Le gardien des Sags Alexis Shank est devenu vendredi le premier gardien de la Ligue canadienne de hockey à remporter une 30e victoire cette saison.

30e gain pour Shank

Les Saguenéens ont amorcé du bon pied leur voyage en Abitibi avec une victoire de 5-0 à leur premier de trois matchs en fin de semaine, face aux Foreurs, à Val-d’Or. Avec 24 arrêts et son deuxième blanchissage cette saison, le gardien Alexis Shank a profité de la soirée pour devenir le premier gardien de toute la Ligue canadienne de hockey à mettre la main sur une 30e victoire.

Après avoir éprouvé des difficultés en défensive, les joueurs des Sags n’ont alloué qu’un seul but à leurs deux dernières rencontres. « On avait la bonne approche, comme à Drummondville, a laissé tomber l’entraîneur-chef Yanick Jean à l’autre bout du fil après la rencontre. C’est dans cette lignée qu’on doit jouer. Tout est dans la préparation mentale que tu as versus la situation et on a bien fait les choses.

« Si on joue comme ça, on ne courra pas après l’autre équipe. On a dit qu’il fallait arrêter de forcer les choses au lieu de bien jouer défensivement et laisser les occasions venir à nous. Laisser l’autre équipe faire des erreurs, c’est ce qu’on fait mieux présentement », de pointer le pilote des Bleus qui pourrait apporter des modifications à l’alignement samedi à Rouyn-Noranda, notamment en habillant seulement six défenseurs.

Dawson Mercer a inscrit le seul but de l’engagement initial, en redirigeant une passe de Rafaël Harvey-Pinard derrière Jonathan Lemieux pour son 22e de la saison, son quatrième avec les Sags depuis son acquisition des Voltigeurs de Drummondville. Jacob Gaucher croyait bien avoir assuré la réplique des locaux quelques minutes plus tard, déjouant Alexis Shank d’un tir de loin sur un retour, mais les officiels ont jugé que le gardien des Sags avait été dérangé dans son travail.

En deuxième, Rafaël Harvey-Pinard a profité d’un bond favorable et d’une chute d’un défenseur des Foreurs pour s’amener seul devant Lemieux, qu’il a battu du côté de la mitaine. À partir de ce moment, pendant de longues minutes, les deux équipes ont ouvert le jeu, ce qui a mené à des surnombres de part et d’autre. Au terme d’une longue séquence dans le territoire des Foreurs, après avoir changé les effectifs, les Sags ont frappé une troisième fois, cette fois par l’entremise de Raphaël Lavoie, oublié dans l’enclave. Il a habilement glissé la rondelle derrière le gardien des Foreurs. Lavoie a ainsi inscrit son 10e but à son 13e match dans son nouvel uniforme, lui qui montre une récolte de 19 points depuis sa venue en provenance des Mooseheads d’Halifax.

Dès le début de la troisième, Thomas Belgarde, qui continue de profiter de l’opportunité d’être sur un trio offensif, a brisé les reins des Foreurs en récupérant son propre retour après une belle pièce de jeu individuelle de Dawson Mercer en échec-avant. Les Foreurs sont passés bien près de s’inscrire au pointage par la suite, mais après une longue révision, les officiels ont déterminé que la rondelle n’avait jamais franchi la ligne rouge. En fin de rencontre, Luke Wilson a complété le pointage d’un tir vif après une passe de Michael Pellerin qui s’est très bien débrouillé en attaque, se faisant complice sur deux buts des siens.

Les deux mêmes équipes ont de nouveau rendez-vous au même endroit dimanche. Entre temps, les Sags se rendront à Rouyn-Noranda samedi pour affronter les Huskies. Il s’agira de retrouvailles avec leur ancienne équipe pour Rafaël Harvey-Pinard et Félix Bibeau.

+

POINTES DE PLUME

• Ce n’était qu’une formalité avec la position de l’équipe au classement, mais les Sags sont maintenant qualifiés pour les séries éliminatoires pour une 20e saison consécutive. La formation chicoutimienne n’a pas raté la grande danse depuis 2000. Pendant ce temps, la plus longue séquence active dans la LHJMQ à prendre part aux séries de 35 ans des Olympiques de Gatineau est en danger. Avec 42 points, ils bataillent avec les Mooseheads d’Halifax (40 points) et les Remparts de Québec (46 points) pour l’une des deux dernières places donnant accès aux éliminatoires.

• Rafaël Harvey-Pinard est le joueur-étudiant de l’année chez les Saguenéens. Il est donc le finaliste de l’organisation chicoutimienne pour le trophée Marcel-Robert remis à l’étudiant-modèle dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il était d’ailleurs l’un des finalistes l’an dernier, mais le prestigieux trophée a été remporté par le gardien des Islanders de Charlottetown Matthew Welsh. Rare joueur étudiant au programme de sciences de la nature, dont il est finissant au Cégep de Chicoutimi, le capitaine des Sags et choix de 7e ronde des Canadiens de Montréal a reçu plusieurs distinctions lors des dernières années grâce à son parcours scolaire.

• L’ancien gardien des Saguenéens, maintenant avec le Drakkar, Daniel Moody se retrouve sur la touche en raison d’une mononucléose. Dans un communiqué, l’équipe parle d’une absence de quatre à cinq semaines. Si tout se déroule bien, le gardien de 19 ans devrait donc être rétabli à temps pour les séries.

• Rétabli d’une fracture d’un doigt subie à la fin janvier, le défenseur Louis Crevier a effectué un retour au jeu plus tôt que prévu après une absence de moins de trois semaines. Michael Pellerin a donc été utilisé en attaque.