Repêchage européen: les Sags misent sur l’habileté et la robustesse

Repêchage européen: les Sags misent sur l’habileté et la robustesse

Lors du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey, les Saguenéens parlaient à deux reprises et comme l’avait déjà indiqué Yanick Jean, l’objectif était de trouver un successeur à Vladislav Kotkov. Parlant au 47e et au 107e rangs sur 120, les Saguenéens ont d’abord sélectionné le centre slovaque Matej Kaslik, puis le robuste attaquant biélorusse, Sergei Kuznetsov.

La bonne nouvelle, c’est que la présence des deux joueurs repêchés est confirmée pour le camp d’entraînement de la fin août, début septembre, si les conditions liées à la pandémie le permettent, évidemment. Et dans le cas de Kaslik, Yanick Jean souligne qu’il sera déjà capable d’avoir un impact offensif dans l’équipe dès la saison prochaine, puisqu’il sera de calibre pour jouer sur les deux premiers trios. 

L’habile Slovaque, qui aura 18 ans au début août, a passé les deux dernières saisons avec les formations suédoises du Redhawks de Malmö (Junior 18 et 20). Faisant 5’11’’, 163 livres, il s’exprime donc déjà bien en anglais. Lors du tournoi Hlinka Gretzky 2019, le gaucher avait récolté trois buts et une passe en quatre parties, ce qui l’a placé deuxième meilleur marqueur de son équipe.

Quant au Biélorusse, il possède un bon physique avec ses 6’2’’, 191 livres. « C’est un gros attaquant qui est capable d’être physique. Il a peut-être un peu moins d’habiletés offensives que Kaslik, mais il est plus physique. Il a beaucoup d’expérience dans son pays à tous les niveaux », a indiqué le DG et entraîneur-chef des Saguenéens en entrevue téléphonique.

La saison dernière, Sergei Kuznetsov a affiché une récolte impressionnante de 42 points, dont 16 buts en 27 matchs, et un différentiel de +28 avec l’équipe biélorusse U18 dans la Ligue biélorusse-2. Dans la même ligue, mais avec l’équipe U20, il a récolté 12 points, dont trois buts, en 30 matchs. Et en 2018-19, au Championnat du monde des moins de 18 ans, il a amassé un but et deux passes en cinq matchs.

À noter que Kuznetsov est représenté par le même agent que Kniazev, agent avec qui les Sags ont une bonne relation d’ailleurs.

Deux choix

En principe, les équipes de la Ligue canadienne de hockey sont limitées à deux joueurs européens chacune. Dans le cas des Saguenéens, ils avaient droit à deux choix puisque Kniazev a signé un contrat professionnel.

« Comme l’an passé, nous avions le droit d’utiliser toutes nos cartes étant donné que Artemi Kniazev est signé professionnel. Comme Kotkov l’an dernier, il tombe sur une liste spéciale de la Ligue nationale de hockey, ce qui nous donnait le droit d’en repêcher deux », explique le DG Yanick Jean.

Comme l’ordre de sélection se faisait dans l’ordre inverse du classement final de la saison régulière, les Saguenéens ont dû patienter longtemps. Dans les circonstances, Yanick Jean s’est dit satisfait des joueurs obtenus. Kaslik faisait partie des joueurs ciblés, « mais c’est certain qu’il y a eu des joueurs de premier plan qui sont sortis avant », convient Jean. « Nous avançons dans une situation inconnue pour la prochaine saison en raison de la pandémie et nous pouvions choisir deux joueurs pour nous protéger et c’est ce que nous avons fait », de dire Yanick Jean.

Dans la LHJMQ

Dans le circuit Courteau, 18 joueurs provenant de sept pays ont été réclamés par 13 équipes. Au total, six joueurs originaires de la Russie ont été sélectionnés, quatre proviennent de la République tchèque, deux de la Biélorussie, deux de la Finlande, deux de la Suisse, un de la Slovaquie et un de la Slovénie.

Du lot, seulement deux sont des gardiens de but, trois sont des défenseurs et les 13 autres sont des attaquants. Le Titan d’Acadie-Bathurst, qui parlait au 2e rang, a choisi le gardien tchèque Jan Bednar. Les Wildcats de Moncton ont été la seule autre équipe de la LHJMQ à opter pour un gardien, mettant un terme au repêchage avec le Slovène Val Usnik.

Moncton a aussi procédé à un autre choix intéressant en sélectionnant Maxim Barbashev, le frère cadet de l’ancienne vedette des Wildcats et champion de la Coupe Stanley de 2019, Ivan Barbashev.

Cinq franchises de la ligue ont passé leur tour, soit le Drakkar de Baie-Comeau, l’Armada de Blainville-Boisbriand, les Voltigeurs de Drummondville, les Foreurs de Val-d’Or et les Tigres de Victoriaville.   

En bref

L’attaquant des Saguenéens, Hendrix Lapierre, a démontré qu’il est aussi brillant sur la glace que dans ses matières académiques. Le Gatinois de 18 ans vient de compléter son grade 12 de Northern Pre-University et obtiendra son diplôme pré-universitaire à l’été, mais fait à souligner, il devait suivre sept cours sur une période d’un an et demi pour terminer son grade 12, mais il n’a eu besoin que d’un an pour ficeler le tout par la formation à distance, et ce, avec une moyenne de 91 % ! 

Le vétéran russe des Saguenéens, Vladislav Kotkov, poursuivra sa carrière dans la Ligue américaine la saison prochaine avec le Barracuda de San Jose...

Les inscriptions à l’Académie des Sags vont bon train. Avec la saison de hockey écourtée, plusieurs ont hâte de sauter sur la glace à nouveau. La 3e édition aura lieu du 10 au 14 août...

L’Académie des Saguenéens va de l’avant

Saguenéens

L’Académie des Saguenéens va de l’avant

L’Académie des Saguenéens aura bel et bien lieu en août, confirme l’entraîneur-chef de la formation chicoutimienne de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et responsable de l’école estivale de hockey, Yanick Jean.

« On avait déjà beaucoup d’inscriptions. On va être capables d’assurer une continuité. C’est certain qu’on va faire des ajustements et des choses pour que tout se déroule bien », a-t-il expliqué lors d’un entretien téléphonique pour annoncer qu’il va de l’avant.

Deux espoirs des Sags au camp de Hockey Canada U17

Hockey

Deux espoirs des Sags au camp de Hockey Canada U17

Vingt-huit joueurs appartenant à des formations de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) ont été invités au camp national de développement virtuel des moins de 17 ans de Hockey Canada qui se tiendra du 19 au 25 juillet. Deux récents choix de repêchage des Saguenéens de Chicoutimi, Rémi Delafontaine et Matteo Mann, sont parmi ces 28 participants.

Delafontaine a évolué avec les Cantonniers de Magog la saison dernière. Avec la meilleure équipe de la Ligue de hockey midget AAA du Québec (LHMAAAQ), le gardien originaire de Sherbrooke a maintenu un dossier de 15 victoires en 21 décisions et des statistiques plus que respectables avec une moyenne de buts alloués de 1,93 et un pourcentage d’efficacité de 0,926. Le cerbère de cinq pieds et onze pouces a été sélectionné au deuxième tour, 33e au total, du dernier repêchage de la LHJMQ.

Repêchage américain: les Sags optent pour deux centres

Saguenéens

Repêchage américain: les Sags optent pour deux centres

Après la séance annuelle de repêchage tenue vendredi et samedi, les Saguenéens ont profité de leurs choix de 16e et de 34e rangs de la sélection des joueurs américains pour mettre la main sur deux centres.

Après la séance annuelle de repêchage tenue vendredi et samedi, les Saguenéens ont profité de leurs choix de 16e et de 34e rangs de la sélection des joueurs américains pour mettre la main sur deux centres.

Dans un premier temps, ils ont repêché Brady Berard, un centre gaucher de 16 ans du Rhode Island, de 5’10’’, 180 livres. La saison dernière, Berard a amassé 63 points, dont 28 buts en 56 parties dans l’uniforme des Saints de l’Académie Mont St.Charles. Le dépisteur des Sags, Daniel Demers, l’a vu jouer à quelques reprises et le jeune semble posséder un excellent potentiel. L’opération charme se mettra donc en branle dans l’espoir de l’attirer à Saguenay.

Au 2e tour, les Saguenéens ont arrêté leur choix sur Philip Tresca, un centre de 18 ans du Massachusetts qui fait 5’10, 170 livres. Avec les Rivers School Wings, il a récolté 28 points, dont 10 buts, en 28 matchs. Sur sa fiche d’Elite Prospects, il semble s’aligner pour la prochaine saison avec les Warriors de West Kelona dans la Ligue de hockey de la Colombie-Britannique (BCHL) pour la saison 2020-21 et avec l’université Yale dans la NCAA en 2021-22.

Ce repêchage s’effectue dans les six États associés au bassin de recrutement de la LHJMQ, soit le Connecticut, le Maine, le Massachusetts, le New Hampshire, le Rhode Island et le Vermont. La saison dernière, 11 joueurs en provenance des États-Unis ont évolué dans le circuit Courteau. Parmi ceux-ci, on retrouvait les noms de Matt Gould (Saint John), Alex Gritz (Rouyn-Noranda), Zack Jones (Halifax), Gregory Kreutzer (Sherbrooke), Jack Tucker (Rouyn-Noranda) et Braeden Virtue (Gatineau).

Disons que si le passé est garant de l’avenir, il y a très peu de chance de convaincre un joueur américain de se présenter à Saguenay. Et comme l’a signifié Yanick Jean samedi, il se concentrera sur le repêchage européen, qui aura lieu à la fin du mois, puisque Vladislav Kotkov ne sera pas de retour. 

Delafontaine participe au camp des gardiens de Hockey Canada

Saguenéens

Delafontaine participe au camp des gardiens de Hockey Canada

Le gardien de but repêché samedi par les Saguenéens de Chicoutimi, Rémi Delafontaine, fait partie des 12 portiers de moins de 17 ans qui ont été invités par Hockey Canada à participer au camp virtuel du programme d’excellence des gardiens qui se déroulera du 9 au 12 juin.

Évidemment, les consignes sanitaires en cours ne permettent pas de tenir le camp de la façon habituelle, de sorte que cette fois-ci, le perfectionnement des joueurs se fera par le biais de formations en ligne portant sur le développement du gardien de but, la performance mentale et physique, la planification d’une compétition à court terme, des environnements propices au succès, sur le rôle d’un gardien de but remplaçant, etc.

Les Saguenéens, une affaire de famille

Saguenéens

Les Saguenéens, une affaire de famille

Les liens familiaux ont encore une fois retenu l’attention chez les Saguenéens lors du repêchage virtuel de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui se terminait samedi avec les rondes 2 à 14.

Le fils de l’un des gestionnaires et ancien gardien de l’équipe, Marc Denis, l'attaquant Olivier Denis, des Riverains du Collège Charles-Lemoyne, a été choisi en neuvième ronde. L’attaquant Scott Turgeon, le seul joueur de 17 ans sélectionné au repêchage, en 12e ronde, est le beau-fils de l’entraîneur des gardiens Alex Carrier. À la ronde suivante, les Sags ont encore fait un clin d’oeil au passé avec le défenseur originaire de Chicoutimi Émile Rodrigue, fils de l’ancien gardien Sylvain Rodrigue qui demeure en Californie où son père est entraîneur des gardiens dans l’organisation des Oilers d’Edmonton. 

À lire aussi: Rémi Delafontaine, le successeur d'Alexis Shank chez les Sags
Le Drakkar choisit Félix Gagnon dès le 24e rang au repêchage de la LHJMQ

«On parle souvent du sentiment d’appartenance et on va chercher des joueurs qui ont des racines ici», a mis de l’avant lors d’un bilan avec les médias via Zoom le directeur général Yanick Jean qui, l’an dernier, avait repêché son fils Mareck, un gardien, en 12e ronde, ainsi que le fils d’un autre gestionnaire, Jean-François Abraham, l’attaquant Félix Abraham au 11e tour. 

«C’est ça les Saguenéens. Quand les gars arrivent ici, ils ne veulent pas repartir parce que c’est familial», a-t-il annoncé, mettant à l'avant-plan que Scott Turgeon a été nommé recrue de l’année dans le junior A en Ontario l’an dernier après une production de 30 points, dont 16 buts, en 30 matchs. 

«C’est un jeune qui se développe sur le tard, c’est la raison pour laquelle on voulait lui donner une chance», d’indiquer Yanick Jean, se montrant ravi d'avoir pu mettre la main sur l’attaquant d’Halifax Jacob Newcombe, qui a un «potentiel extraordinaire» à son avis, en septième ronde, ainsi que le gardien des Lions du Lac-Saint-Louis Gabriel Maheux avec son dernier choix, le 254e sur 256.  «C’était probablement un des meilleurs gardien de but bantam. Il a eu une saison plus difficile dans le midget AAA, mais tout le monde en parle en bien. Ce sont deux joueurs qui pourraient être de belles surprises chez nous», d’estimer le DG des Sags.

«Quand tu es repêché, peu importe la ronde, c’est à toi de te prendre en main, t’entraîner et faire en sorte que ça marche. Personne va le faire pour toi et il faut que tu t’organises», a-t-il rappelé, lui qui a ensuite tenu sensiblement les mêmes propos lors d’une rencontre virtuelle avec les joueurs et leurs parents. Il a également calculé qu’une dizaine de places seront disponibles lors du prochain camp d’entraînement. 

Deux joueurs ciblés

Les deux premiers choix des Sags au 33e et 40e rang, le gardien Rémi Delafontaine, et le défenseurs Matteo Mann, se retrouvaient sur la liste de première ronde des Saguenéens, a annoncé Yanick Jean à l’issue de sa journée. «C’est le joueur qu’on voulait, a-t-il assuré sur le nouveau gardien de but. Il a gardé les buts toute la dernière saison pour Alex Carrier. C’est un jeune qui travaille extrêmement fort et a une attitude exceptionnelle. On le connaît par coeur. Maintenant, on va travailler avec lui.» 


Sags: les détails des transactions connus

Saguenéens

Sags: les détails des transactions connus

Les Saguenéens ont profité de l’ouverture de la période des transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) pour grandement regarnir leur banque de choix. Le directeur général Yanick Jean a profité de l’occasion pour confirmer l’identité du trio de joueurs de 20 ans de la saison prochaine avec le gardien Alexis Shank, le défenseur Karl Boudrias et l’attaquant Samuel Houde.

On savait déjà que trois autres joueurs de 20 ans, les attaquants Félix-Antoine Marcotty et Justin Ducharme, ainsi que le défenseur Gabriel Villeneuve, étaient transigés, mais les retours précis sont maintenant connus. Pour Gabriel Villeneuve et Justin Ducharme, qui prennent le chemin de Val-d’Or, les Sags récupèrent quatre choix dans une continuité de la transaction qui a amené Karl Boudrias avec la formation chicoutimienne durant la période des Fêtes. 

À ce moment, les Saguenéens avaient envoyé cinq choix aux Foreurs (5e ronde 2020, 4e ronde 2021 et 2e, 3e et 5e ronde en 2022). Pour Ducharme et Villeneuve, Yanick Jean rapatrie des choix de 3e et 5e ronde au repêchage de vendredi et samedi, puis de 2e ronde et 5e ronde en 2022. En enlevant les années de repêchage, la transaction se lit donc comme suit : les Sags obtiennent Karl Boudrias en retour de Gabriel Villeneuve, Justin Ducharme et un choix de 4e ronde. 

Pour Félix-Antoine Marcotty, qui poursuivra sa carrière avec le Titan d’Acadie-Bathurst, le prix avait déjà été ébruité la veille, soit des choix de 2e (2020) et 4e ronde (2021). 

« Au nom de l’organisation tout entière, et en mon nom personnel, je tiens à remercier Justin, Gabriel et Félix-Antoine pour leur apport à l’équipe de hockey en tant que joueurs et qu’individus. Certains appels sont plus difficiles que d’autres à effectuer lorsque cela concerne des athlètes que nous avons formés. Nous leur souhaitons la meilleure des chances pour la suite », a exprimé Yanick Jean dans un communiqué. 

« Ce sont trois gars que ça fait extrêmement mal au coeur de voir partir en raison de leurs qualités d’individu et de leur longévité ici, a-t-il poursuivi en entrevue téléphonique. Je pense qu’ils étaient fiers d’être Sags et représentaient vraiment bien les valeurs de l’équipe. Maintenant, il fallait faire des choix. Pour nous, c’était la meilleure façon de tourner les choses. On pouvait en garder malheureusement seulement trois. »

Trois 20 ans transigés chez les Sags

Saguenéens

Trois 20 ans transigés chez les Sags

Avec un surplus de joueurs de 20 ans en vue de la saison prochaine, il était évident que le directeur général des Sags, Yanick Jean, profiterait des Assises virtuelles de la Ligue de hockey junior majeur du Québec pour sacrifier des vétérans.

À l’ouverture de la période des transactions, mercredi matin, l’attaquant Justin Ducharme et le défenseur Gabriel Villeneuve passeront aux Foreurs de Val-d’Or, une continuité de la transaction ayant amené le défenseur Karl Boudrias à Chicoutimi aux Fêtes, tandis que l’attaquant Félix-Antoine Marcotty sera transigé au Titan d’Acadie-Bathurst. Dans les deux cas, des choix sont impliqués en retour, notamment un choix de 2e ronde en 2020 et de 4e ronde en 2021 pour Marcotty, ainsi que quatre choix des Foreurs.

Yanick Jean regarnira donc sensiblement sa banque qui avait été très hypothéquée afin de lui permettre de faire le plein d’expérience, au cours de la dernière saison, écourtée toutefois par la pandémie de coronavirus. Pour le repêchage midget de vendredi (première ronde) et samedi, les Sags se retrouvent donc pour le moment avec huit choix dans les sept premières rondes (2-3-4-4-5-5-6-7-7).

Deux autres transactions seront confirmées chez les Sags, mercredi. La première concerne des choix tandis que la dernière permettra de faire l’acquisition de l’attaquant Alexandre O’Neil contre un choix de 7e tour. Repêché en 5e ronde en 2018, l’attaquant de 18 ans a amassé 24 points en 32 matchs dans le junior AAA, disputant également trois matchs avec les Sea Dogs, marquant un but. 

Ces transactions précisent également le portrait des 20 ans l’an prochain avec maintenant six joueurs admissibles à un retour, soit les attaquants Samuel Houde, Vladislav Kotkov et Raphaël Lavoie, les défenseurs Karl Boudrias et Félix-Antoine Drolet, ainsi que le gardien Alexis Shank. Dans le cas de Lavoie et Kotkov, qui ont tous deux signé un contrat respectivement avec les Oilers d’Edmonton et les Sharks de San Jose, un retour dans les rangs juniors est toutefois bien improbable. 

Rumeur niée

Sans vouloir dévoiler précisément son plan pour la prochaine fin de semaine, Yanick Jean a nié avec véhémence, mardi, une rumeur qui circule sur la possible acquisition de l’attaquant Jakob Pelletier des Wildcats de Moncton. L’information d’une transaction à trois équipes avec les Sags, les Wildcats de Moncton et les Olympiques de Gatineau, lancée la semaine dernière dans le podcast Sur la route du junior, a fait grand bruit, au cours des derniers jours à travers la LHJMQ. 

Le nom de l’attaquant Hendrix Lapierre a même été évoqué en compensation pour permettre aux Sags de mettre la main sur le 4e choix au total des Olympiques et le refiler aux Wildcats pour Pelletier. Or, cette hypothèse ne se produira pas, insiste Yanick Jean qui déplore que des noms soient ainsi lancés dans un podcast pour « se rendre intéressant ».

LHJMQ: Richard Létourneau confiant du respect de l'échéancier

Saguenéens

LHJMQ: Richard Létourneau confiant du respect de l'échéancier

Président des Saguenéens de Chicoutimi, Richard Létourneau est à la fois heureux et confiant de la décision de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) de fixer le 1er octobre comme date de retour au jeu devant public.

Le commissaire Gilles Courteau a tenu une visioconférence, mardi, pour établir notamment la manière dont la ligue prévoit la reprise de ses activités en vue de la saison 2020-21. Il y a quelques semaines, la ligue avait avisé ses membres de son intention et des démarches entreprises auprès des quatre instances gouvernementales qui ont des équipes dans le circuit, soit le Québec, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard.

Repêchage de la LNH: Louis Crevier confiant d’être réclamé

Saguenéens

Repêchage de la LNH: Louis Crevier confiant d’être réclamé

Le repêchage 2020 de la Ligue nationale de hockey devrait être le bon pour Louis Crevier. À 19 ans, le défenseur format géant des Saguenéens de Chicoutimi a pris du galon et de la confiance durant sa deuxième saison des Bleus. Une nette progression qui a attiré les regards des dépisteurs de la Ligue nationale de hockey (LNH).

En 59 matchs, le pilier défensif de 6’8’’, 212 livres, a récolté 21 points, dont 10 buts, et affiché un différentiel de +18, alors qu’à sa première saison, il n’avait marqué aucun but, mais récolté quatre mentions d’aide.

Harvey-Pinard fier et comblé de son contrat avec le Rocket

Sports

Harvey-Pinard fier et comblé de son contrat avec le Rocket

Bonne nouvelle pour le capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, Rafaël Harvey-Pinard qui vient de signer un premier contrat professionnel d’un an, à un volet (Ligue américaine), avec le Rocket de Laval, le club-école du Canadien de Montréal.

Joint vendredi durant sa pause de livreur pour la pizzéria familiale, le Jonquiérois était comblé et assurait avoir « très bien dormi », jeudi soir, après avoir ratifié son contrat. «Je suis vraiment content ! Pour moi, c’est un honneur et une fierté de pouvoir signer mon premier contrat professionnel avec le Rocket de Laval. C’est une belle étape de faite et j’ai beaucoup de travail devant moi pour la suite», lance avec enthousiasme l’attaquant de 21 ans.

Pas d’offre du Canadien pour Samuel Houde

Saguenéens

Pas d’offre du Canadien pour Samuel Houde

L’attaquant des Saguenéens de Chicoutimi, Samuel Houde, ne recevra pas d’offre du Canadien de Montréal d’ici la date limite du 1er juin, a confirmé le directeur général de l’équipe Marc Bergevin, mercredi, lors d’une conférence téléphonique. Le choix de 5e ronde en 2018 redeviendra donc admissible au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) qui a été repoussé à une date ultérieure, après la conclusion des prochaines séries éliminatoires.

Après la signature du choix de troisième ronde de la même année, Cam Hillis, il y a deux semaines, il devenait de plus en plus probable que Samuel Houde n’aurait pas d’offre, ce qui lui a été confirmé la semaine dernière. « Je ne voulais pas me dire dans ma tête qu’ils ne me signeront pas parce qu’ils ont signé Hillis. J’attendais vraiment qu’ils me le disent officiellement qu’ils me signaient ou non », a évoqué Samuel Houde en entrevue téléphonique, mercredi.

Rafaël Harvey-Pinard replonge dans ses souvenirs

Sports

Rafaël Harvey-Pinard replonge dans ses souvenirs

Il y a un an aujourd’hui, le Jonquiérois Rafaël Harvey-Pinard et l’Almatois Samuel Harvey soulevaient l’emblématique coupe Memorial à l’issue d’une saison de rêve avec les Huskies de Rouyn-Noranda. Capitaine de l’équipe, Harvey-Pinard se souvient de ce grand moment comme si c’était hier. Mais il aura certainement un petit pincement au coeur en même temps, puisqu’il avait espoir de pouvoir rééditer cet exploit dans l’uniforme des Saguenéens de Chicoutimi, avant que la pandémie ne vienne anéantir cet ultime objectif de sa carrière junior majeur.

« C’est vraiment décevant, a convenu le capitaine des Saguenéens en entrevue téléphonique. Mon objectif, en venant à Chicoutimi au début de l’année, c’était d’aller chercher une autre coupe Memorial. J’avais la chance de pouvoir le répéter avec mon bon ami Félix Bibeau, alors c’est vraiment décevant. Mais en même temps, il y a des choses plus importantes. Comme la santé est plus importante que le sport actuellement. »

Thomas Belgarde choisi recrue de l’année chez les Sags

Saguenéens

Thomas Belgarde choisi recrue de l’année chez les Sags

Heureuse surprise, vendredi, pour le jeune Thomas Belgarde, des Saguenéens de Chicoutimi. L’attaquant qui a eu 18 ans en janvier a en effet mérité le titre de «Recrue de l’année» chez les Bleus. Joint à Saint-Blaise-sur-Richelieu, le jeune homme était à la fois surpris et flatté d’avoir été choisi pour recevoir cet honneur et surtout des bons mots que lui ont témoignés ses coéquipiers, dont le capitaine Rafaël Harvey-Pinard.

Faut dire que lorsqu’il s’est présenté au camp des Saguenéens, l’athlète n’était pas parmi les favoris, lui qui arrivait du hockey scolaire de la Polyvalente Marcel-Landry et non de la filière plus traditionnelle du midget AAA.

Les Sags enregistrent la plus forte hausse d'assistance de la ligue

Saguenéens

Les Sags enregistrent la plus forte hausse d'assistance de la ligue

Même s’il leur restait encore cinq parties à disputer avant que la pandémie de COVID-19 ne force l’annulation du reste de la saison régulière et des séries, les dirigeants des Saguenéens de Chicoutimi pourront au moins avoir la satisfaction d’avoir vécu la meilleure saison depuis leur arrivée en poste il y a cinq ans. Avec une moyenne de 3363 spectateurs par match, l’édition 2019-2020 est celle qui a connu la plus forte hausse parmi les 18 clubs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

« C’était la meilleure année (depuis qu’on a pris l’équipe il y a cinq ans). On est parti d’une moyenne de 2100 personnes et, quatre ans plus tard, on est tombé à plus de 3300 personnes ! », confirme Richard Létourneau, président de l’organisation des Sags.

Yanick Jean s’adresse à la région

Saguenéens

Yanick Jean s’adresse à la région

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux de l’équipe, l’entraîneur-chef des Saguenéens Yanick Jean s’est adressé à la population régionale en reprenant les trois valeurs de l’organisation, le sentiment d’appartenance, le surpassement et la discipline.

Dans son intervention, il a tracé un parallèle entre ce qui se passe présentement grâce à ces trois valeurs. « Je peux vous garantir une chose, je ne voudrais pas être nulle part ailleurs que dans notre belle région pour faire face à cette crise », a-t-il laissé tomber sur le sentiment d’appartenance, lui qui a joué pour les Sags dans les années 90, remportant la coupe du Président en 1994, avant d’être adjoint au début des années 2000 et de revenir dans le giron de l’équipe pour la diriger en 2015, en plus d’occuper le poste de directeur général.

L’ancien des Sags Nicolas Roy s’entend avec les Golden Knights

Saguenéens

L’ancien des Sags Nicolas Roy s’entend avec les Golden Knights

Avant la pause forcée dans la Ligue nationale de hockey, Nicolas Roy en a assez montré à la direction des Golden Knights de Las Vegas pour obtenir un peu de stabilité avec la signature mercredi d’un contrat à un volet de deux ans, d’une valeur de 1,5 million $.

Habitué des vols entre Las Vegas et le club-école de Chicago avec une trentaine d’allers-retours au cours des derniers mois, l’ancien capitaine des Saguenéens a tout de même réussi à gagner la confiance des entraîneurs qui lui avaient confirmé sa place dans l’alignement des Golden Knights. Depuis les Fêtes, il avait passé la majorité de son temps dans la capitale du jeu où il est maintenant établi, cumulant au total dix points en 28 matchs en plus de ses 22 points en 27 rencontres dans la Ligue américaine. En 2020, Roy a porté l’uniforme des Golden Knights à 21 reprises contre seulement cinq fois pour les Wolves.

À la dernière année de son contrat d’entrée dans la LNH, cette éclosion ne pouvait pas mieux tomber pour le choix de 4e ronde des Hurricanes de la Caroline, qui est passé à la formation du Nevada l’été dernier, dans une transaction qui a amené l’attaquant Erik Haula dans le camp adverse.

«C’est vraiment excitant», a exprimé Roy dans un texte publié sur le site Internet des Golden Knights à la suite du communiqué confirmant la signature. 

«Quand j’ai été échangé ici, mon but était de mériter un autre contrat. Je veux aider cette équipe et je crois que je suis capable. C’est une belle organisation avec de très bons joueurs. C’est un grand jour pour moi», de poursuivre l’attaquant de 23 ans qui, au moment de l’arrêt, pivotait le centre d’un trio offensif complété par l’ancien du Canadien Max Pacioretty et William Karlsson.

«La dernière année m’a permis d’avoir des opportunités et je pense avoir prouvé que je pouvais jouer dans la Ligue nationale. Je crois pouvoir jouer sur le troisième trio et en désavantage numérique, mais si je me retrouve avec les bons joueurs, je suis en mesure de progresser dans l’alignement et évoluer sur l’avantage numérique, a-t-il évalué. Je vais jouer où ils veulent et le style qu’ils veulent.»

Apprécié par DeBoer

Arrivé en poste à la mi-janvier après le congédiement surprise de Gerard Gallant, l’entraîneur-chef Peter DeBoer connaissait peu Nicolas Roy à ce moment, mais il a rapidement pris conscience de ses qualités. 

«Il est gros et il est juste en train de grandir dans son corps et aller chercher cette force nécessaire pour être en mesure de se créer de l’espace sur la glace à ce niveau, de faire valoir l’expérimenté entraîneur dans le même texte sur le site Internet des Golden Knights. 

«Il a un haut niveau d’intelligence, a de très bonnes habiletés et est capable de faire beaucoup de jeux sur la glace. En plus, il est bon défensivement. Il a beaucoup de potentiel», de souligner Peter DeBoer.

Repêchage virtuel dans la LHJMQ: chercher à innover

Saguenéens

Repêchage virtuel dans la LHJMQ: chercher à innover

La Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a confirmé lundi la tenue de la séance de sélection les vendredi et samedi, 5 et 6 juin, laquelle sera précédée de la loterie du repêchage le mercredi 6 mai. Malgré la fin abrupte des activités de fin de saison 2019-20, les équipes du circuit Courteau, dont les Saguenéens de Chicoutimi, ont retroussé leurs manches pour faire en sorte que les mesures sanitaires imposées par la pandémie de COVID-19 n’entravent pas leur travail de recrutement.

Dans le camp des Saguenéens, les préparatifs vont bon train. Joint lundi, l’entraîneur-chef et DG Yanick Jean confirme qu’il faut trouver de nouvelles façons de faire le travail préparatoire en vue du repêchage 2020.

LHJMQ: l’implication communautaire de Harvey-Pinard reconnue

Sports

LHJMQ: l’implication communautaire de Harvey-Pinard reconnue

Dans la foulée de son acquisition par les Saguenéens de Chicoutimi l’été dernier, le Jonquiérois Rafaël Harvey-Pinard était de retour au bercail pour disputer sa dernière campagne dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Ce dernier n’a pas perdu de temps pour s’assurer que son impact soit ressenti non seulement sur la patinoire, mais aussi au sein de la communauté. C’est pourquoi il a été choisi pour représenter les Saguenéens comme candidat pour le Trophée du joueur humanitaire (implication communautaire) dans le cadre du Gala des rondelles d’Or du circuit Courteau dont les grands lauréats seront dévoilés prochainement.

Quelques semaines après avoir été nommé capitaine des Sags, il a été nommé 57e ambassadeur de l’ancienne ville d’Arvida. À 20 ans, il est devenu le plus jeune des ambassadeurs à recevoir cet honneur. Harvey-Pinard s’est aussi rapidement impliqué auprès des jeunes des écoles primaires afin de démontrer l’importance des saines habitudes de vie sur la santé.

Mercer encore en lice avec Lafrenière

Saguenéens

Mercer encore en lice avec Lafrenière

Dawson Mercer continue d’attirer l’attention. Cette fois, l’attaquant des Saguenéens de Chicoutimi se retrouve finaliste pour le trophée Paul-Dumont de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) remis à la personnalité de l’année.

Encore une fois, Dawson Mercer se retrouve en compétition avec l’attaquant de l’Océanic de Rimouski, Alexis Lafrenière, qui aura l’occasion de mettre la main sur ce trophée pour une deuxième année consécutive. Les deux joueurs sont également en lice pour le trophée Michael-Bossy du meilleur espoir professionnel en compagnie d’un autre joueur des Sags, Hendrix Lapierre. Le trio de finalistes est complété par le gardien des Islanders de Charlottetown, Matthew Welsh.

<em>#ChallengeSags</em>: au tour de Samuel Houde de lancer un défi

Saguenéens

#ChallengeSags: au tour de Samuel Houde de lancer un défi

Après le talentueux Hendrix Lapierre et l’impressionnant Vladislav Kotkov, c’est maintenant au tour du #88 des Saguenéens, Samuel Houde, de lancer un défi aux partisans et à tous les amateurs de concours d’habiletés au hockey via la page Facebook de la formation chicoutimienne.

Choix de 5e ronde du Canadien de Montréal en 2018, Samuel Houde invite les amateurs à viser juste, en plaçant un bac ou un seau à environ 20 pieds de distance, à soulever la rondelle avec sa palette, puis à la lancer dans le récipient à l’autre bout. 

« La vraie question est : combien de temps passeras-tu à essayer ? » Bien sûr, pour les plus petits, il est préférable de rapprocher la cible. Évidemment, le rapide vétéran qui a récolté 52 points, dont 19 buts durant sa saison écourtée, invite les gens à tenter le coup tout en restant à la maison et en respectant les mesures de distanciation sociale. 

Depuis sa mise en ligne le 3 avril, le #ChallengeSags de Houde compte déjà des centaines de vues. Johanne Saint-Pierre

Létourneau convaincu que Sags compteront sur un bel appui

Saguenéens

Létourneau convaincu que Sags compteront sur un bel appui

Les partisans des Saguenéens de Chicoutimi se frottaient les mains, à l’aube des séries, puisqu’ils s’attendaient à ce que leurs favoris fassent un bon bout de chemin dans la course aux grands honneurs. Le coronavirus a réduit leurs espoirs à néant, mais le président des Sags, Richard Létourneau, a bon espoir que les partisans seront au rendez-vous pour appuyer l’équipe lorsque la prochaine saison démarrera.

« Honnêtement, je ne suis pas inquiet que les gens seront au rendez-vous. Je pense que nous avons été capables d’établir une bonne confiance avec nos partisans et je pense que ça, ça va continuer », estime M. Létourneau.

Séries de la LHJMQ: la COVID-19 gagne la partie

Sports

Séries de la LHJMQ: la COVID-19 gagne la partie

La crise de la COVID-19 a eu raison du parcours éliminatoire des Saguenéens. Les dirigeants de la Ligue canadienne de hockey, dont fait partie la Ligue de hockey junior majeur du Québec, ont annoncé en début de soirée l’annulation des séries et de la coupe Memorial, une première en 102 ans.

Cette annonce arrive quelques jours après l’annulation du reste de la saison régulière. Les séries éliminatoires devaient initialement débuter en fin de semaine prochaine et avec leur position avantageuse au classement général de la LHJMQ au 3e rang, les Saguenéens auraient débuté devant leurs partisans au centre Georges-Vézina. Avec l’évolution de la pandémie, les dirigeants des trois ligues en sont venus à la conclusion qu’il était impossible de trouver une manière de disputer les séries, ce qui a été confirmé lors d’une discussion téléphonique entre les trois commissaires. « C’est l’une des décisions les plus difficiles que nous ayons eues à prendre dans ma carrière », a exprimé le commissaire Gilles Courteau.

« Toutefois, avec l’évolution de la crise au cours des derniers jours, il n’y avait plus de scénarios potentiels dans lesquels la tenue des séries éliminatoires était réaliste. Il s’agit d’une période excessivement difficile pour notre société et ce triste épisode va bien au-delà des frontières du hockey. C’est pourquoi il est capital de prendre des décisions responsables », d’expliquer le commissaire de longue date au sujet de cette première annulation des séries dans l’histoire de la LHJMQ.

Raphaël Lavoie signe pour 3 ans avec les Oilers

Saguenéens

Raphaël Lavoie signe pour 3 ans avec les Oilers

Le numéro 50 des Saguenéens de Chicoutimi, Raphaël Lavoie, aurait certainement rêvé d’un autre scénario pour célébrer la ratification d’un contrat de trois ans avec les Oilers d’Edmonton. Confiné à la maison comme tous les Québécois, il a dû se contenter de recevoir des messages de félicitations par les réseaux sociaux, alors qu’il aurait sans doute préféré souligner l’heureux événement en compagnie de tous ses proches et de ses coéquipiers, voire avec les partisans des Sags au centre Georges-Vézina. Il garde d’ailleurs espoir que la Ligue de hockey junior majeur (LHJMQ) trouve une solution pour tenir les séries éliminatoires.

« J’étais content (de la nouvelle). C’était l’fun ! Mais je ne peux pas sortir de chez nous », de convenir le natif de Chambly, lorsque joint dimanche. Au moins, ses coéquipiers ont pu le féliciter même s’ils sont tous éparpillés dans leur famille aux quatre coins du Québec. Lavoie a paraphé une entente de trois ans avec les Oilers, qui l’ont repêché en deuxième ronde (38e au total), lors de la dernière séance de sélection de la Ligue nationale de hockey (LNH). Le salaire annuel moyen de l’entente est de 925 000 $.

COVID-19 : les Sags lancent le #ChallengeSags

Sports

COVID-19 : les Sags lancent le #ChallengeSags

Tous les moyens de s’occuper sont bons en cette période d’isolement et les Saguenéens de Chicoutimi ont eu la brillante idée de proposer des défis aux jeunes hockeyeurs de la région en lançant le #ChallengeSags. Ces défis ont pour but de divertir les jeunes, tout en leur permettant de pratiquer leurs habiletés. C’est l’attaquant Hendrix Lapierre qui a lancé les hostilités samedi, avec une épreuve de maniement de rondelle.

« Comme on le sait, toutes les saisons de hockey ont été annulées et les écoles sont fermées, on voulait vraiment trouver une façon d’occuper les jeunes. On s’est dit : qu’est-ce qu’on peut faire pour occuper les jeunes durant leurs journées en isolement ? C’est de là qu’est venue l’idée de faire des petits défis entre les jeunes et nos joueurs », a raconté la coordonnatrice des communications et événements des Saguenéens de Chicoutimi, Iris Tremblay.

C’est le joueur de centre Hendrix Lapierre qui a ouvert le bal avec une épreuve de maniement de rondelle. Lapierre fait sauter le plus de fois possible en 30 secondes, la rondelle sur la lame de son bâton en alternance entre le côté droit et le côté revers de la lame. L’attaquant de 18 ans a réussi 27 coups sans échapper le disque.

L’idée a été très bien reçue par les internautes et la vidéo a atteint un cumulatif de plus de 10 000 visionnements sur plusieurs plateformes, en moins de cinq heures. « On est très emballés par la réponse, on ne s’attendait pas à autant de rayonnement », a avoué Mme Tremblay.

Si la première vidéo a été réalisée par Lapierre, les autres joueurs ses Sags emboîteront le pas sous peu. « On a demandé à Hendrix Lapierre pour commencer et il était très content de le faire. On a Samuel Houde qui va en faire un dans les prochains jours et d’autres joueurs vont suivre. On aimerait ça essayer d’en faire un aux trois ou quatre jours », a expliqué Mme Tremblay, qui invite également les autres joueurs à essayer de faire mieux que leurs coéquipiers.

Les prochains défis seront différents, mais toujours dans le but de stimuler les habiletés des jeunes hockeyeurs selon Iris Tremblay. « On propose des choses et les joueurs les adaptent avec leurs aptitudes. On va avoir différents défis dans les jours à venir. C’est évident qu’on demande que ce soit accessible et que les défis soient réalisables à la maison et avec peu de moyens. Le but est de s’amuser et de faire passer le temps. En prime, ça fait pratiquer les habiletés des jeunes. »

Mme Tremblay a tenu à spécifier qu’il ne s’agit pas d’une compétition avec des prix, mais vraiment une occasion de s’amuser. « On n’a pas encore reçu de message de quelqu’un qui l’a battu, mais ce n’est pas un concours. Il n’y a rien à gagner, mais c’est sûr que si un jeune réussit à faire mieux qu’un de nos joueurs, on va partager la vidéo. »

Un premier contrat professionnel pour Raphaël Lavoie

Actualités

Un premier contrat professionnel pour Raphaël Lavoie

Raphaël Lavoie a paraphé une entente de trois ans avec l’équipe qui l’a repêché en deuxième ronde lors de la dernière séance de sélection de la Ligue nationale de hockey, les Oilers d’Edmonton. Le salaire annuel moyen de l’entente est de 925 000 $.

L’attaquant de 19 ans a amassé 38 buts et 82 points en 55 parties cette saison, dont 20 et 38 en 25 matchs avec les Saguenéens. Yanick Jean avait fait son acquisition des Mooseheads de Halifax durant la période des fêtes, en retour de quatre choix de repêchage.

Le repêchage de la LHJMQ en ligne 

SPORTS

Le repêchage de la LHJMQ en ligne 

Le repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), qui devait avoir lieu le 6 juin à Sherbrooke, aura plutôt lieu en ligne. Les Assises annuelles, qui précédaient la séance de sélection, sont pour leur part annulées.

Les dirigeants du circuit Courteau ont fait part de ce nouveau développement, mercredi matin, au lendemain de l’annonce de l’annulation du reste de la saison régulière et de quatre événements reliés à la ligue, dont le Gala des Rondelles d’Or. 

 LHJMQ était la seule des trois ligues canadiennes à tenir son repêchage de la même manière que la Ligue nationale, avec toutes les équipes regroupées au même endroit, devant public, comme c’était prévu au centre Léopold-Drolet, mais la crise de la COVID-19 a forcé ce changement de plan. 

« De plus, les Assises annuelles, regroupant notamment plusieurs réunions avec les membres ainsi que le personnel des équipes (hockey et administratif), ont également été annulées. Ces réunions devaient se dérouler du 3 au 5 juin à Sherbrooke », ajoute le directeur des communications de la LHJMQ, Maxime Blouin, dans un communiqué de presse, mentionnant que d’autres informations seront dévoilées dans les prochaines semaines. 

Pour le moment, en raison de l’important mouvement de personnel pendant la période des Fêtes et l’acquisition de plusieurs vétérans, dont Dawson Mercer, Raphaël Lavoie, Félix Bibeau, Patrick Kyte et Karl Boudrias, les Saguenéens possèdent un seul choix dans les rondes initiales, soit en cinquième ronde. 

Un an de travail

Près de 5000 personnes étaient attendues au Palais des sports pour cette journée bien souvent inoubliable dans la carrière d’un hockeyeur.

« C’est un coup supplémentaire que nous devons absorber ce matin. Tout le monde attendait cet événement avec impatience. Nous avions l’intention d’innover avec de nouveaux éléments originaux. C’est un an de travail qui s’efface en un instant », a confié la directrice des opérations du Phoenix au collègue de La Tribune, Charline Durand.

« Ce n’est pas une bonne nouvelle pour notre organisation, la ville, la ligue et les jeunes. Personne ne peut se réjouir de cette annulation », ajoute Mme Durand, qui a informé le personnel du Phoenix d’arrêter tout le travail en lien avec le repêchage, mercredi matin.

« Notre équipe avait fourni beaucoup d’efforts et, jusqu’à ce jour, certains employés réservaient 50 % de leur temps pour l’organisation des Assises. Heureusement, nous n’avions pas encore de grosses dépenses d’engagées. On allait se lancer dans les importants achats au cours des prochains jours », de mettre en contexte Charline Durand. 

Reste à savoir si la LHJMQ dédommagera le Phoenix pour les frais supportés par l’organisation. 

« Dans cette période de crise, ce n’est pas notre priorité pour l’instant, soutient la directrice des opérations. On tient d’abord à communiquer avec nos partenaires tout en remerciant les collaborateurs. C’est ce qui est le plus important pour nous. »

+

LES SCÉNARIOS DES SÉRIES DEMEURENT PRIVÉS

Les autorités de la LHJMQ planchent sur plusieurs scénarios afin de disputer les séries éliminatoires, lesquels sont maintenus privés pour le moment. Pas question de les étaler sur la place publique.

« Je ne compte pas spéculer sur les différents scénarios, car le facteur temps est la donnée que nous ne connaissons pas pour le moment », a précisé le directeur des communications, Maxime Blouin, dans un échange de courriels. Plusieurs rumeurs à ce sujet circulent présentement. Il serait toutefois acquis que peu importe le dénouement des choses, il sera impossible de procéder avec le format habituel à 16 équipes. 

Au cours de la journée de mercredi, les deux autres circuits juniors au Canada, la Ligue de l’Ouest et la Ligue de l’Ontario, ont également annoncé l’annulation du reste de la saison régulière.

Remboursement

L’organisation des Saguenéens a fourni un peu plus de détails sur la manière de faire pour le remboursement des billets pour les deux dernières parties locales qui ne seront pas disputées. Tel qu’indiqué dans Le Quotidien de mercredi, aucun remboursement ne sera effectué pour le moment aux détenteurs d’abonnements de saison et les informations seront fournies en temps et lieu. 

Pour ceux qui détenaient des billets à l’unité, pour ceux ayant fait l’achat par téléphone ou au guichet, ils recevront un appel d’une personne de Diffusion Saguenay afin de procéder au remboursement. Ceux qui s’étaient procuré leurs billets par Internet, sur le réseau Ovation, seront automatiquement remboursés sur leur carte de crédit.

LHJMQ: La saison annulée... mais pas les séries 

COVID-19

LHJMQ: La saison annulée... mais pas les séries 

C’était une question de temps, mais la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) s’est résolue à annuler officiellement le reste de la saison régulière 2019-20, mais pour l’instant, les séries et la Coupe Memorial sont toujours au programme.

La LHJMQ a pris cette décision en raison de la pandémie du Coronavirus (COVID-19). La saison régulière devait se conclure le 21 mars 2020. Ainsi, après réajustements, les Saguenéens de Chicoutimi terminent donc troisièmes au classement général, derrière le Phoenix de Sherbrooke (premiers) et les Wildcats de Moncton. Quant à la loterie de la séance de sélection de la LHJMQ, qui était prévue le 25 mars, elle sera reportée à une date ultérieure. 

Saguenéens

Joint mardi soir peu après la conférence téléphonique de la LHJMQ avec les propriétaires, le président du conseil d’administration des Saguenéens, Richard Létourneau, était évidemment déçu de l’annulation des derniers matchs de la saison, mais il reste optimiste quant à la présentation des séries éliminatoires et de la Coupe Memorial. Quitte à ce que ces événements soient retardés un peu. D’ailleurs, les dirigeants de la LHJMQ ne se sont pas mis de date butoir pour tenir les séries et les activités de la Coupe Memorial. 

« Il nous restait deux matchs à disputer à domicile et trois à l’extérieur. Mais il faut voir ça comme un moindre mal, en ce sens que la saison était presque terminée. Ça aurait été plus tannant si ça s’était produit en milieu de saison », nuance-t-il d’entrée de jeu, en convenant qu’il s’agit de mesures exceptionnelles à une situation exceptionnelle.

Sans tomber dans le jovialisme, il préfère rester positif. 

« Tout n’est pas perdu et il faut rester optimistes. Au moins, on s’est rendus jusqu’à la fin de la saison et il faut demeurer positifs en pensant qu’on va avoir des séries éliminatoires. Tous les scénarios sont sur la table pour qu’il y ait une Coupe Memorial. La Coupe Memorial se déroule normalement durant la troisième semaine de mai. S’il faut la reporter à un peu plus tard, et je dis bien si, on va le faire. Et selon la date où elle pourrait être reportée, on va pouvoir voir ce qu’on aura comme délai pour disputer les séries », explique M. Létourneau. 

« On veut regarder ce qui peut être fait pour satisfaire les partisans de l’ensemble de la Ligue canadienne de hockey. »

Billets

 ce qui concerne les billets pour les deux matchs qui restaient à disputer, l’organisation des Saguenéens procédera au remboursement, mais les détenteurs devront faire preuve d’un peu de patience. Les billets à l’unité seront remboursés par l’organisme Diffusion Saguenay, mais l’organisme fait partie des services fermés par Ville de Saguenay depuis dimanche en raison des mesures émises par le gouvernement du Québec pour limiter la propagation du coronavirus. « Tous les billets à l’unité pour ces deux matchs seront remboursés, mais les gens seront avisés lorsqu’ils pourront le faire (auprès de Diffusion Saguenay). Quant aux détenteurs de billets de saison, l’organisation a envisagé certains scénarios pour qu’ils ne perdent rien au change, mais elle attend de connaître la suite des événements pour statuer sur la meilleure solution à offrir. Mais les détenteurs de billets n’ont pas à s’inquiéter », insiste M. Létourneau.

Match Vintage des Saguenéens: bonne idée récompensée

SAGUENÉENS

Match Vintage des Saguenéens: bonne idée récompensée

Il aura fallu s’y prendre à deux fois pour tenir le match Vintage des Saguenéens de Chicoutimi au profit de la Corporation de recherche et d’action sur les maladies héréditaires (CORAMH), mais ça en valait la peine, tant l’événement a été un succès.

Le match-bénéfice comme tel a permis de remettre un montant de 27 500 $ à CORAMH, dont c’est le 40e anniversaire. Sur la photo, on retrouve SAGO, Richard Létourneau (président des Saguenéens), Raphaël Tremblay (président de CORAMH), 

Patrice St-Gelais (président du comité organisateur des 40 ans de CORAMH), Étienne Jacques (membre du CA de CORAMH) et Pierre Lavoie (gouverneur de CORAMH), lors de la remise officielle du chèque à l’organisme régional à but non lucratif, le 8 mars. 

Quant à la vente à l’encan sous forme de repêchage des uniformes vert et orange des Sags des années 80 qui a suivi la rencontre, elle a certainement permis aux Sags de bonifier leur don. 

Soulignons que les membres du personnel d’entraîneurs ont commis un beau geste en offrant leurs beaux vestons pour la bonne cause, même s’ils n’étaient pas obligés.