Le nouveau défenseur des Saguenéens, Karl Boudrias, est arrivé à Saguenay, mardi soir, après avoir fait la route de Val-d’Or jusqu’à Chicoutimi. Il s’est dit très heureux de joindre les rangs des Saguenéens.

Boudrias heureux de se joindre aux Sags

« Je suis vraiment content et c’est un honneur de venir ici et de me joindre aux Sags. Ce sera la première fois en quatre ans que je vais pouvoir aspirer aux grands honneurs et j’ai juste hâte de participer à ce challenge avec les gars. Je suis prêt à relever le défi ! »

Acquis des Foreurs de Val-d’Or, le défenseur de 19 ans Karl Boudrias s’est pointé au Centre Georges-Vézina après neuf heures de route. Malgré tout, il affichait le sourire et se retrouvait même un peu en pays de connaissance près de la grande glace du Centre Georges-Vézina. La patinoire aux dimensions olympiques lui a en effet rappelé de bons souvenirs puisque c’est sa prestation sur cette glace durant un match du camp d’entraînement de l’Océanic qui lui avait permis, à 16 ans, de se tailler une place avec Rimouski. « Ça avait super bien été et c’est pour ça que j’avais été pris par l’Océanic. Je suis content de revenir ici où tout a commencé (pour moi) », a-t-il confié en entrevue.

De Rimouski à Val-d’Or

Après une saison et demie avec Rimouski, Boudrias a poursuivi sa carrière à Val-d’Or.

« L’an passé, je n’avais pas eu la saison escomptée. Cette année, ça va un peu mieux et je suis content de joindre les Sags, une équipe talentueuse qui va me permettre d’évoluer avec des joueurs aussi talentueux », a exprimé l’étudiant en sciences humaines qui poursuivra ses études au Cégep de Chicoutimi.

Le nouveau défenseur des Saguenéens, Karl Boudrias, est arrivé à Saguenay mardi soir, après avoir fait la route de Val-d’Or jusqu’à Chicoutimi. Il s’est dit très heureux de joindre les rangs des Sags.

Changer d’équipe en plein milieu de saison ne le stresse pas.

« À 17 ans, j’avais été échangé à Noël et les gars m’avaient super bien accueilli à Val-d’Or. Pour ici, je n’ai entendu que du positif concernant les ‘‘boys’’ et l’organisation, alors j’ai hâte de les rencontrer », assure le sympathique athlète.

Pas d’attentes

Le défenseur de 6’0 et 198 livres n’a pas d’attentes en termes de temps de jeu ou d’utilisation. Lundi, lors de son acquisition, l’entraîneur-chef, Yanick Jean, a mis en relief « son excellent coup de patin (qui) le rend efficace dans les deux sens de la patinoire ».

Chose certaine, si tout va bien, le défenseur pourra obtenir plus de temps de jeu qu’à Val-d’Or. « On avait un solide top-5 et nous étions tous un peu dans le même moule de défenseurs, des défenseurs qui sont capables de jouer sur l’avantage numérique. Ça pouvait peut-être m’enlever un peu de temps de jeu en avantage numérique, convient-il. Mais je suis un défenseur qui aime contrôler le jeu et qui utilise sa vitesse. Je peux apporter de l’offensive, mais défensivement, j’essaie aussi d’être stable. Je sais que c’est important de sortir la rondelle de la bonne manière et après ça, c’est sûr que je vais essayer d’appuyer l’attaque le plus rapidement possible. »

Le nouveau venu fera donc la connaissance de ses coéquipiers et des entraîneurs mercredi et pourra se délier les jambes avant que l’équipe ne prenne la route des Maritimes, jeudi matin.

+

POINTES DE PLUME

• Soumis au ballottage lundi, l’attaquant de 18 ans, William Champagne (#86), a été réclamé par les Remparts de Québec...

• Outre Hendrix Lapierre, qui a patiné en solitaire avant l’entraînement matinal, le défenseur Hugo Savinsky (#42) a lui aussi regardé la pratique quotidienne du haut des gradins. Victime d’une commotion, il vient de commencer le protocole comme il se doit...

• Le défenseur Karl Boudrias a quitté Val-d’Or mardi matin pour se joindre aux Saguenéens. Il s’est pointé au Centre Georges-Vézina en début de soirée. Quant aux deux nouveaux attaquants, Raphaël Lavoie et Dawson Mercer, ils rejoindront l’équipe vendredi, à Halifax...

Tous deux ayant subi une commotion, Hugo Savinsky et Hendrix Lapierre ont dû se contenter de regarder l’entraînement matinal du haut des gradins.