aux Sea Dogs de Saint-Jean et leur ancien gardien Zachary Bouthillier, grand responsable de la victoire des siens 5-4 en tirs de barrage, devant 3695 spectateurs au centre Georges-Vézina. Voilà un résultat qui ne va certainement pas rassurer les plus sceptiques.

Si on regarde seulement la colonne des tirs, il est facile de penser que les Chicoutimiens l’ont emporté par une forte marge. Pourtant, avec 11 secondes au cadran, ils tiraient de l’arrière avec une mise en jeu en territoire offensif. Raphaël Lavoie a finalement créé l’égalité dans les derniers instants. Après discussion, les officiels ont accordé le but malgré un contact sur le gardien des Sea Dogs.

Lors de la séance de tirs de barrage, Christophe Farmer, Vladislav Kotkov et Dawson Mercer ont tous été bloqués par le héros de la rencontre, tandis que Brady Burns a été le seul à déjouer Alexis Shank.

«On a 36 chances de marquer contre quatre en comptant les deux buts qui ne sont pas des chances de marquer en troisième. Oui on méritait un meilleur sort, mais ça fait partie de la vie. On s’est battus jusqu’au bout et on est revenus. Je pense que c’est beaucoup mieux que ce qu’on a vu la semaine dernière. Je n’ai pas grand chose à dire de ce match», a philosophé l’entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse. Selon les statistiques officielles de la LHJMQ, les Sags ont obtenu 22 tirs dangereux en faveur des Chicoutimiens contre sept pour les loups de mer.

«On oublie le point. Je pense que c’est une bonne performance de notre équipe. Depuis quelques semaines qu’on parle du jeu défensif de notre équipe. La semaine passée, ça été difficile. Donner quatre chances de marquer à l’autre équipe, tu ne vois pas ça souvent. Des choses qu’on a travaillées cette semaine ont été beaucoup mieux. Le reste, on va le mettre sur le gardien de l’autre côté», d’estimer le pilote des Bleus. Il a vraiment été très bon. Il a aussi été chanceux par moments. Je pense à un tir de l’enclave directement dans le masque. On a frappé quelques poteaux. Ça va arriver dans une saison que tu vas te faire voler et le contraire aussi. On tourne la page et on recommence.»

En début de rencontre, les Sags n’ont pas perdu de temps pour prendre le contrôle avec deux buts lors des sept premières minutes de jeu. Après avoir bloqué un tir, Vladislav Kotkov a récupéré la rondelle dans le territoire adverse grâce à son échec-avant, une facette nettement améliorée chez les Chicoutimiens par rapport à la semaine dernière, et a repéré Dawson Mercer qui en a profité pour marquer son premier avec les Sags. Les locaux ont ensuite pris le contrôle de la rencontre. Après un tir partiellement bloqué par Zachary Bouthillier à la suite d’une mise en jeu en territoire offensif, Félix Bibeau a récupéré la rondelle derrière le filet avant de remettre à Justin Ducharme qui a complété dans la partie supérieure.

Josh Lawrence a remis les visiteurs dans la rencontre en début de deuxième engagement sur un retour. Les Sea Dogs ont ensuite profité d’une occasion en or de créer l’égalité avec une supériorité numérique de cinq contre 3 pratiquement complète, mais les Sags ont rempli leur mission, grâce notamment à un arrêt spectaculaire d’Anthony Pagliarulo sur une glissade à sa droite. Les Sags ont ensuite dominé la fin de l’engagement, mais se sont butés à Bouthillier qui a multiplié les arrêts, dont aux dépens de Patrick Kyte du revers. Le gardien de 20 ans a fait face à plus de 40 tirs pour une 11e fois cette saison.

Ce n’était que partie remise pour les Sea Dogs qui ont réussi à créer l’égalité lors d’un autre avantage numérique en début de troisième, d’un tir de la pointe de Charlie Desroches. Les visiteurs ont même pris les devants quelques secondes plus tard d’un tir parfait, mais d’un angle restreint de Jérémie Poirier, ce qui a mis fin à la soirée de travail d’Anthony Pagliarulo qui a cédé trois fois sur 17 tirs. Ce sont les deux seuls tirs que les Sea Dogs ont obtenus en première moitié de troisième. «Tu ne peux pas arriver dans les séries où ton numéro un a gardé les buts pendant 55-60 matchs. On a identifié des matchs où Alexis doit se reposer un peu. Pag, c’est un compétiteur. Il l’a tout le temps fait et est capable de rebondir», a fait valoir Yanick Jean sur la décision d’envoyer Pagliarulo dans la mêlée dans le premier de deux matchs en 24 heures, ajoutant qu’il travaille présentement des éléments à l’entraînement avec l’entraîneur des gardiens de but Alex Carrier.

Loin d’être ébranlés, les Sags ont continué d’appliquer de la pression. À mi-chemin de l’engagement, Félix-Antoine Marcotty a permis au centre Georges-Vézina de pousser un soupir de soulagement, venant finalement à bout de Bouthillier sur un retour. Brady Burns a toutefois placé de nouveau les Sags dans les câbles d’un tir du revers de l’enclave pour son 23e de la saison.

Les Sags seront de retour en action dès samedi lors de la visite des meneurs au classement général, le Phoenix de Sherbrooke. Ils tenteront du même coup de venger leur lourd revers de 6-1 de la semaine dernière à Sherbrooke.

+

POINTES DE PLUME

• Depuis leur conquête de la coupe du Président en 2017 après une récolte de 102 points en saison régulière, les Sea Dogs traversent une très longue période de reconstruction, ratant les séries lors des deux dernières saisons. Depuis le début de la saison 2017-2018, les Sea Dogs ont amassé seulement 118 points. C’est mieux cette année, ce qui n’a pas empêché l’entraîneur-chef Josh Dixon de perdre son emploi en décembre, remplacé sur une base intérimaire par son adjoint Jeff Cowan. Depuis, les Sea Dogs jouent pour pratiquement .500 et devraient participer aux prochaines séries, mais ce n’est pas la mer à boire avec une récolte de 45 points en 49 rencontres avant vendredi. 

• Avec le froid glacial à l’extérieur, il fallait être bien habillé à l’intérieur du centre Georges-Vézina. 

• Le gardien Anthony Pagliarulo a pu porter pour une première fois dans un match son nouveau masque aux couleurs des Sags face aux Sea Dogs. Très sobre, il a été réalisé par l’artiste chicoutimienne spécialisée Sylvie Poitras. Pagliarulo a encore ses jambières, son bloqueur et sa mitaine aux couleurs des Remparts. 

• Petit moment cocasse avant la rencontre, le gardien Zachary Bouthillier a été délégué pour prendre la mise en jeu protocolaire pour les Sea Dogs, lui qui a porté les couleurs des Sags de 2017 à 2019. 

• Les Sags ont été forcés de troquer les chandails gris pour les blancs après la première période. Avec les uniformes bleus des Sea Dogs, qui ont également du gris, les officiels ont jugé que la ressemblance était trop grande. Le haut blanc et le bas gris, c’était disons particulier. 

• Le gardien chicoutimien Olivier Rodrigue a remporté une 100e victoire en carrière vendredi, repoussant 37 tirs dans un gain de 4-2 des Wildcats de Moncton à domicile sur les Cataractes de Shawinigan. 

• En fin de deuxième, les deux vétérans de 20 ans Félix Bibeau et Jeffrey Durocher ont jeté les gants dans un combat animé. L’attaquant des Sags a atteint son adversaire solidement avec une droite. 

• Blessé à l’entraînement cette semaine, Rafaël Harvey-Pinard a finalement été en mesure d’affronter les Sea Dogs.