Carmine-Anthony Pagliarulo s’en vient rejoindre son bon ami Alexis Shank chez les Saguenéens de Chicoutimi.

Anthony Pagliarulo retrouve son ami Shank

Un peu à l’image des attaquants Félix Bibeau et Rafaël Harvey-Pinard, les gardiens Carmine-Anthony Pagliarulo et Alexis Shank se retrouvent avec les Sags.

Les deux gardiens ont formé un duo avec Laval-Montréal, au midget AAA, ainsi qu’au hockey mineur. Surpris d’avoir été échangé, le nouveau membre des Sags, qui montre une moyenne de 2,91 et un pourcentage d’arrêt de ,895, était tout de même heureux d’apprendre qu’il prenait la route 175 en direction du Royaume.

« Alexis, c’est l’un de mes bons amis. Ça va faire du bien de le revoir, c’est certain, a exprimé Pagliarulo, lors d’un entretien téléphonique, dimanche après-midi. En dehors de la glace, c’est l’un de mes meilleurs chums. C’est sûr qu’on va se tenir ensemble. Il n’y a aucun autre gardien dans la ligue avec qui j’ai une aussi belle complicité. »

Les rumeurs au sujet de Pagliarulo avaient commencé à circuler vendredi et le gardien a appris la transaction lors d’une rencontre avec l’entraîneur-chef Patrick Roy quelques minutes avant le départ de l’équipe, vendredi, à Shawinigan.

Carmine-Anthony Pagliarulo est sous le protocole de commotion cérébrale après avoir reçu un tir sur le masque durant un entraînement, mais a bon espoir d’être en mesure de reprendre le collier au retour de la pause des Fêtes.

Il a d’ailleurs participé à la séance des siens, jeudi, et n’a pas ressenti de symptômes par la suite.

Dufour déçu de partir

S’il n’en tenait qu’à lui, l’attaquant William Dufour serait demeuré à Chicoutimi, mais les choses étant ce qu’elles sont, il débutera un nouveau chapitre de sa jeune carrière dans la LHJMQ à Drummondville. « Vraiment », a réagi Dufour, à l’autre bout du fil, lorsque questionné sur son désir de rester au Saguenay dans le meilleur des mondes.

« J’aurais préféré ne pas être échangé, mais avec l’arrivée de Bibeau, Lavoie et compagnie, j’aurais eu moins de temps de glace. Ça va me faire du bien, d’estimer le joueur natif de Québec. C’est mon année de repêchage. Ça va me faire plus voir, ce qui est positif. »

William Dufour célébrera son 18e anniversaire dans un peu plus d’un mois et il en est déjà à sa troisième équipe en moins de deux saisons dans la LHJMQ. À la même période l’an dernier, le 6e choix au total du repêchage en 2018 s’était amené avec les Sags en provenance de Rouyn-Noranda dans une transaction impliquant une dizaine de choix.

« C’est sûr que ce n’est pas facile. C’est positif pour moi. Je vais finir par m’établir avec une équipe », de philosopher William Dufour, qui a connu son mois le plus productif en novembre avec une récolte de 13 points en 12 matchs, lui qui a amassé 22 points en 31 rencontres.

« J’arrive là-bas avec une certaine confiance. J’espère que ça va bien aller », d’indiquer William Dufour.