Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Saguenéens

Un premier trois en trois pour les Saguenéens

Les joueurs des Saguenéens disputeront leur première séquence de trois matchs en autant de soirs au cours de la prochaine fin de semaine. Après avoir affronté le Titan et les Islanders de Charlottetown au centre Georges-Vézina vendredi et samedi, ils prendront la route de Shawinigan pour affronter les Cataractes, dimanche.

«C’est une période à la fois, d’annoncer d’entrée de jeu l’entraîneur-chef Yanick Jean. Il faut arrêter de voir trop loin et que tu sois bon ou pas bon pendant une période, tu dois être capable de tourner la page. On a neuf grosses périodes de hockey à jouer et il faut garder notre attention à la bonne place. On sent l’excitation du temps des Fêtes. Il faut rester concentrés sur ce qu’on doit faire.»

Saguenéens

Autre dur lendemain de veille pour le Titan

Le lendemain de veille de la Coupe Memorial s’étire pour le Titan d’Acadie-Bathurst. Les doubles champions en 2018 se sont présentés à Chicoutimi au cours de la journée de jeudi avec un dossier de seulement quatre victoires en 28 rencontres, bon pour le dernier rang dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

« Ça paraîtrait vraiment mieux si on avait une fiche de 10-18 au lieu de 4-18-6. On serait probablement en avant d’une couple d’équipes également », convient l’entraîneur-chef du Titan, Mario Durocher, qui a occupé un poste d’adjoint avec les Sags lors de la saison 2011-2012.

Saguenéens

L’orange et le vert, le temps d’un match

Les Saguenéens vont ressortir leurs anciennes couleurs, l’orange et le vert, le temps d’un match, le 7 février, face au Drakkar de Baie-Comeau.

Le hasard fait parfois bien les choses et permettra du même coup de souligner le 40e anniversaire de la Corporation de recherche et d’action sur les maladies héréditaires (CORAMH). Les dirigeants de l’organisme régional espèrent amasser 40 000 $ grâce à la vente des 24 chandails qui seront portés par les joueurs dans le cadre d’un reportage.

Saguenéens

Kniazev parmi les choix de la LCH

Après avoir vu sa performance de la semaine dernière reconnue par la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), voilà que le pilier défensif des Saguenéens de Chicoutimi, Artemi Kniazev, a été nommé sur l’Équipe de la semaine Vaughn dans la LCH de la saison 2019-20.

Saguenéens

Artemi Kniazev honoré par la LHJMQ

Deux semaines après son coéquipier William Dufour, c’est maintenant au tour du pilier défensif des Saguenéens de Chicoutimi Artemi Kniazev d’être nommé sur l’Équipe de la semaine de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), où les équipes des Maritimes ont quasi monopolisé la sélection.

L’arrière numéro 8 des Sags fait partie des joueurs qui se sont le plus démarqués durant la semaine du 25 novembre au 1er décembre.

Saguenéens

Les Sags battus en prolongation

Les Sagueneéns de Chicoutimi ont finalement divisé les honneurs du programme double contre les Huskies de Rouyn-Noranda, dimanche, en s’inclinant 4-3 en prolongation devant 2989 spectateurs réunis au centre Georges-Vézina pour ce deuxième duel en autant de jours.

Les locaux semblaient pourtant partis pour un autre festival offensif, en prenant les devants 2-0 après le premier vingt. Les Sags avaient le vent dans les voiles, mais voilà qu’il a tourné en deuxième et les visiteurs ont même pris les devants. Toutefois, les Sags sont parvenus à créer l’égalité avant de retraiter au vestiaire. Redoublant d’efforts en troisième, les protégés de Yanick Jean n’ont toutefois pas été en mesure de capitaliser. Même chose en début de prolongation, alors que les locaux n’ont pas pu tirer profit d’un avantage numérique de 1min28. C’est finalement l’auteur du premier but des Huskies, Alex Beaucage, qui a bouclé la boucle en forçant Daniel Moody à se compromettre pour enfiler le but vainqueur.

Sports

La première aux Sags

Les Saguenéens se sont payé un festin offensif dans le premier duel d’un programme double face aux Huskies de Rouyn-Noranda au centre Georges-Vézina, l’emportant au compte de 7-3.

Les Chicoutimiens ont ainsi signé une cinquième victoire de suite à domicile, rejoignant du même coup les Wildcats de Moncton au sommet de la division Est de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, ayant disputé un match de plus. «On va toucher du bois, a lancé en riant l’entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse d’après-match. Sérieusement, on veut perfectionner notre manière de jouer à la maison. On considère qu’on avance. Il y a des choses qui sont de mieux en mieux. Offensivement, on va plus à l’intérieur et on se dirige plus au filet également, ce qui fait qu’on marque avec plus de régularité dernièrement.»

Les visiteurs n’ont pas offert une prestation aussi désastreuse que le pointage l’indique, eux qui menaient même dans les tirs après 40 minutes. Tout faisait pour les Saguenéens en première moitié de rencontre. «On en a eu besoin de ce coussin. Plus tard dans le match, ils ont été meilleurs que nous. Le jeu était complètement ouvert. C’était une chance d’un bord, une chance de l’autre. On n’a rien pour se péter les bretelles de la manière qu’on a joué offensivement. On peut et il faut être meilleurs que ça. On a donné beaucoup trop de chances de marquer à mon goût en défensive de zone et en rempli défensif», a constaté Yanick Jean. 

Saguenéens

Harvey-Pinard affrontera son ancienne équipe

Rafaël Harvey-Pinard affrontera son ancienne équipe, les Huskies de Rouyn-Noranda, pour une première fois, deux fois plutôt qu’une en prime, en fin de semaine au centre Georges-Vézina. Les deux rencontres auront une saveur particulière pour l’attaquant de 20 ans et capitaine des Saguenéens.

« Au début de l’année, je parlais de la première partie contre William Cyr (Armada), la première contre Félix Bibeau (Remparts). Là, dans l’équipe l’autre bord, la moitié des gars, j’ai joué avec eux l’an dernier. C’est sûr que ça va être spécial pour moi et j’ai hâte de pouvoir jouer contre eux », annonce le Jonquiérois avec le sourire. Cette réunion lui rappelle d’excellents souvenirs avec les conquêtes au printemps dernier du trophée Jean-Rougeau, de la coupe du Président et de la coupe Memorial.

Saguenéens

Retour réussi pour les Saguenéens

Le retour des Saguenéens au centre Georges-Vézina après un voyage dans les Maritimes, ce qui marquait le début d’une séquence de cinq matchs à domicile, s’est bien déroulé avec une victoire de 5-2 sur les Olympiques de Gatineau, devant 3162 spectateurs.

«Un, c’est une grosse victoire. Toute la semaine, on en avait parlé avec le personnel d’entraîneurs que peu importe les conditions, on devait trouver une manière. On est revenus du Cap-Breton tard lundi soir. On se disait que ce serait difficile. La première partie du match a été plus dure un peu. C’est ce qu’on voit normalement en revenant d’un voyage comme ça. On est allés chercher beaucoup plus de momentum dans la deuxième partie du match et on a été meilleurs plus le match avançait», a indiqué dans son point de presse l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, qui a du même coup devancé l’ancien entraîneur-chef des Olympiques de Gatineau Benoît Groulx, maintenant chez les professionnels, avec le Crunch de Syracuse, club-école du Lightning de Tampa Bay, au 5e rang de l’histoire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec 468 victoires.

Saguenéens

Progresser et gagner en confiance

Les Saguenéens de Chicoutimi amorcent une séquence de cinq matchs à la maison et l’entraîneur-chef Yanick Jean souhaite que ses protégés profitent de l’occasion pour poursuivre leur progression et gagner en confiance.

Avec huit matchs à jouer d’ici la pause des Fêtes, le pilote des Bleus veut que ses troupes continuent sur la belle lancée amorcée au cours des cinq derniers matchs.

Saguenéens

Deux sur trois pour les Sags dans les Maritimes

Les Saguenéens de Chicoutimi ont su relever le défi avec succès, dimanche, en l’emportant 2-1 contre les Eagles du Cap-Breton devant 2354 spectateurs au Centre 200. La troupe de Yanick Jean complète donc son périple dans les Maritimes avec une fiche de deux victoires et un seul revers.

Dimanche, les Sags sont parvenus à menotter le meilleur marqueur des Eagles et cinquième meilleur du circuit Courteau, Egor Sokolov. En fait, les Bleus ont bien failli blanchir leurs hôtes 2-0, n’eut été un but aussi étrange que chanceux du défenseur Logan Kelly-Murphy avec 4mn05 à faire dans la rencontre. Le défenseur a dirigé un tir vers le filet des Sags et la rondelle a rebondi sur l’un des deux joueurs postés à la droite de Shank pour virevolter au-dessus du cerbère et finalement tomber derrière la ligne rouge. Kelly-Murphy a ainsi marqué son premier but de la saison, mais parions qu’il aurait préféré le faire d’une façon moins rocambolesque.

Saguenéens

Les Sags tiennent le coup face aux Sea Dogs

Les Saguenéens ont eu chaud en fin de rencontre, vendredi, mais ont remporté un premier match dans les Maritimes, tenant le coup pour une victoire de 5-4 sur les Sea Dogs de Saint-Jean.

Les Chicoutimiens menaient 5-2 à mi-chemin en troisième période, après le troisième de la saison du vétéran Ethan Crossman, qui a été récompensé par son acharnement au retour. Les locaux n’avaient toutefois pas dit leur dernier mot. Ben Badalamenti a réduit l’écart en échappée après avoir clairement accroché Samuel Houde, mais les officiels ont laissé passer, au grand désespoir de l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean. Deux minutes plus tard, Maxim Cajkovic a rendu les choses très intéressantes en faisant dévier la rondelle, qui est passée entre les jambières de Daniel Moody. Le gardien a fait face à 37 tirs contre 42 pour son vis-à-vis et ancien des Sags, Zachary Bouthillier.

Saguenéens

Troisième commotion en dix mois pour Hendrix Lapierre

L’attaquant des Saguenéens Hendrix Lapierre a bel et bien subi une commotion cérébrale jeudi soir à Moncton, une troisième en dix mois.

Sur la séquence, le Gatinois a été solidement frappé par le capitaine des Wildcats Jakob Pelletier qui sortait du banc des pénalités. Il n’est pas revenu au jeu par la suite et le verdict final est tombé vendredi matin après des examens plus poussés. « Le plus important pour l’instant et ce qui nous importe est l’état de santé d’Hendrix et tout sera mis de l’avant pour s’assurer des suivis afin de prendre toutes les mesures nécessaires afin de rétablir la santé de notre joueur », de dire Yanick Jean dans un communiqué de presse publié sur l’heure du midi, mentionnant que son état de santé sera réévalué à son retour à Chicoutimi après le voyage de l’équipe dans les Maritimes.

Hendrix Lapierre en est à sa troisième commotion cérébrale depuis son arrivée dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Il avait fait la première en février encore une fois frappé en plein centre de la glace à Rimouski. En octobre, il a subi une deuxième, encore une fois à Rimouski après avoir été à la tête par un défenseur de l’Océanic. 

Depuis son retour, il avait amassé trois points en six rencontres. En 19 matchs cette saison, il montre une récolte de 17 points, dont deux buts. 

Saguenéens

Les Sags perdent leur match... et Lapierre

Le périple dans les Maritimes a bien mal débuté pour les Sags, jeudi soir, à Moncton. En plus d’une défaite de 4-0 devant les Wildcats, l’attaquant Hendrix Lapierre est de nouveau tombé au combat, victime d’une solide mise en échec légale de Jakob Pelletier. Le gardien chicoutimien Olivier Rodrigue a repoussé 32 rondelles pour le deuxième jeu blanc de sa carrière face à l’équipe de son enfance.

Après avoir disputé quatre de leurs cinq derniers matchs sur la glace olympique du centre Georges-Vézina, les joueurs des Sags ont eu besoin d’une période d’ajustement, qui a été dominée 14-5 au tableau des lancers par les Wildcats, qui en ont profité pour prendre les devants 1-0. Lors de l’un des trois avantages numériques des locaux, Jeremy McKenna a dégainé de l’enclave, Alexis Shank a fait l’arrêt, mais le vétéran a récupéré son retour pour inscrire son 11e but de la saison. Bizarrement, le rendement des Sags dans le cercle des mises en jeu a été inversement proportionnel au nombre de tirs avec 17 victoires en 23 occasions.

Saguenéens

Un départ canon pour les Sags

CHRONIQUE / Sans tout fracasser sur leur passage, après le premier tiers de la saison régulière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), les Saguenéens se dirigent vers l’une des meilleures saisons de leur histoire.

Depuis un an, les dirigeants des Sags, avec comme meneur le directeur général Yanick Jean, préparent cette saison avec de nombreux mouvements en ce sens. Jusqu’ici, tout se déroule à peu près comme prévu sur la glace. Après leurs 22 premiers matchs, les Chicoutimiens montrent un dossier de 16-4-2 pour une récolte de 34 points. En faisant une simple règle de trois, à ce rythme, ils s’approcheront de leur saison de 105 points en 2005-2006. C’est d’ailleurs la seule fois que les Sags ont fracassé la barre des 50 victoires, en 70 rencontres, alors que maintenant, les saisons comptent 68 parties.

Saguenéens

Jean mise sur l’esprit d’équipe

Le premier voyage des Sags dans les Maritimes débutera par un affrontement au sommet de la conférence Est de la LHJMQ, à Moncton, face aux Wildcats.

Les deux équipes affichent une récolte de 34 points à leurs 22 premières rencontres, montrant sensiblement les mêmes statistiques offensives et défensives, si ce n’est que l’attaque massive des Wildcats produit plus que celle des Sags. Les deux formations sont également sur une bonne lancée, ayant remporté huit de leurs dix derniers matchs et se retrouvent respectivement en 2e et 4e position du plus récent classement du top-10 de la Ligue canadienne de hockey publié mercredi soir.

Saguenéens

Les efforts de William Dufour rapportent

Depuis le 26 octobre, le jeune attaquant des Saguenéens, William Dufour, s’inscrit régulièrement à la feuille de pointage, récoltant au moins un point ou plus par match. En fait, il n’y a que lors du match contre Sherbrooke, samedi, qu’il a été blanchi de la feuille de pointage. Le #22 a d’ailleurs vu son travail reconnu dans le circuit Courteau puisqu’il vient d’être nommé au sein de l’équipe de la semaine du 11 au 17 novembre de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Dufour s’est en effet distingué avec une production de quatre buts et une mention d’aide en plus d’un différentiel de +3 en trois matchs pour la semaine qui vient de se terminer. Xavier Bourgault (3PJ-4B-4A, +5) et Mavrik Bourque (3PJ-4B-5A, +2) complètent le trio offensif de la semaine.

Saguenéens

Les Sags maintiennent la cadence face aux Remparts [VIDÉO]

Les Saguenéens de Chicoutimi ont fait plaisir à leurs partisans, en fin de semaine. Après avoir lessivé le puissant Phœnix de Sherbrooke 5-0 samedi, ils ont maintenu la cadence, dimanche, en s’imposant 6-3 face aux Remparts de Québec, au grand plaisir des 3135 spectateurs réunis au Centre Georges-Vézina.

À quelques jours d’un départ pour trois matchs dans les Maritimes en quatre jours, les Saguenéens ont fait le plein de confiance en signant un week-end parfait. L’entraîneur-chef Yanick Jean était satisfait de la prestation de ses troupes, particulièrement en première période. « On craignait qu’après avoir joué un match quasi parfait samedi (contre Sherbrooke), que les gars prennent ce match à la légère. Mais le pointage (du match) des Remparts à Baie-Comeau n’indique pas l’allure de la rencontre. Il fallait être prêts et je pense que nos joueurs ont montré de la maturité en étant prêts pour la première période. On s’est donné un certain momentum sans avoir besoin de regarder en arrière », a indiqué Jean en point de presse.

SPORTS

Les Sags se paient les meneurs

Le Phoenix de Sherbrooke avait l’occasion d’entrer dans le livre des records de la Ligue de hockey junior majeur du Québec en fin de semaine, mais les Saguenéens ont refusé de collaborer. Pratiquement impeccables du début à la fin de la rencontre, les Chicoutimiens se sont non seulement payés, mais blanchis les meneurs au classement et détenteurs du premier rang du top-10 canadien avec une victoire de 5-0 devant 3149 spectateurs au centre Georges-Vézina.

«Nos gars étaient prêts. On s’en était parlé. C’est un gros cinq matchs pour nous. On s’est donnés du momentum et de la confiance pour amorcer cette séquence. C’est positif», a lancé l’entraîneur-chef Yanick Jean en point de presse. 

L’attaque du Phoenix a été réduite au silence pour une première fois cette saison après avoir été la première à atteindre le plateau des 100 buts jeudi dernier. C'était également la première fois que la défensive permettait cinq buts. Profitant du dernier changement, l’entraîneur-chef des Sags Yanick Jean a opposé Samuel Houde, Rafaël Harvey-Pinard et Xavier Labrecque au gros trio adverse composé de Samuel Poulin, Alex-Olivier Voyer et Patrick Guay qui a été menotté, n’obtenant que neuf tirs au but. Avec 34 arrêts, Alexis Shank a enregistré son premier jeu blanc de la saison. «Quand on a joué Rimouski, on les avait jumelés et ils avaient fini dans le positif. On a remis Labrecque avec Houde et Harvey-Pinard pour affronter la grosse ligne de l’autre côté et ils ont terminé dans le plus encore. Notre profondeur fait en sorte qu’on peut jouer avec nos trios pour arriver à faire des choses comme ça», de mettre en contexte Yanick Jean, rendant également crédit à son gardien.  

«Je pense qu’il était plus ou moins satisfait de sa performance à Baie-Comeau. Il a de l’expérience et il est calme à 19 ans. Quand tu joues une grosse équipe de même pour un gardien de but, quand tu fais des arrêts de qualité sur des chances de marquer, ça donne confiance. Il l’a fait avec un calme olympien», de souligner le pilote des Bleus qui enverra devant le filet Daniel Moody dimanche face aux Remparts de Québec qui ont été lessivés 9-3 par le Drakkar samedi.  

Avec deux victoires en fin de semaine, le Phoenix aurait connu le meilleur départ de l’histoire de la LHJMQ avec seulement une défaite à leurs 23 premières parties. Les Huskies de 2015-2016 détiennent donc toujours le record, eux qui n’avaient subi qu’une défaite en temps réglementaire à leurs 22 premiers matchs. Le Phoenix n’avait pas perdu en temps réglementaire à ses 15 dernières rencontres, soit depuis le 2 octobre à Rouyn-Noranda. Pour les Sags, ils ont maintenant remporté neuf de leurs dix dernières rencontres, dont les trois dernières. 

Saguenéens

Une audition d’un mois pour Antoine Demers

Le nouvel attaquant de 20 ans des Saguenéens Antoine Demers a un mois pour prouver aux entraîneurs qu’il mérite un poste pour la deuxième moitié de saison.

La transaction avec l’Armada a été confirmée vendredi matin, tel qu’annoncée dans l’édition du Quotidien de vendredi. En retour du joueur de centre qui compte 148 matchs d’expérience dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Chicoutimiens ont cédé un choix de 7e tour en 2021. «Il est responsable. Il est capable de jouer contre n’importe qui. Il a même eu de très bonnes séquences en carrière offensivement», fait valoir l’entraîneur-chef et directeur général Yanick Jean à propos du natif de Sherbrooke qui en est à sa quatrième saison dans le circuit Courteau, ayant amassé 93 points, dont sept en neuf rencontres cette saison. Le joueur de 5 pieds 8, 160 livres, a notamment marqué le but de la victoire pour l’Armada le mois dernier en prolongation dans un match disputé au centre Georges-Vézina.

Saguenéens

Dufour prend les choses en main

Les Saguenéens ont traversé une tempête en troisième période, face au Drakkar à Baie-Comeau, mais ont comblé un retard de deux buts dans les dernières minutes avant de se sauver avec une victoire de 5-4 en prolongation devant 1422 spectateurs.

William Dufour a joué les héros avec le but égalisateur, alors que les Sags évoluaient à six patineurs, et le but gagnant sur une descente à deux contre un lors de la période supplémentaire. Il a du même coup prolongé sa séquence de matchs avec au moins un but à six. «On a persévéré et on est allés chercher deux gros buts de Dufour qui joue du hockey incroyable depuis un mois», a partagé l’entraîneur-chef Yanick Jean après le match. Il progresse de semaine en semaine. Il est en train de s’établir comme un bon joueur à travers la LHJMQ.»

Saguenéens

Vladislav Kotkov ratera quelques semaines

Les Saguenéens auront pu compter sur un alignement complet en attaque pour seulement deux matchs. Victime d’une fracture du doigt dimanche dernier dans la victoire contre les Cataractes de Shawinigan, le Russe Vladislav Kotkov sera à l’écart du jeu pour quelques rencontres, dont celle de jeudi soir face au Drakkar, à Baie-Comeau.

Confirmant le diagnostic mercredi matin, l’entraîneur-chef Yanick Jean s’attend à une absence d’environ trois semaines pour l’attaquant qui a cumulé 17 points, dont 9 buts en 15 rencontres, depuis son retour du camp d’entraînement des Sharks de San Jose.

Saguenéens

Les Sags rappellent les Cataractes à l'ordre

Peu de gens auraient misé sur une victoire des Saguenéens de Chicoutimi, dimanche, au Centre Georges-Vézina, alors que les Cataractes de Shawinigan menaient 3-1 après 20 minutes de jeu. C’était avant le réveil des troupes de Yanick Jean, qui ont finalement dominé les 40 minutes suivantes pour doubler Shawinigan 8-4 devant plus de 2800 spectateurs.

Il s’était à peine écoulé deux minutes que les Saguenéens ont mis à profit un premier avantage numérique. Rafaël Harvey-Pinard a fait mouche avec l’aide d’Artemi Kniazev et Théo Rochette pour amorcer la rencontre avec éclat. Toutefois, les locaux n’ont pas eu le temps de célébrer très longtemps puisque les Cataractes, très opportunistes, ont répliqué avec trois buts en dix minutes.

Saguenéens

Performance décevante des Sags, qui s'inclinent 4-1 contre Victoriaville

Les Saguenéens de Chicoutimi (12-4-2) n’avaient rien d’une équipe de tête en ce vendredi soir alors qu’ils ont livré une performance ordinaire face aux Tigres de Victoriaville (5-12-3). Les visiteurs ont signé seulement une cinquième victoire cette saison en battant les Sags 4 à 1 au Centre Georges-Vézina.

Le manque d’effort et les jeux brouillons ont marqué cette rencontre qui était une deuxième entre les deux équipes en un peu moins d’une semaine. Dans son point de presse après la rencontre, Yanick Jean a été tranchant.

Saguenéens

Enfin un alignement complet à l'attaque

Pour la première fois depuis un mois, les Saguenéens devraient compter sur un alignement complet, vendredi soir, pour la visite des Tigres de Victoriaville. À moins d’un changement de dernière minute, Justin Ducharme et Hendrix Lapierre effectueront un retour au jeu.

Ducharme est absent depuis un mois en raison d’une blessure à une épaule. Il a raté les huit derniers matchs de l’équipe, étant limité à neuf rencontres (trois buts, deux passes) depuis le début de la saison.

Saguenéens

Harvey-Pinard en grande forme

Rafaël Harvey-Pinard a trouvé ses aises dans l’uniforme des Saguenéens de Chicoutimi. Limité à deux passes au cours de ses six premiers matchs, le capitaine a récolté 18 points, dont huit buts, dans les 11 rencontres suivantes. De quoi rassurer certains partisans de l’équipe qui commençaient à voir apparaître quelques cheveux gris sur leur tête.

Le début de saison plus tranquille de l’ancien attaquant des Huskies de Rouyn-Noranda a effectivement fait grincer des dents certains amateurs un peu plus intenses. Le principal intéressé, lui, avait certainement hâte de débloquer offensivement, mais il n’a jamais été inquiété.

Saguenéens

Le chandail de Jean-Marc Richard sera retiré le 3 janvier

Joueur invité au camp d’entraînement des Saguenéens de Chicoutimi en 1983, Jean-Marc Richard aura profité de sa chance, à un point tel qu’il est devenu le défenseur le plus prolifique de l’organisation avec ses 301 points. Ses exploits lui permettront de devenir le 10e joueur de l’équipe à entrer dans l’histoire, lorsque son chandail #6 sera retiré, le 3 janvier, lors de la visite des Tigres de Victoriaville.

Le directeur des opérations des Sags, Serge Proulx, a présenté le nouvel immortel aux nombreux médias présents, mardi matin, au Centre Georges-Vézina. Jean-Marc Richard était touché lorsqu’il a pris la parole, visiblement reconnaissant de l’hommage qui lui était réservé.

« C’est un grand honneur et un grand moment pour moi, a-t-il exprimé, la gorge nouée par l’émotion. C’est un rêve de beaucoup de joueurs de vivre ça dans leur vie. Je me souviens comme si c’était hier de ma présence au camp d’entraînement, à 17 ans, à la suite d’une invitation. Je n’étais pas sûr de venir, mais mon père m’avait dit d’y aller, que je n’avais rien à dire et de faire mon possible. »

Jean-Marc Richard venait d’être retranché au niveau collégial. Il est finalement devenu un des plus grands de l’histoire de l’équipe au sein de la brigade défensive. Avec Gilbert Delorme, lui aussi honoré à jamais par les Saguenéens, il est le seul défenseur de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) à avoir réussi deux saisons de 100 points. En 268 matchs de saison régulière, entre 1983 et 1987, Richard a récolté 301 points, dont 52 buts.

Malgré toutes ces belles statistiques, l’ancien défenseur a été surpris lorsqu’il a reçu l’appel de son ancien club junior.

« On ne s’attend pas vraiment à ça, mais j’étais fier de recevoir cette confirmation, après ces quatre années que j’ai données pour les Saguenéens », a reconnu M. Richard, deux fois finaliste en séries éliminatoires, sans toutefois être en mesure de mettre la main sur la coupe du Président.

Après sa carrière chez les juniors, Jean-Marc Richard a signé un contrat de quatre ans avec les Nordiques de Québec. Il a été limité à cinq matchs dans la Ligue nationale, mais il a connu une belle carrière dans la Ligue américaine et la Ligue internationale, où il a remporté la coupe Turner. Il a conclu son aventure professionnelle en Europe, dans Ligue élite allemande.

« Une personne m’avait dit un jour : “Il ne faut pas que tu t’occupes de tes blessures, donne ton maximum chaque jour et ça va te récompenser”. Il ne m’avait toutefois pas dit que les bobos allaient revenir à la cinquantaine », a lancé avec humour le natif de Pont-Rouge, dans le comté de Portneuf, aujourd’hui âgé de 53 ans.

Le nouvel immortel a tenu à remercier ses anciens coéquipiers, entraîneurs, sa famille de pension, membres de l’organisation et les partisans de l’équipe. « Les partisans étaient vraiment fiers de leurs joueurs, de leur organisation, a-t-il souligné. C’était quelque chose de venir jouer dans le Centre Georges-Vézina à pleine capacité. Ç’a été des moments incroyables pour moi. On était une famille. C’était beaucoup pour moi. »

+

UN TROISIÈME EN TROIS ANS

Depuis que l’actuel groupe de gestionnaires a pris les rênes du club en 2016, trois numéros ont été retirés, soit le 39 d’Éric Fichaud en 2018, le 9 de Patrice Tremblay en 2019 et le 6 de Jean-Marc Richard, au début de la prochaine année. Le directeur des opérations chez les Saguenéens, Serge Proulx, a précisé qu’il ne s’agissait pas d’une tendance, mais l’équipe tenait à rattraper le passé, alors que la structure du Centre Georges-Vézina ne permettait pas d’ajouter davantage de poids, et en conséquence, de nouvelle bannière.

« On ne pouvait passer à côté d’un joueur qui a tant donné à l’équipe », a souligné Serge Proulx, qui a pu compter sur Renald Nepton, membre des Saguenéens depuis plus de 40 ans, au sein du comité de sélection, en plus, notamment, du journaliste à la retraite du Quotidien, Serge Émond.

« On ne retire pas des chandails uniquement pour le faire et les joueurs qui sont honorés le sont pour les bonnes raisons, a ajouté M. Proulx. Ça ne veut pas dire qu’on est parti dans une course pour rattraper le temps perdu. On verra pour les prochaines années et on veut que ça conserve son prestige et son importance. »

+

POINTES DE PLUME

• Justin Ducharme et Hendrix Lapierre ont franchi une nouvelle étape vers un retour au jeu. Les deux s’entraîneront avec contact, mercredi, et selon leur réaction, ils pourraient recevoir le feu vert pour jouer dès vendredi, face aux Tigres de Victoriaville. Ducharme a raté les huit derniers matchs en raison d’une blessure à l’épaule, tandis que Lapierre a subi une commotion cérébrale le 23 octobre, étant sur la touche au cours des quatre dernières rencontres. Mardi matin, les deux portaient un chandail jaune, réservé aux joueurs exemptés de tout contact physique, mais ils ont tout de même poussé la machine.

• Félix-Antoine Drolet est le joueur qui est le plus loin d’un retour. Le défenseur poursuit sa réhabilitation pour soigner une épaule meurtrie.

• Claude Bouchard dirige les entraînements des Saguenéens en raison de l’absence de Yanick Jean. Le directeur général et entraîneur-chef est présentement en Saskatchewan pour assister au Défi mondial des moins de 17 ans. Il sera de retour au Saguenay mercredi soir.

Saguenéens

Qui sera le 10e immortel chez les Sags?

Un 10e chandail se retrouvera dans les hauteurs du Centre Georges-Vézina cette saison. Les Saguenéens de Chicoutimi annonceront mardi matin l’identité du joueur qui aura l’honneur de voir son numéro être retiré à jamais par l’organisation.

Les Sags ont envoyé un court communiqué, lundi, pour inviter les médias à une conférence de presse annonçant la nouvelle. Aucune information n’a été ébruitée, mais une petite déduction permet de croire qu’il ne s’agit pas du #33 de Marc Denis, puisque le Canadien de Montréal est en action mardi soir et que l’ancien gardien de but des Bleus est analyste au Réseau des sports.

Sports

Harvey-Pinard mène les Sags à la victoire

Le capitaine des Sags, Rafaël Harvey-Pinard, a marqué deux fois plutôt qu'une dans un deuxième match de suite pour aider les Saguenéens de Chicoutimi (12-3-2) a vaincre les Tigres de Victoriaville (4-12-3) par la marque de 3 à 1 au Colisée Desjardins de Victoriaville samedi soir.

Avec cette victoire, les Sags ont maintenant récolté un point dans leurs sept derniers matchs. Les blues ont signé six victoires au cours de cette séquence. Les Sags jouaient un deuxième match en moins de 24 heures alors qu'ils avaient eu le dessus sur les Cataractes de Shawinigan la veille. Les Saguenéens pointent maintenant au troisième rang de la LHJMQ derrière le Pheonix de Sherbrooke et les Wildcats de Moncton. 

Malgré la victoire, les Saguenéens n'ont pas joué leur meilleur match de la saison face à une équipe qui peine à quitter le bas du classement. Heureusement, le gardien Alexis Shank a continué d'exceller devant le filet en réalisant 29 arrêts sur 30 tirs après avoir été magistral la veille à Shawinigan. Il a notamment fermé la porte aux Tigres en troisième période lors d'un double avantage numérique d'un peu plus d'une minute alors que les locaux tentaient de recoller au pointage. 

Le premier vingt a été l'affaire des gardiens. Shank et son adversaire, Fabio Iacobo, se sont livré une belle bagarre en arrêtant respectivement 10 et 9 lancers. Les Tigres croyaient bien avoir marqué les premiers en début de deuxième période. Après un arrêt de Shank, le gardien a été poussé dans le fond de son filet, mais les officiels ont refusé le but.

Quelques minutes plus tard, les Saguenéens ont été les premiers à trouver le fond du filet. Positionné dans le centre, le long de la ligne bleue, William Dufour a accepté la passe de Gabriel Villeneuve avant de décocher un tir qui a eu raison de Iacobo alors qu'Ethan Crossman passait devant lui.

Tristan Pelletier a ouvert la porte aux Tigres à mi-chemin dans le match quand il a écopé d'une punition pour avoir fait trébucher un adversaire, mais les locaux se sont tirés dans le pied en écopant à leur tour d'une pénalité, cette fois pour trop de joueurs sur la glace. Alors que Pelletier sortait du banc de pénalité, Artemi Kniazev a reçu la rondelle de son compatriote Vladislav Kotkov avant de décocher un bon tir. Harvey-Pinard a frappé le retour au vol pour doubler l'avance de son équipe avec un rare but avec un homme en plus chez les Sags.

Les Tigres n'ont pas perdu de temps pour répliquer. Yan-Cédric Gaudreault a profité d'une erreur de Loris Rafanomezantsoa pour remettre à Olivier Mathieu qui a dévié la rondelle vers son coéquipier Sean Larochelle qui a déjoué Shank d'un tir vif.

Shank s'est ressaisi par la suite et n'a rien laissé aux Tigres pour le reste de la rencontre. Rafaël Harvey-Pinard a complété la marque avec son deuxième du match dans un filet désert.

Les Sags retrouveront ces mêmes Tigres vendredi, alors que Victoriaville sera en visite au Centre Georges-Vézina. La rencontre est prévue pour 19h30.

Saguenéens

Les Sags résistent aux Cataractes

Les Saguenéens de Chicoutimi ont résisté à la remontée des Cataractes en fin de match, vendredi soir, au Centre Gervais Auto, à Shawinigan, pour se sauver avec la victoire par la marque de 5 à 4.

Les Mauriciens ont rendu la fin de la troisième intéressante en marquant avec 26 secondes à faire. Les Cataractes ont inscrit ce but alors qu’ils avaient retiré leur gardien.