Saguenéens

Sags express

DEUX PASSES POUR ROCHETTE

L’attaquant des Sags Théo Rochette a obtenu ses premiers points au tournoi Hlinka-Gretzky des moins de 18 ans, en Alberta. La Suisse a toutefois perdu un troisième match consécutif, au compte de 5-3 face à la Slovaquie. Rochette s’est fait complice sur deux buts de coéquipiers en troisième période, ce qui plaçait les siens en avance 3-2. Les Slovaques ont répliqué, brisant l’égalité avec un peu moins de cinq minutes à faire, avant de compléter le pointage dans un filet désert. Les Suisses affronteront les Finlandais vendredi pour déterminer la septième position du tournoi. Déjà qualifié pour la demi-finale, le Canada affrontait la Suède tard mercredi soir.

Hockey

Rochette capitaine pour la Suisse

Avant de s’amener dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, plus précisément avec les Saguenéens de Chicoutimi, Théo Rochette participe cette semaine à la coupe Hlinka-Gretzky en Alberta. L’attaquant de 16 ans a été nommé capitaine de la formation suisse, en alternance avec un coéquipier.

« C’est une expérience incroyable, a lancé Rochette lors d’une entrevue avec Guillaume Lepage, du site de la Ligue nationale de hockey, avant d’affronter le pays hôte en soirée, devant des gradins bien remplis au Rogers Place d’Edmonton, le domicile des Oilers.

Saguenéens

L’Académie des Sags bat son plein

L’Académie des Saguenéens est devenue concrète lundi alors que les jeunes participants ont donné leurs premiers coups de patin, au centre Jean-Claude Tremblay de La Baie et au Foyer des Loisirs d’Arvida.

À compter de cette année, toutes les écoles de hockey sur le territoire de Saguenay ont été regroupées en une seule, sous la direction de la formation de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, en collaboration avec l’Association de hockey mineur de Saguenay et l’Entrepôt du hockey. Près de 400 programmes ont été vendus lors de cette première édition, ce qui dépasse largement l’objectif des responsables, avec en tête l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean. Il est important de parler de programmes et non d’inscriptions parce que plusieurs jeunes participent à plus d’une formation. Pendant que l’école de hockey se déroule toute la semaine au Foyer des Loisirs, les cliniques plus spécialisées comme le power skating, le maniement de rondelle ou les tirs au but se déroulent du côté de La Baie. Le camp des gardiens, dirigé par Sylvain Rodrigue, des Oilers d’Edmonton, se déroulera pendant la deuxième semaine.

Saguenéens

C’est officiel, Knyazev s’amène

Prise des Sags lors du dernier repêchage européen, le défenseur russe Artemi Knyazev portera les couleurs de la formation chicoutimienne la saison prochaine.

Le directeur général des Sags, Yanick Jean, a reçu les papiers officiels de transfert mercredi matin. L’arrière offensif de 17 ans et 5 pieds 11, 175 livres avait été sélectionné avec le 10e choix au total le mois dernier. À ce moment, les dirigeants de l’équipe ne pouvaient confirmer sa venue officielle en Amérique, mais avaient tout de même bon espoir de réussir à le convaincre. Knyazev, qui évoluait l’an dernier dans les rangs juniors dans son pays, est vu par les observateurs comme un espoir de premier plan en vue du repêchage de la Ligue nationale en 2019.

Saguenéens

Kotkov signe avec les Sharks

Les choses ont déboulé de façon spectaculaire pour Vladislav Kotkov au cours des dernières semaines. Après avoir digéré la déception d’être ignoré au repêchage de la Ligue nationale, l’attaquant des Saguenéens a par la suite été invité à deux camps de développement, pour finalement signer son premier contrat professionnel, vendredi, avec les Sharks de San Jose.

Cette belle leçon pour les jeunes qui croient que leur rêve d’atteindre la LNH est brisé à jamais si aucune équipe ne prononce leur nom le jour du repêchage, elle a débuté la semaine dernière. Kotkov avait alors été invité au camp de développement de l’Avalanche du Colorado. Alors qu’il n’avait même pas terminé de s’exprimer avec l’équipe de Denver, le Russe apparaissait sur la liste des patineurs invités pour le camp de développement des Sharks de San Jose.

Hockey

Deux chances pour Kotkov

Les prochains jours de Vladislav Kotkov s’annoncent occupés. Présentement au camp de développement de l’Avalanche du Colorado, qui a débuté jeudi et qui se termine lundi, l’attaquant des Saguenéens de Chicoutimi apparaît sur la liste des joueurs invités pour le même genre d’événement par les Sharks de San Jose qui doit débuter mardi et prendre fin vendredi prochain.

Les Sharks ont publié leur liste de joueurs invités, jeudi soir, et Kotkov fait partie des 46 joueurs sélectionnés.

Saguenéens

Artemi Knyazev, le choix euro

Les Saguenéens ont de nouveau pigé en Russie lors du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey, jeudi avant-midi, en mettant la main sur le défenseur de 17 ans Artemi Knyazev avec la neuvième sélection au total.

Le Russe évoluait dans la MHL en 2017-2018, le circuit junior de son pays. Dans l’uniforme du Irbis de Kazan, équipe de sa ville natale, il a récolté quatre buts et trois passes en 39 rencontres. Le hockeyeur gaucher de 5 pieds 11 et 175 livres est vu comme l’un des meilleurs espoirs pour le prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey.

L’an dernier, les Sags avaient mis la main sur Vladislav Kotkov. Lui et Artemi Knyazev sont de bons amis, a fait savoir le directeur général et entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean. « Ça ne peut pas nuire », a-t-il lancé, quelques minutes après avoir fait son choix.

« C’est un défenseur qui est capable de tout faire sur la patinoire, a poursuivi Jean. Il bouge bien la rondelle, il a un bon coup de patin et il est classé très haut en vue du repêchage de la Ligue nationale. »

Les prochaines semaines vont permettre aux deux clans de négocier, mais Yanick Jean a entendu dire que le jeune avait l’intention de poursuivre sa carrière de hockeyeur en Amérique du Nord.

« C’est un excellent joueur de hockey. Quand tu as la chance de repêcher un bon joueur, il faut que tu en profites », a-t-il signalé.

Même s’il ne pouvait confirmer à 100 pour cent sa présence à Chicoutimi pour le prochain camp d’entraînement, Yanick Jean a ajouté qu’il n’avait aucunement l’impression d’avoir gaspillé son choix de première ronde.

« Vraiment pas », a-t-il affirmé sans hésiter. 

Le service de recrutement ISS Hockey décrit Artemi Knyazev comme un excellent patineur, ayant une forte capacité à transporter la rondelle (strong puck-mover) et doté d’une belle mobilité.

Cajkovic, premier de classe

Détenteurs du tout premier choix de la séance européenne, les Sea Dogs de Saint-Jean ont opté pour Maxim Cajkovic. L’attaquant slovaque évoluait dans la Ligue élite junior de la Suède, au cours de la dernière saison. Les Oil Kings d’Edmonton, de la Ligue de l’Ouest, ont ensuite mis le grappin sur l’attaquant Vladimir Alistrov, puis le gardien Ukko-Pekka Luukkonen a complété le top-3 en devenant la propriété des Wolves de Sudbury (Ligue de l’Ontario).

Les équipes de la LCH avaient d’ailleurs le droit de repêcher des gardiens européens, une première depuis 2013. Sept formations ont profité de cette opportunité pour ajouter un cerbère à leur formation.

Des 77 joueurs repêchés, 47 sont des attaquants et 23 sont des défenseurs. La République tchèque est le pays le mieux représenté avec 16 patineurs, suivi de la Russie tout de suite après avec 15.

Saguenéens

« Le meilleur joueur disponible » pour les Saguenéens

Les Saguenéens de Chicoutimi ajouteront un second joueur européen à leur formation, jeudi avant-midi, avec la 9e sélection au total du 27e repêchage européen annuel de la Ligue canadienne de hockey.

Présent à l’encan de la Ligue nationale de hockey la semaine dernière, à Dallas, pour établir des contacts avec des agents de joueurs du Vieux continent, Yanick Jean a pu se faire une meilleure idée des intérêts des hockeyeurs étrangers de venir jouer en Amérique du Nord en 2018-2019.

Hockey

Olivier Galipeau sous contrat avec les Bruins de Boston

Les choses ont déboulé rapidement dans la vie d’Olivier Galipeau, au cours des dernières heures. Alors qu’il devait se présenter au camp de développement du Canadien de Montréal dès vendredi, le défenseur a plutôt signé un contrat avec l’organisation des Bruins de Boston, en fin d’après-midi mardi. La nouvelle a été rendue publique mercredi.

L’ancien capitaine des Saguenéens de Chicoutimi a paraphé une entente d’une saison à un volet dans la Ligue américaine. Il rejoindra donc les Bruins de Providence en vue de la prochaine saison. Galipeau a conclu sa carrière junior dans l’uniforme du Titan d’Acadie-Bathurst, en remportant la Coupe du Président et la Coupe Memorial.

Dans un échange de messages texte, le principal intéressé a indiqué que la journée de mardi en avait été une « de fou ! »

« Tout s’enlignait pour que j’aille à Montréal, mais Boston a donné son offre en fin d’après-midi (mardi) et le pacte s’est fait », a écrit Olivier Galipeau. 

Au petit matin mercredi, il a pris un vol en direction de Boston pour participer au camp de développement des Bruins, qui a débuté mardi et prend fin vendredi. Il n’a donc pas été possible d’obtenir davantage de commentaires de sa part en raison de sa présence dans l’état du Massachusetts.

Pas une première

Bien qu’il ait signé un premier contrat, Olivier Galipeau n’en est pas à sa première expérience professionnelle. L’an dernier, il avait participé au camp de recrues des Blackhawks de Chicago avant le début de la saison, et il y a deux ans, il en avait fait de même avec les Canucks de Vancouver.

En cinq saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), le hockeyeur de 21 ans a gagné deux fois le championnat des séries éliminatoires au hockey junior québécois. La première fois, c’était en 2014 dans l’uniforme des Foreurs de Val-d’Or alors qu’il n’avait que 16 ans.

Avec ses 83 parties jouées en séries éliminatoires, il est devenu le hockeyeur ayant disputé le plus de matchs dans toute l’histoire du circuit Courteau. Il a récolté 52 points au cours des cinq danses printanières.

En 308 matchs en saison régulière, il a amassé 180 points, dont 51 buts.

« Extrêmement mérité »

Entraîneur d’Olivier Galipeau lors de son passage avec les Saguenéens, Yanick Jean s’est dit content pour celui qu’il avait acquis en janvier 2016 des Foreurs de Val-d’Or, avant de l’expédier à Bathurst un an plus tard dans une transaction qui n’est pas encore finale. Il croit que 

« C’est extrêmement mérité, a souligné l’entraîneur-chef et directeur général des Sags. C’est un joueur qui n’a pas fini de nous surprendre. De par son travail, il va continuer de gravir les échelons et il va continuer de s’améliorer. Sa persévérance sa le mener loin. »

Samuel Harvey

Annoncée la semaine dernière, la présence du gardien Samuel Harvey au camp de développement du Canadien a été officialisée mercredi par l’organisation montréalaise. L’Almatois sera présent au Complexe sportif Bell de Brossard de jeudi en dimanche en compagnie des autres cerbères Stephen Dhillon, Étienne Marcoux, Michael McNiven, Gabriel Mollot-Hill et Cayden Primeau.

Canadien

Le Canadien ajoute six joueurs de centre à son organisation, dont Samuel Houde

DALLAS — Le Canadien de Montréal a fait le plein de joueurs de centre lors de la séance de sélection de la Ligue nationale de hockey tenue au cours du week-end au American Airlines Center.

Avec une banque de 10 choix modifiée en cours de route par diverses transactions, dont certaines pour des sélections l'année prochaine, le Tricolore a repêché six joueurs de centre samedi, dont le Québécois Samuel Houde en cinquième ronde, au 133e rang.

Le porte-couleurs des Saguenéens de Chicoutimi, qui n'avait pas fait le voyage à Dallas, est le premier joueur du Québec choisi par le Canadien depuis le défenseur Simon Bourque en sixième ronde du repêchage de 2015.

Originaire de Blainville, Houde a marqué 16 buts et récolté 16 mentions d'aide en 54 matchs l'an dernier.

Houde était tellement heureux de la tournure des événements qu'il s'est fait photographier avec un chandail du Canadien alors qu'il se trouvait à Lachenaie.

«J'étais sans mots. Je viens de Montréal, c'est l'équipe de ma jeunesse, que je regardais quand j'étais jeune. C'est la plus grande organisation de l'histoire de la Ligue nationale de hockey», a raconté Houde en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

Les autres joueurs de centre choisis par le Canadien sont le Suédois Jacob Olofsson, en deuxième ronde, Cameron Hillis, un produit du Storm de Guelph, en troisième ronde, Allan McShane, des Generals d'Oshawa, en quatrième ronde, Cole Fonstad, des Raiders de Prince Albert, en cinquième ronde, et Brett Stapley, de la Ligue junior de la Colombie-Britannique, en septième ronde.

Ces six centres s'ajoutent à Jesperi Kotkaniemi, un attaquant de six pieds, deux pouces et 181 livres choisi au troisième rang vendredi soir.

«C'est une priorité, a déclaré Trevor Timmins, responsable du recrutement chez le Canadien, à l'issue des sept rondes du repêchage.

«Vous regardez ce qui se passe à travers la ligue et les joueurs de centre ont une grande importance. Non seulement ça, mais un joueur de centre peut être déplacé à l'aile. Certains des joueurs de centre que nous avons repêché ont également joué à l'aile. C'est plus facile de déplacer un centre à l'aile que d'essayer de transformer un ailier en joueur de centre à cet âge.»

Par ailleurs, le Canadien a employé le 71e choix, acquis quelques instants plus tôt des Oilers d'Edmonton, pour sélectionner Jordan Harris, un défenseur gaucher de cinq pieds, 10 pouces et 179 livres, originaire du Massachusetts.

En quatrième ronde, le Canadien a ajouté Jack Gorniak, un ailier gauche de cinq pieds, 11 pouces et 177 livres qui provient du Wisconsin.

À l'issue du repêchage, le Canadien a annoncé qu'il avait acquis le choix de cinquième tour des Oilers d'Edmonton en 2019, en retour des droits du gardien Hayden Hawkey.

Un autre Finlandais

En début de journée samedi, le Tricolore avait ajouté deux Européens à sa banque d'espoirs en sélectionnant le Finlandais Jesse Ylonen et le défenseur russe Alexander Romanov avec ses deux premiers choix de la deuxième ronde.

Réclamé au 35e rang, Ylonen est un ailier droit de six pieds et 167 livres qui a récolté 14 buts et 13 mentions d'assistance en 48 matchs à Espoo. Il était classé au 28e échelon parmi les patineurs internationaux selon la Centrale de recrutement de la LNH.

«C'est un jeune joueur doté d'une vitesse phénoménale. Il joue à un rythme très rapide. C'est un jeune que nous aimons beaucoup», a déclaré Timmins.

Visiblement plus timide et moins volubile que Kotkaniemi, Ylonen s'est dit excité de se joindre au Canadien et de se retrouver dans la même organisation que son compatriote.

«Je pense qu'ils aiment mon coup de patin et mes habiletés, a déclaré Ylonen au sujet des dirigeants du Tricolore, qu'il a rencontrés au cours des derniers jours à Dallas.

«D'ici deux ou trois ans, j'espère jouer un rôle offensif avec l'équipe.»

Romanov, choisi au 38e rang, est un défenseur gaucher de cinq pieds, 11 pouces et 185 livres qui a récolté sept buts et sept mentions d'aide en 37 matchs avec le CSKA 2 l'an dernier.

Au Championnat mondial des moins de 18 ans, il a obtenu un but et deux mentions d'aide en cinq rencontres.

Selon Timmins, c'est un joueur auquel le Canadien tenait absolument.

«Tout le monde était excité à notre table, a-t-il raconté. Il est l'un des joueurs que nous avons invités à notre camp d'évaluation en Suède. Il va vous rappeler un peu [Alexei] Emelin, mais un Emelin avec une tonne d'énergie. Attendez de le voir. Il joue déjà comme un professionnel. Il joue avec vitesse et déplace la rondelle rapidement. Je doute qu'il aurait encore été disponible lors de notre choix suivant [56e]. Nous tenions à le repêcher.»

Le choix de Romanov peut surprendre un peu, compte tenu du fait qu'il occupait le 115e rang parmi les patineurs internationaux et qu'il avait glissé de sept échelons depuis la publication du rapport de mi-saison. C'est le dernier des soucis de Timmins.

«La Centrale, c'est la 32e équipe. Il y a 31 autres équipes sur le plancher et chacune a sa liste. C'est la raison pour laquelle nous avons du personnel, pourquoi nous faisons le travail. Nous consacrons beaucoup d'effort, de temps, et nous dépensons beaucoup d'argent pour faire nos devoirs et organiser notre propre camp d'évaluation pour les joueurs qui ne sont pas invités», a répondu Timmins.