Richard Létourneau, président du comité de gestionnaires des Saguenéens de Chicoutimi.

200 000$ de Saguenay pour aider les Sags

Les dirigeants des Saguenéens de Chicoutimi pourront boucler le budget de la saison 2017-18 l’esprit tranquille. Saguenay vient en effet de leur accorder un montant de 200 000 $ afin d’assurer le bon fonctionnement de l’organisme sans but lucratif d’ici la fin de l’exercice financier, le 30 juin.

« On avait fait une demande à la Ville qui nous a avancé un montant de 200 000 $ pour boucler l’année en cours, le temps qu’on finalise les états financiers et qu’on établisse les coûts du transfert à Jonquière. Cette facture n’est pas encore finalisée » a indiqué Richard Létourneau, président du comité de gestionnaires des Saguenéens de Chicoutimi.

« Ce 200 000 $ nous permet de finaliser la saison, mais ça ne veut pas nécessairement dire qu’il y a un manque à gagner de 200 000 $ dans le compte de banque. (...) Il n’y a pas (encore) de fonds de roulement établi et nous avons besoin d’un montant pour être en mesure de payer les comptes et de supporter les différents actifs. Par la suite, on aura à produire les rapports financiers finaux. C’est à ce moment-là que l’on saura les coûts engendrés par le transfert des matchs à Jonquière et la problématique des commanditaires », explique M. Létourneau, heureux de l’appui financier. « On a une excellente collaboration avec la Ville et la confiance est présente entre les deux. C’est ce qui est important. »

Président du comité des finances à Saguenay, Michel Potvin est très à l’aise avec cette aide au club junior majeur, d’autant plus que Saguenay est propriétaire de la concession. « Nous sommes très à l’aise de verser ce montant. Bon an mal an, les Saguenéens, dans les dix dernières années, coûtent de 200 000 $ à 300 000 $ par année, selon les chiffres dont on dispose. Pour nous, ce n’est pas coûteux pour avoir une visibilité à une cinquantaine de reprises à l’extérieur de la ville pendant la saison et encore plus dans les matchs hors concours et les séries. »

Été occupé

Ça bourdonnera d’activités à l’intérieur du Centre Georges-Vézina cet été. Le conseil municipal a en effet donné son aval à un montant de 2,5 M$ qui sera investi pour les travaux de réfection et de consolidation du vénérable bâtiment. « On a débloqué 2,5 M$ pour effectuer tous les travaux, dont 1 M$ pour refaire l’électricité qui n’a pas été retouchée depuis 1948. Le chauffage sera aussi refait », explique le conseiller Potvin.

De plus, 20 autres plaques de renfort seront installées pour consolider les fermes de toit et des points d’accrochage seront prévus. « Comme ce ne sera pas fait en urgence, on s’attend à ce que ça coûte moins cher », fait valoir Michel Potvin. Les travaux effectués généreront des économies puisque la Ville n’aura plus à consacrer d’argent au déneigement préventif du toit (de 50 000 $ à 100 000 $, selon les hivers).

Les Marquis ont été compensés autrement

Contrairement aux Saguenéens de Chicoutimi, l’organisation des Marquis de Jonquière ne recevra pas de compensation monétaire pour les six matchs tenus au Palais des sports, car ils ont profité des retombées des ventes de bières et de restauration générées par la tenue des matchs du junior majeur.

Joint mardi, le copropriétaire des Marquis, Éric Claveau, a indiqué qu’il n’y avait pas eu de discussions avec la municipalité quant à de possibles compensations. « (La venue) des Saguenéens faisait quand même notre affaire. Il est passé pas mal de monde et on avait des arrangements satisfaisants pour nous. On n’a donc pas fait d’autres demandes particulières », explique-t-il.

M. Claveau a d’ailleurs souligné la collaboration des détenteurs de billets de saison des Marquis qui ont été affectés par les installations temporaires pour la diffusion des matchs des Sags à Jonquière. « Les gens ont été vraiment très coopératifs », souligne Éric Claveau, en mentionnant que ces derniers ont reçu de petites compensations (un billet supplémentaire, des breuvages, etc.) pour les inconvénients subis et ils s’en sont montrés satisfaits.

LES MARQUIS EN BREF

Villemaire suspendu

Le comité de discipline de la Ligue nord-américaine de hockey a décerné deux matchs de suspension au numéro 24 des 3 L de Rivière-du-Loup, Maxime Villemaire, pour agression sur le gardien des Marquis, Cédrick Desjardins, en première période lors du match de dimanche, au Centre Jean-Daigle d’Edmundston. Cette suspension survient après une plainte déposée lundi par l’organisation des Marquis. « On avait 24 heures après le match pour déposer une plainte et leur envoyer une vidéo, ce qui a été fait lundi matin. On a reçu la confirmation de la suspension de Villemaire aujourd’hui (mardi) » a indiqué Éric Claveau, copropriétaire des Marquis. Le geste sanctionné s’est produit lorsque Villemaire est entré en contact avec Desjardins une première fois en première période (à 6mn45) et les deux hommes en sont venus aux coups. Villemaire avait été chassé pour obstruction au gardien et rudesse. Le robuste attaquant a de nouveau été puni en troisième pour avoir accroché au passage le cerbère des Marquis.