Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Saguenéens

Victoire des Sags en prolongation contre l’Océanic

Malgré une avance de deux buts après deux périodes, les Saguenéens de Chicoutimi ont dû se rendre en temps supplémentaire pour mettre la main sur la victoire, dans un premier match les opposant à l’Océanic de Rimouski, dimanche soir. Les Bleus ont remporté la partie, à domicile, par la marque de 4-3.

L’entraîneur-chef de l’équipe de Chicoutimi, Yanick Jean, s’est dit fier de son club, à la fin de la partie. « Je pense qu’on a fait beaucoup de belles choses. On a peut-être pris une ou deux mauvaises décisions, en troisième période, mais outre ça, ce n’était pas un manque d’effort ou de travail. Tout le monde poussait dans la même direction », a-t-il déclaré lors de ses commentaires d’après-match.

Les Saguenéens ont connu un bon départ. Après seulement deux minutes de jeu, le capitaine des Sags, Rafaël Harvey-Pinard, a inscrit son premier filet avec les Bleus. Il a été suivi par son coéquipier Hendrix Lapierre, qui a également marqué son premier but cette saison. Le joueur de centre de l’Océanic, Cédric Paré, n’a pas laissé aux Saguenéens le temps de célébrer et a rapidement répliqué avec un filet, diminuant l’écart.

En deuxième période, la tension montait entre les deux équipes. L’ailier droit William Dufour ne s’est pas laissé intimider et a suivi ses coéquipiers pour compter lui aussi son premier but cette saison.

Saguenéens

Les Sags stoppés par le gardien à Québec

Malgré une poussée de quatre buts en deuxième période, les Saguenéens n’ont pas été en mesure de se remettre d’un mauvais départ à Québec, s’inclinant 6-4 face aux Remparts devant 8225 spectateurs au Centre Vidéotron.

Les Sags ont débuté la rencontre d’un bien mauvais pied, retraitant au vestiaire en déficit 2-0 après avoir été dominés 15-4 dans la colonne des tirs au but, ce qui indique bien l’allure de la période. Darren Kielb a d’abord surpris Alexis Shank d’un tir vif puis, en avantage numérique, le prometteur attaquant de 16 ans James Malatesta, qui a disputé un fort match, a saisi un retour.

Sags

Les Sags s’imposent face aux Cataractes

Opposés à l’équipe la moins généreuse de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Saguenéens ont sorti l’artillerie lourde jeudi soir, s’imposant au compte de 6-3 face aux Cataractes de Shawinigan, devant 3059 spectateurs au centre Georges-Vézina.

Avant la rencontre, les Cataractes n’avaient accordé que 12 buts en sept matchs et le gardien Antoine Coulombe avait fait encore mieux, ne cédant que quatre fois lors de ses cinq victoires pour une moyenne de 0.75, ce qui a doublé jeudi soir.

Saguenéens

Kniazev piaffe d’impatience

L’échéancier est parfaitement respecté, jusqu’à maintenant, pour Artemi Kniazev. Arrivé au Saguenay dimanche après un séjour qui s’est prolongé avec les Sharks de San Jose en raison de sa blessure à l’épaule, le défenseur russe piaffe d’impatience de disputer un premier match à sa deuxième saison avec les Saguenéens.

« Je suis vraiment près d’un retour. C’est une question de jours », a dévoilé Kniazev après l’entraînement quotidien de l’équipe, mercredi midi. Il a précisé être maintenant capable de prendre des tirs sans être incommodé. Il est déjà assuré qu’il ratera les trois rencontres de la prochaine fin de semaine, mais devrait effectuer ses débuts la semaine prochaine, si tout se déroule comme prévu.

Saguenéens

Rochette s’approche d’un retour

Comme tout joueur de hockey, Théo Rochette était bien malheureux de devoir assister du haut des gradins aux deux premiers matchs des Saguenéens de Chicoutimi au Centre Georges-Vézina. Le centre de 17 ans a reçu un diagnostic de mononucléose qui l’a tenu à l’écart du jeu depuis le 28 septembre. Mais il se console à l’idée qu’il pourra bientôt renouer avec l’action, à condition, bien sûr, d’obtenir le feu vert à la lumière de ses résultats d’examens.

En entrevue, Théo Rochette raconte que les premiers symptômes sont apparus il y a environ trois semaines. «J’ai commencé à avoir des nausées. Je ne sentais pas trop de fatigue, même si je ne me sentais pas à 100 %. Je manquais de force un peu. Mais après le match du vendredi à Blainville (27 septembre), quand je me suis réveillé le lendemain, je ne me sentais vraiment pas bien. J’avais des nausées, j’étais incapable de garder ce que je mangeais. J’étais fatigué et je n’avais plus de force.» Mais surtout, il avait le goût de dormir tout le temps.

Sports

Trois Sags sur le radar de la centrale de recrutement de la LNH

Trois joueurs des Saguenéens de Chicoutimi apparaissent sur la liste du classement préliminaire dévoilé lundi par le Centre de soutien au recrutement (CSR) de la Ligue nationale de hockey (LNH) en vue du repêchage de 2020, soit les centres Hendrix Lapierre et Théo Rochette ainsi que le défenseur Louis Crevier.

Faisant partie des meilleurs espoirs pour la cuvée 2020, Lapierre se retrouve sans surprise parmi les 26 joueurs ayant obtenu la cote « A », soit le groupe de joueurs susceptibles d’être réclamés en première ronde. Après six matchs en saison régulière, le #92 des Saguenéens est toujours à la recherche d’un premier but, mais il se distingue au chapitre des passes, avec six.

Saguenéens

Premier revers des Sags en temps réglementaire

Les Saguenéens de Chicoutimi (4-1-1) ont subi une première défaite en temps réglementaire de la saison, s’inclinant par la marque de 6-3 face aux Eagles du Cap-Breton, samedi après-midi, devant 2808 spectateurs au Centre Georges-Vézina.

Egor Sokolov a brisé une égalité de 3-3 au cours d’un avantage numérique à 4 contre 3, à 12:54 de la troisième période. Les visiteurs prenaient les devants pour la première fois du match. Félix Lafrance a cloué le cercueil des Sags avec deux buts dans un filet désert dans les dernières minutes, complétant ainsi son tour du chapeau.

Sur le but de Sokolov, Ethan Crossman se retrouvait au cachot pour une punition d’obstruction, écopée en territoire offensif. Mine de rien, le vétéran de 20 est rendu à six pénalités mineures depuis le début de la saison, et sans le nommer, Yanick Jean était visiblement contrarié par l’indiscipline de son attaquant.

«On a fait beaucoup de bonnes choses et il ne faut pas oublier qu’ils (les Eagles) avaient seulement 12 lancers après deux périodes, mais quand tu joues contre des bonnes équipes, les détails font la différence, a d’abord réagi l’entraîneur des Bleus. Ce qui a fait la différence, c’est une punition en zone offensive, encore. J’ai de la misère à la digérer.»

L’homme de hockey a préféré se tourner la langue au lieu de confirmer si le joueur en question était au courant de la situation. Malgré tout, les Saguenéens auront tiré de l’arrière pendant un peu plus de six minutes face aux Eagles. Ces minutes auront cependant été de trop.

Un autre bon départ

Tout comme la veille, les Sags ont rapidement pris les devants en première période. Dès la troisième minute de jeu, le quatrième trio a donné le ton quand Tristan Pelletier a décoché un bon lancer qui a battu Kevin Mandolese au-dessus de l’épaule droite.

Exactement une minute plus tard, Vladislav Kotkov a débordé un adversaire pour s’amener en territoire offensif. Le Russe a décoché un tir digne des ligues majeures pour réussir son troisième but en un match et à peine quatre minutes. À mi-chemin en première, les locaux dominaient 8-2 dans la colonne des tirs.

«On est capables de jouer avec de la vitesse et de générer de l’offensive, a noté Yanick Jean. On a facilement eu 7-8 chances de marquer en première période et ça aurait pu (mener à) 3-4 buts, mais ça n’a pas été le cas. Ça leur a donné une chance de revenir. À 3-3, on a eu de la misère à contenir nos émotions. Tu ne peux pas sauver le monde tout seul et tu ne peux pas prendre une pénalité en zone adverse.»

Les Eagles sont revenus dans le match en deuxième période en marquant deux fois, par l’entremise de Félix Lafrance et Ryan Francis, ce dernier à mi-chemin dans l’engagement. Il a fallu 38 secondes avant que les Sags assurent la réplique, quand Samuel Houde a utilisé sa vitesse pour se frayer un chemin jusqu’au filet. Son tir a ensuite déjoué le cerbère des Eagles entre les jambières.

Les visiteurs sont de nouveau revenus à la charge en début de troisième, avec un but de Shawn Boudrias qui a fait dévier un tir de la pointe.

Saguenéens

Les Sags livrent la marchandise

L’attente en valait la peine pour les partisans des Saguenéens. Devant la meilleure foule au centre Georges-Vézina pour un match de saison régulière depuis février 2012 dans le cadre de l’ouverture locale, les favoris de la foule ont remporté un premier match en temps réglementaire avec une victoire de 4-1 sur les Mooseheads d’Halifax, vendredi soir.

Les Chicoutimiens ont donc confirmé leur excellent début de saison après une récolte de sept points sur une possibilité de huit pour débuter la saison sur les patinoires adversaires. Avec la défaite de l’Océanic de Rimouski devant le Phoenix de Sherbrooke, les Sags et les Islanders de Charlottetown sont les deux dernières équipes sans défaite en temps réglementaire.

Saguenéens

Nicolas Roy souhaite rester «en haut»

Nicolas Roy n’a toujours pas fait ses débuts avec les Golden Knights de Vegas, mais au moins, l’ancien capitaine des Saguenéens se trouve dans l’entourage de l’équipe de la Ligue nationale.

Mardi, l’attaquant de 22 ans, acquis au cours de l’été des Hurricanes de la Caroline, a d’abord été envoyé dans la Ligue américaine en raison d’une technicalité due aux contrats, mais dès le lendemain, il était de retour avec le grand club. « Je voulais rester et j’ai été capable de le prouver. Je commence l’année ici. C’est sûr que je suis content », a commenté Nicolas Roy vendredi après l’entraînement matinal des siens en vue du match en soirée à San Jose où il n’était pas en uniforme. Il est en quelque sorte l’attaquant supplémentaire avec deux autres blessés, Cody Eakin et Alex Tuck, ce dernier pour une plus longue période.

Saguenéens

Un plus grand rôle pour Samuel Houde

Au sommet des marqueurs des Sags en ce début de saison avec quatre points en autant de matchs, à égalité avec Hendrix Lapierre, Samuel Houde évoluera au centre, lors du premier match local au centre Georges-Vézina, en plus d’avoir une lettre sur son chandail. L’attaquant de 19 ans a été nommé, jeudi, assistant au capitaine Rafaël Harvey-Pinard, tout comme Justin Ducharme.

« Après avoir discuté avec les joueurs, ils faisaient l’unanimité. Ils ont de l’expérience. Ils en sont à leur troisième (Ducharme) et quatrième (Houde) saison dans la ligue. Ce sont aussi des joueurs différents. Ils vont amener encore plus de leadership et contribuer à solidifier notre groupe de meneurs », fait valoir l’entraîneur-chef Yanick Jean, qui ne prévoit pas nommer de troisième assistant pour le moment. Il évaluera cette possibilité au fur et à mesure que la saison va progresser.

Saguenéens

Un premier entraînement au Centre Georges-Vézina

À deux jours du match d’ouverture, vendredi soir, face aux Mooseheads d’Halifax, les joueurs des Saguenéens ont enfin pu fouler la patinoire olympique du Centre Georges-Vézina.

Plus de 45 jours après le début du camp d’entraînement de l’équipe, ils étaient les premiers à le faire après la conclusion des travaux de réfection du matériel électrique et le remplacement du système de réfrigération, au coût de 1,8 million $.

Saguenéens

Justin Ducharme a de l’expérience à partager

Fort de l’expérience acquise avec le Titan d’Acadie-Bathurst avec qui il avait remporté les coupes du Président et Memorial en 2018, le vétéran Justin Ducharme compte bien en faire profiter ses coéquipiers des Saguenéens de Chicoutimi en cette saison où ils figurent parmi les principaux aspirants aux grands honneurs.

Pilier de l’attaque des Bleus, l’ailier de 19 ans a déjà fait face à la pression de remporter les grands honneurs et saura certainement refiler quelques conseils aux plus jeunes. « En l’ayant déjà vécu une fois, je sais un peu les difficultés que ça comporte, autant physiquement que psychologiquement. Les séries éliminatoires, c’est une longue route. C’est dur sur le corps et l’esprit, souligne-t-il en entrevue téléphonique. Donc, c’est sûr que je peux apporter à l’équipe de l’expérience et du leadership de ce côté-là. De calmer les choses quand ça va moins bien. C’est un long processus où il est important de rester concentrés sur le moment présent. »

Saguenéens

Un partenariat renouvelé et bonifié entre Desjardins et les Sags

Desjardins et les Saguenéens poursuivront leur association pour encore au moins trois ans avec la Fondation d’études des joueurs. Le partenariat a été renouvelé et étendu à toutes les caisses du Saguenay, en plus d’être bonifié avec un montant de 45 000 $ pour les trois prochaines années.

Les dirigeants des Sags ont profité de la conférence de presse annuelle afin de faire le point sur le plan administratif et présenter les différents événements prévus au cours de la prochaine saison pour en faire l’annonce.

Saguenéens

Yanick Jean est très conscient des attentes pour la prochaine saison

L’entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, est bien conscient des attentes envers sa formation pour la saison 2019-2020. Il désire toutefois que ses joueurs se nourrissent de cette position avantageuse.

« Un, on voulait mettre l’organisation dans une position pour avoir des munitions si on décidait d’améliorer l’équipe à la période des transactions. Ça, c’est accompli. Deux, on se donne justement jusqu’à la période des transactions pour évaluer notre équipe et chaque joueur individuellement sur ce qu’il peut apporter à l’équipe afin de prendre la meilleure décision possible aux Fêtes », a révélé le pilote des Bleus en entrevue, à quelques jours du premier match local, vendredi soir.

Saguenéens

Des retombées de 2,7 millions $ pour les Saguenéens

Les Saguenéens de Chicoutimi, c’est plus qu’un simple match de hockey au Centre Georges-Vézina 34 fois par année en saison régulière.

Le président de l’organisation chicoutimienne, Richard Létourneau, indique qu’une centaine de personnes travaillent lors des parties locales de la formation saguenéenne de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

Saguenéens

Autre victoire en tirs de barrage pour les Sags

Pour la troisième fois en autant de matchs, les joueurs des Saguenéens ont fait du temps supplémentaire, vendredi au Centre d’excellence Sport Rousseau de Blainville face à l’Armada. Ils ont encore sauvé la mise en tirs de barrage, l’emportant 4-3.

Comme c’est leur marque de commerce, les Montréalais ont montré beaucoup d’intensité, surpassant à de nombreuses occasions celle des visiteurs pendant la majeure partie de la rencontre, dominant 39-24 dans la colonne des tirs. Le gardien Alexis Shank aurait certainement mérité une étoile. 

«Je suis content de la troisième et de Shank. Ça se résume pas mal à ça. Ils étaient prêts à nous affronter. Ils avaient le couteau entre les dents. Donnons leur du crédit. Ils étaient partout et se sont impliqués physiquement. Ils nous ont fait mal paraître à plusieurs occasions pendant la soirée», a convenu l’entraîneur-chef Yanick Jean après la rencontre, estimant que cette rencontre pouvait servir d’exemple pour ses troupiers.

«Ce n’est pas une question de points, mais de processus et de manière. Honnêtement, les deux points me passent dix pieds par-dessus la tête. Je suis content pour Shank et de la manière dont on s’est comportés en troisième, mais ça s’arrête là», a-t-il tranché. 

Malgré seulement quatre tirs lors de la période initiale, les Sags ont tout de même été les premiers à s’inscrire au pointage. Ethan Crossman a été complètement oublié derrière la défensive de l’Armada et s’est amené seul devant Émile Samson qu’il a battu d’une belle feinte du revers avant d’envoyer la rondelle dans la partie supérieure pour son premier avec la formation chicoutimienne. Ce sont tout de même les locaux qui ont eu l’avantage du jeu au premier engagement et ont été récompensés en fin de période, profitant deux fois plutôt qu’une de l’attaque massive. 

Les Chicoutimiens ont montré meilleure mine à partir de la deuxième période, mais le pointage n’a pas changé après 40 minutes. Ils ont obtenu plusieurs bonnes occasions, mais ont souvent raté la cible. 

En troisième, après un superbe arrêt de Samson aidé d’un coéquipier alors que la rondelle glissait doucement, les locaux ont profité d’une mauvaise sortie d’Alexis Shank pour creuser l’écart quand la passe de Maxim Bykov a dévié sur Hendrix Lapierre avant de pénétrer dans une cage déserte. 

À partir de ce moment, les Sags ont ouvert la machine, dominant les dix dernières minutes de temps régulier. Samuel Houde a d’abord marqué le premier but des siens en supériorité numérique cette saison d’un tir vif de la partie supérieure. Louis Crevier a ensuite surpris Émile Samson d’un lancer de loin pour créer l’égalité avec son deuxième de la saison, lui qui n’en avait pas marqué un seul la saison dernière. 

En prolongation, Shank a été tout feu tout flamme, multipliant les arrêts spectaculaires, dont coup sur coup en début de période alors que l’Armada évoluait à quatre contre trois. En tirs de barrage, Christophe Farmer et Théo Rochette ont fait mouche tandis que Luke Henman a été le seul à battre le gardien des Sags. 

Saguenéens

Louis Crevier a fait le plein de confiance

Louis Crevier a ramené beaucoup de confiance de sa participation au camp d’entraînement du Lightning de Tampa Bay, ce qui s’est ressenti lors de ses deux premiers matchs de la saison avec les Saguenéens.

Le défenseur en a même profité pour marquer son premier but en carrière, samedi, dans une victoire en tirs de barrage à Victoriaville. « Je ne suis pas quelqu’un qui a nécessairement beaucoup de confiance dans la vie de tous les jours. Le fait d’aller là et d’affronter les meilleurs joueurs, ça permet, quand tu reviens ici, et que tu t’habitues un peu à la vitesse, de trouver ça plus facile. Ça donne plus de confiance », fait valoir l’arrière de 6 pieds 7 pouces qui était l’un des trois défenseurs de 18 ans au camp du Lightning, le seul invité.

Sports

Kniazev de retour à la mi-octobre

Les dirigeants des Saguenéens savent un peu plus à quoi s’en tenir avec l’absence du défenseur russe Artemi Kniazev. Blessé à l’épaule lors du match préparatoire à Roberval, à la fin du mois d’août, il devrait pouvoir effectuer un retour au jeu d’ici la mi-octobre.

Kniazev a été évalué à San Jose, au cours des derniers jours, par le personnel médical des Sharks. Au total, sa blessure nécessite une convalescence de six semaines. Normalement, il pourra recommencer l’entraînement avec contact à compter du 10 octobre. L’entraîneur-chef Yanick Jean ne sait toutefois pas si le Russe demeurera avec les Sharks jusqu’à la fin de sa réadaptation ou s’il sera renvoyé avec les Sags au cours des prochains jours.

Saguenéens

Kotkov revient motivé avec les Saguenéens

À peine revenu du camp des Sharks de San José, Vladislav Kotkov était déjà à l’œuvre avec ses coéquipiers des Saguenéens de Chicoutimi, mardi matin, sur la glace de l’aréna de l’UQAC. Même s’il aurait certainement aimé prolonger l’aventure avec le grand club en Californie, l’attaquant format géant s’est dit heureux d’être de retour avec les Bleus et compte bien faire sa part pour contribuer aux succès de l’équipe.

Conscient que les Sags s’inscrivent parmi les favoris cette saison, le Russe de 19 ans est prêt à mettre l’épaule à la roue.

Sports

Les Sharks renvoient Kotkov aux Sags

Les Saguenéens de Chicoutimi se retrouvent avec un heureux problème. Les Sharks de San Jose ont en effet retranché l’attaquant russe Vladislav Kotkov, lundi soir, de sorte que si son coéquipier Artemi Kniazev est également retourné à son club junior, les Sags devront se départir de l’un de leurs trois joueurs européens.

Le Russe de 19 ans, qui amorcera donc sa troisième saison à Chicoutimi, sera en route pour Saguenay mardi. « C’est évidemment une bonne nouvelle que Kotkov revient et c’est certain qu’on va le garder », a indiqué l’entraîneur-chef et DG des Sags, Yanick Jean, lorsque joint lundi soir. Rappelons que Kotkov a signé, en juillet 2018, un contrat d’entrée de trois ans avec San Jose.

Saguenéens

Une première victoire pour les Sags

Les Saguenéens ont eu chaud, samedi soir au Colisée Desjardins, alors qu'ils affrontaient les Tigres de Victoriaville. Après avoir conservé l’avance lors des deux premières périodes, la formation de Chicoutimi a eu plus de difficultés en troisième et a dû aller chercher la victoire en tirs de barrage, avec un pointage final de 5-4.

C’est la première victoire en saison régulière pour l’équipe de Yanick Jean. La veille, les Sags avaient perdu en prolongation 2-3 contre le Phœnix de Sherbrooke.

Ils étaient donc prêts à tout pour leur deuxième match de la saison régulière. Ils ont commencé la partie en grand, alors qu’en première période, les Bleus pris l’avance 2 à 0, avec les buts Justin Ducharme et de Thomas Belgarde. 

À la fin de la deuxième, les Tigres avaient marqué à deux reprises, mais les premiers buts de la saison de Christopher Farmer et de Louis Crevier ont permis aux Sags de solidifier leur avance.

L’entraîneur-chef de la formation, Yanick Jean, était très fier que Crevier marque son premier but dans la LHJMQ. En point de presse, à la fin de la partie, il a commenté : « Pour Crevier, ce n’était qu’une question de temps. Il était très solide depuis le début de l’année et même l’an dernier en deuxième moitié. Je suis convaincu que ce ne sera pas son dernier. »

Troisième difficile

Les difficultés pour les Sags ont commencé lors de la troisième période, alors que les Tigres ont enchaîné deux buts en moins d’une minute. La marque était alors de 4-4. Après une prolongation chaudement disputée, les deux équipes se sont rendues aux tirs de barrage.

Les buts de Christophe Farmer, Hendrix Lapierre et du capitaine Rafaël Harvey-Pinard ont permis à la formation de Chicoutimi d’aller chercher cette première victoire. Leur gardien, Alexis Shank, a lui aussi contribué à la victoire de l’équipe en arrêtant trois des cinq lancées des joueurs des Tigres. Lors de la soirée, il a effectué 23 arrêts sur 27 tirs.

Tout au long de la partie, il y a eu plusieurs changements dans les trios chez les Sags. L’entraîneur-chef a noté qu’ils continueront de faire des expériences au fil des prochains matchs afin d’avoir, d’ici Noël, les meilleurs alignements possible.

La prochaine partie des Saguenéens sera encore une fois à l’étranger, soit à Blainville-Boisbriand, le 27 septembre prochain. Ils affronteront cette fois-ci l’équipe de l’Armada.

Saguenéens

Les Sags à 10 secondes d’une première victoire

Pour une sixième saison de suite, les Saguenéens de Chicoutimi ont subi la défaite à leur premier match de la saison régulière. En fait, les Bleus ont fait connaissance avec Alexis-Olivier Voyer, vendredi soir, à Sherbrooke. L’attaquant du Phoenix a marqué les trois buts des siens dans une victoire de 3-2 en prolongation.

En avance 2-1, les Sags semblaient se diriger vers la victoire en troisième période, mais une pénalité au défenseur letton Harijs Brants avec 2:14 à égrainer au cadran a changé la donne. Avec 10 secondes à faire, Alex-Olivier Voyer a fait dévier un tir de la pointe pour créer l’égalité.

Saguenéens

La pression monte d’un cran pour les Saguenéens

Les Saguenéens débuteront la saison régulière vendredi soir, à Sherbrooke, mais avant même le début des hostilités, la pression est montée d’un cran lors des derniers jours.

Tous les experts et analystes voient la formation chicoutimienne dans le haut du classement, cette saison, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Pour la première fois depuis 2008, les Sags se retrouvent également dans le classement hebdomadaire de la Ligue canadienne de hockey et ils y figurent avantageusement en deuxième place, derrière les Knights de London de la Ligue de l’Ontario.

Saguenéens

L’année des Saguenéens?

L’attente a été très longue, pour ne pas dire interminable, mais on y est. Avant même que ne débute la saison 2019-2020 dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, il est possible d’affirmer sans se tromper que les Saguenéens auront une équipe de premier plan et aspireront aux grands honneurs au printemps.

La dernière fois que les Sags ont annoncé leurs couleurs de cette manière à l’aube de la saison 2014-2015, ça ne s’est pas très bien passé avec la 15e place du classement général, ce qui a mené au congédiement de Patrice Bosch et de Marc Fortier et à l’arrivée de Yanick Jean dans les doubles fonctions d’entraîneur-chef et de directeur général. Cette fois, la situation n’est pas la même. L’alignement de départ est beaucoup plus solide, même si des points d’interrogation demeurent. Yanick Jean est également un vétéran derrière le banc et sait comment gérer la situation. Il n’a d’ailleurs pas manqué de lancer une flèche à ses troupiers, la semaine dernière, lors de la présentation de l’équipe devant les membres de la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord.

Hockey junior

Hendrix Lapierre parmi les joueurs à surveiller

La 51e saison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec se met en branle, jeudi soir, alors que les Huskies de Rouyn-Noranda amorceront la défense de leur titre en accueillant l’Armada de Blainville-Boisbriand.

La Presse canadienne présente une brochette de cinq joueurs qui seront à surveiller cette saison.

Saguenéens

Un revers de 4-3 des Sags à Baie-Comeau

Maintenant, place aux choses sérieuses. Les Sags ont conclu leur calendrier préparatoire vendredi avec un revers de 4-3 devant le Drakkar, à Baie-Comeau.

Le Drakkar a complété un sans-faute en six matchs hors concours, battant les Sags pour une quatrième fois. Les Chicoutimiens ont pour leur part signé une victoire en sept affrontements.

Saguenéens

Shank est revenu confiant

Toute l’attention des derniers jours a été portée sur Rafaël Harvey-Pinard, mais deux de ses coéquipiers des Saguenéens participaient également au camp des recrues du Canadien de Montréal, Alexis Shank et Samuel Houde.

Pour le gardien de 19 ans Alexis Shank, il s’agissait d’une première participation à un camp professionnel avec l’équipe de son enfance, lui qui a grandi à Laval.

Sports

Harvey-Pinard excité de revenir avec les Sags

Même s’il n’a pas participé au gros camp du Canadien de Montréal, Rafaël Harvey-Pinard est rentré au Saguenay, mercredi, le coeur léger.

« C’est sûr qu’il y a une déception. J’aurais aimé poursuivre au camp principal, mais en fin de compte, j’ai donné mon 100 % et j’ai laissé une bonne impression. Je reviens au Saguenay sans regret », a laissé tomber l’attaquant jonquiérois de 20 ans et nouveau capitaine des Saguenéens, lors d’une entrevue téléphonique pendant qu’il circulait dans la Réserve faunique des Laurentides.

Saguenéens

Théo Rochette: travailler sans relâche pour s’améliorer

Éligible au repêchage de la LNH à l’été 2020, l’attaquant Théo Rochette n’a pas chômé durant la belle saison. L’athlète de 17 ans a passé la majeure partie de la belle saison en gymnase et sur la glace pour améliorer son jeu.

« C’est mon année de repêchage et c’est sûr que je souhaite être repêché le plus haut possible. Alors j’essaie de m’améliorer chaque jour », confirme-t-il en entrevue téléphonique. Pour ce faire, il s’applique à contrôler ce qu’il peut contrôler. Donc, son jeu et ses capacités physiques.

Saguenéens

Pointage serré, entraîneur insatisfait

Avec huit vétérans hors de l’alignement en raison de leur participation à un camp de la Ligue nationale de hockey (LNH), les attentes n’étaient pas bien élevées pour les Sags, vendredi soir, contre le Drakkar à Baie-Comeau. Avec seulement quatre joueurs de 19 ans en uniforme, dont Félix-Antoine Marcotty, qui n’a fait que quelques présences, les Chicoutimiens ont tout de même offert une opposition de qualité, s’inclinant par la marque de 4-3.

Toutefois, l’effort n’était pas au goût de l’entraîneur-chef Yanick Jean. «Peu importe la manière, ce n’est pas le résultat qui compte. Je ne suis pas satisfait de notre implication et de notre niveau de compétitivité. Oublions les joueurs qui ne sont pas réguliers avec nous, dans l’ensemble, l’intensité de notre équipe n’est pas assez élevée. On va continuer de travailler là-dessus», d’indiquer le pilote des Bleus.