Neppy en compagnie du commissaire Gilles Courteau.

« Neppy » : Sags depuis quarante ans

La 4e édition du tournoi de golf de l’actuelle direction des Saguenéens au profit de la Fondation d’études Desjardins a de nouveau affiché complet avec un total de 180 joueurs, dont d’anciens joueurs des Bleus et des membres de la communauté d’affaires régionale. L’événement, qui s’est déroulé sous la présidence d’honneur d’Alain Côté, un ancien joueur des Sags et des Nordiques de Québec, a aussi été l’occasion de rendre hommage à Rénald Nepton pour ses 40 ans de service avec les Saguenéens de Chicoutimi.

Pour l’occasion, le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Gilles Courteau, a accepté de prononcer un petit discours à l’intention de « Neppy » qui est devenu un ami au fil du temps. À la blague, le grand manitou du circuit souligne qu’il est le plus ancien des deux, puisqu’il amorce sa 44e année d’implication au sein de la LHJMQ. Donc, chapeau au doyen du duo qui n’a pourtant que 61 ans.

Le tournoi de golf des Saguenéens a été l’occasion de souligner les 40 ans d’implication de Renald «Neppy» Nepton, lundi. Pour l’occasion, le commissaire de la LHJMQ et ami, Gilles Courteau, lui a rendu hommage. Ci-haut, Jean Labelle (président du comité organisateur), Alain Côté (président d’honneur), Rénald Nepton, Gilles Courteau, ainsi que Marc Denis et Richard Létourneau (vice-président hockey et président des Sags).

Retrouvailles

Quant au sympathique président d’honneur du tournoi, Alain Côté, ce tournoi est pour lui l’occasion de revoir d’anciens coéquipiers et d’autres ex-joueurs des Sags. D’ailleurs, il a pu jouer sa ronde en compagnie de son ancien coéquipier Daniel Dufresne, qu’il n’avait pas revu depuis un petit bout.

« Il y a encore des gens que je connais qui sont là depuis le début. C’est donc toujours le fun de se revoir. Et les Saguenéens, c’est une belle institution dans la région. Ça fait 40 ans et plus que ça existe. Ils performent bien, c’est une bonne concession de la LHJMQ et ça me fait plaisir de revenir et de revoir les gens et ceux qui s’impliquent pour assurer la continuité de l’organisation », soutient le solide gaillard, qui s’attendait à se faire poser la sempiternelle question du but refusé du match numéro 5 de la série finale de la division Adams de 1987.

Les Saguenéens avaient misé sur le sympathique Alain Côté, ancien joueur des Saguenéens et des Nordiques de Québec, à titre de président d’honneur du Tournoi de golf au profit de la Fondation d’études Desjardins. L’événement a été couronné de succès.

Devoir de résultat

Président et gouverneur des Saguenéens, Richard Létourneau confirme que le tournoi est l’occasion de retrouvailles. « Mais c’est aussi l’occasion de remercier nos partenaires et d’honorer d’anciens joueurs. En même temps, ça sert aussi à amasser de l’argent pour le fonds d’études des Saguenéens », ajoute-t-il. Le montant recueilli sera dévoilé au cours des prochains jours.

M. Létourneau s’attend « à une année super intéressante, où les (Saguenéens) seront compétitifs, avec un devoir de résultat. Par contre, la saison est longue et il peut arriver toutes sortes de choses, comme des blessures. Mais je vous promets que l’équipe sera compétitive », a-t-il conclu.

+

PAS D'IMPACT POUR LES BLEUS

(Johanne Saint-Pierre) — Changement important dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en fin de semaine. La ligue a en quelque sorte aboli le Bureau des gouverneurs pour ne conserver que le bureau des membres propriétaires.

« L’élément important est de s’assurer que l’on soit capable d’avoir des gens autour de la table qui sont propriétaires. Avec les décisions qui devront être prises dans la LHJMQ et la Ligue canadienne de hockey (LCH), on a besoin des propriétaires », a fait valoir le commissaire Gilles Courteau, lors de son passage lundi à Saguenay pour souligner les 40 ans d’implication de Renald « Neppy » Nepton avec les Sags.

« C’est aussi pour être en concordance avec la constitution qui a été adoptée par les trois ligues pour la Ligue canadienne, ajoute le commissaire. (Dans la LCH), pour être un membre de la LCH et un membre du Bureau de direction, il faut être un propriétaire. »

M. Courteau ne craint pas que les propriétaires soient davantage tentés de faire des alliances dans certains dossiers pour mieux desservir leurs intérêts personnels. « C’est important qu’au niveau la ligue, on fasse en sorte que tous les clubs (gros et petits marchés) puissent opérer. »

Dans le cas des Saguenéens, cette modification n’aura pas d’impact. Le président et gouverneur Richard Létourneau pourra continuer de siéger. « Avant, il y avait le Bureau des gouverneurs et les réunions des propriétaires. Maintenant, les deux rencontres sont fusionnées. Comme nous sommes un organisme paramunicipal, c’est nous qui nommons et le choix doit être entériné par la Ville », a expliqué M. Létourneau lorsqu’interrogé à ce sujet.