Malgré la défaite, Julio Billia a réalisé 49 arrêts devant le filet des Saguenéens.

Billia solide dans la défaite

Un autre voyage des Saguenéens dans les Maritimes se terminera avec un dossier négatif. Les Chicoutimiens ont subi un deuxième revers en autant de soirs dans l'Est du pays, 4-1 contre les Mooseheads, au Metro centre Halifax.
Hier, la situation était bien différente que lors du premier duel entre les deux équipes au centre Georges-Vézina pendant la période des Fêtes. Les locaux l'avaient emporté 6-2. La troupe de Dominique Ducharme était à ce moment privée de Zachary Fucale, Jonathan Drouin et Nikolaj Ehlers qui ont participé au Championnat mondial junior en plus de composer avec plusieurs blessés. Cette fois, tout le monde était à son poste pour les Mooseheads ce qui s'est soldé par un affrontement bien différent.
Si les Sags s'en sortent avec un pointage honorable, c'est en grande partie grâce au gardien Julio Billia qui a été sensationnel alors qu'il n'a cédé que trois fois sur 52 tirs. Les visiteurs n'ont dirigé que 21 tirs sur Zachary Fucale. "53 tirs, ça reflète bien la performance de Julio. Il a été dominant et nous a permis de rester dans le match, même à 2-0», a estimé l'entraîneur-chef des Sags, Patrice Bosch, après la rencontre. Il convenait que 53 tirs, c'était beaucoup trop, surtout contre une équipe avec une aussi bonne force de frappe que les Mooseheads. «Je n'ai pas fait l'analyse de la provenance des lancers, mais il faut définitivement qu'on en donne moins.»
Les Mooseheads ont débuté en force alors que les Saguenéens semblaient un peu dépassés. Devant près de 9000 spectateurs, ils en ont profité pour se forger une priorité de 2-0 en dominant 21-5 au niveau des lancers. «On s'est peut-être laissés impressionner un petit peu en première», de laisser tomber le pilote des Bleus.
«Ce sont juste quelques erreurs qui nous ont fait mal paraître. Ce n'était pas catastrophique», a-t-il repris, se disant satisfait de la manière dont ses protégés ont rebondi dans les quarante dernières minutes. Avec le pointage 3-0, Nicolas Roy a inscrit les Chicoutimiens au pointage sur une belle pièce de jeu avec Victor Provencher et Dominic Beauchemin. Quelques minutes plus tard, William Gignac s'est amené seul devant Fucale qui a raté de peu, ce qui aurait réduit l'écart à un seul but.
«Je suis définitivement plus satisfait qu'hier. On a été disciplinés et on a joué au hockey. On a eu de l'adversité. Comme je n'avais pas le dernier changement, on s'est retrouvés quelques fois avec nos jeunes contre leurs gros canons. Je trouve qu'on s'est bien débrouillés malgré tout», a indiqué Patrice Bosch, beaucoup plus calme que la veille après la rencontre.
«Je ne suis pas monsieur satisfait. Je ne dis pas ''Youppi on a perdu, mais on a bien joué''. En même temps, je reconnais l'effort de mes joueurs et le caractère dont on a fait preuve. On a mal travaillé par séquences et ils nous ont fait payé, mais on a travaillé", a-t-il confié, affirmant au passage que les officiels avaient fait quelques appels douteux. Les Sags n'ont profité que d'un seul avantage numérique contre quatre pour leurs adversaires.
Les insuccès des Sags se poursuivent dans les Maritimes. Au cours des cinq dernières saisons, ils n'ont mérité que dix victoires en 41 rencontres dans les provinces atlantiques. Leur dernier voyage fructueux à se terminer avec plus de victoires que de défaites remonte à janvier 2012.