Abonnez-vous à nos infolettres. Obtenez en plus et assurez-vous de ne rien manquer directement dans votre boîte courriel.

Saguenéens

Les Sags rossés 6-1 à Sherbrooke [VIDÉO]

Le duel au sommet entre les Saguenéens de Chicoutimi et le Phoenix de Sherbrooke a pris les allures d’un match à sens unique, dimanche, au Palais des sports Léopold-Drolet. Le Phœnix s’est payé un festival offensif aux dépens de la troupe de Yanick Jean, en s’imposant 6-1 devant 4005 spectateurs.

N’eût été le brio du gardien Alexis Shank, l’écart de pointage aurait pu être encore plus important. Le cerbère a été bombardé de 48 lancers et il a sauvé les meubles à maintes reprises. Les Sags, eux, ont décoché un total de 18 tirs vers Samuel Hlavaj, qui a quand même dû démontrer son talent à quelques occasions. Mais il n’en reste pas moins qu’en troisième période seulement, Sherbrooke a effectué plus de lancers (19) que les Sags durant la rencontre.

Saguenéens

Sags à Rimouski: une première défaite en 2020

Les Saguenéens ont frappé un mur de béton à Rimouski, subissant un premier revers en 2020 au compte de 4-1 devant l’Océanic. La séquence de huit victoires consécutives est donc maintenant chose du passé.

Les représentants du Bas-Saint-Laurent ont ainsi arraché une première victoire à leurs rivaux chicoutimiens en cinq affrontements cette saison, ce qu’ils n’ont surtout pas volé, dominant la majeure partie de la rencontre. Après avoir marqué 39 buts en six matchs depuis la fin de la période des transactions, l’attaque des Sags a été plus tranquille vendredi soir au Colisée Financière Sun Life, dont Raphaël Lavoie qui a été blanchi de la feuille de pointage pour une première fois en sept rencontres dans son nouvel uniforme.

Saguenéens

Quand la victoire est là, tout va

Leader incontesté des Saguenéens, le capitaine Rafaël Harvey-Pinard continue de démontrer ses atouts de rassembleur depuis l’arrivée de plusieurs nouveaux joueurs au sein de l’équipe, tous débarqués à Chicoutimi dans le but de jouer jusqu’à ce que la neige soit fondue au Royaume.

RHP et ses coéquipiers s’acquittent visiblement bien de leur tâche, si on se fit à la fiche parfaite de huit victoires en 2020.

Saguenéens

Match de fou contre le Drakkar: une huitième de suite durement acquise

Les Saguenéens ont eu besoin de tout leur petit change pour signer une huitième victoire de suite, mercredi soir, devant 3663 spectateurs, en l’emportant 7-6 en prolongation face au Drakkar de Baie-Comeau. Chicoutimi est du même coup demeurée invaincue en sept duels face aux représentants de la Côte-Nord.

Karl Boudrias a mis fin à ce match de fou en marquant lorsque son tir a dévié sur le patin d’un joueur du Drakkar. Le joueur des Sags tentait de remettre le disque à Dawson Mercer, seul à la droite du filet.

Saguenéens

Les «vieux» Sags dévoilent leur alignement

Les Saguenéens ont dévoilé leur alignement en prévision du match des anciens qui sera disputé samedi soir, au Palais des sports de Sherbrooke, contre les anciens des Castors, des Faucons et du Phoenix. Cette rencontre spéciale aura lieu à la veille d’un duel au sommet entre les Sags et le Phœnix, dimanche après-midi.

Les anciens Bleus pourront compter sur Marc Denis devant le filet, qui sera accompagné de Denis Desbiens entre les poteaux.

Saguenéens

Les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean s’entraînent avec les Sags

Couronnés champions de la classe AAA en fin de semaine au Tournoi provincial de hockey pee-wee de Jonquière, les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean sont un peu redescendus de leur nuage, mardi après-midi, lorsqu’ils ont pris part à un entraînement à saveur junior majeur sous la direction de l’entraîneur-chef des Saguenéens de Chicoutimi Yanick Jean et son équipe d’entraîneurs.

Les jeunes champions ont pu pratiquer leur jeu de passes et leurs tirs au but avec leur chandail des Saguenéens qu’ils arboreront au Tournoi international pee-wee de Québec. Ils ont aussi testé leur cardio avec certains exercices et Yanick Jean s’est montré impitoyable pour ceux qui ont eu le malheur de traîner de la patte dans les allers-retours d’une largeur de patinoire sur la grande glace du Centre Georges-Vézina.

Saguenéens

Opéré avec succès, Samuel Houde absent huit semaines

Les Saguenéens de Chicoutimi devront se passer de leur troisième meilleur marqueur, Samuel Houde, pour une période de huit semaines. L’attaquant de 19 ans a en effet subi avec succès une opération au poignet, lundi matin, à Montréal.

Choix de 5e ronde des Canadiens de Montréal en 2018 (133e au total), le #88 des Saguenéens a été opéré par le spécialiste des mains et poignets du Tricolore, le chirurgien orthopédique Ed Harvey, et l’opération s’est bien déroulée.

Houde s’est fracturé le poignet le dimanche 12 janvier, lors d’un match à Bathurst. 

Après l’investigation du spécialiste, la décision a été prise de l’opérer. Durant sa période de convalescence, l’état de santé de Samuel sera réévalué tout au long du processus de réadaptation.

Repêché en première ronde par les Saguenéens en 2016 (8e au total), Samuel Houde connaissait sa meilleure saison avec une récolte de 47 points en 40 parties, dont 18 buts, depuis le début du calendrier. 

Heureusement, les dirigeants des Saguenéens peuvent compter sur une belle profondeur, notamment avec les nouvelles acquisitions, pour atténuer les absents de taille que sont Houde et Hendrix Lapierre.

Les troupes de Yanick Jean disputeront trois matchs, cette semaine, et ça commence mercredi, au centre Georges-Vézina, avec la visite du Drakkar de Baie-Comeau.

Puis, les Saguenéens (1er de l’Est avec 32-11 en 43 matchs) reprendront la route encore une fois pour affronter l’Océanic de Rimouski (4e de l’Est avec 42-21 en 45 matchs) vendredi, à Rimouski. Dimanche, ce sera le duel au sommet à Sherbrooke, au Palais des sports Léopold-Drolet, alors que les protégés de Yanick Jean croiseront le fer contre le Phœnix (1er au classement général, 34-11 en 45 matchs).

Lavoie à l’honneur

D’autre part, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a dévoilé la composition de l’équipe de la semaine du 13 au 19 janvier. 

Ainsi, parmi les joueurs qui se sont le plus démarqués, on retrouve le nouvel attaquant des Saguenéens de Chicoutimi, Raphaël Lavoie, qui présente une fiche de trois buts, deux passes et un différentiel de +3 en deux matchs. C’est la deuxième fois cette saison que Lavoie reçoit cet honneur. La première fois, c’était en du 7 au 13 octobre 2019, alors qu’il s’alignait avec Halifax.

Benoît-Olivier Groulx des Wildcats de Moncton (deux buts, trois passes/+4 en deux matchs) et Luke Henman de l’Armada de Blainville-Boisbriand (quatre buts, trois passes/+4 en deux matchs) complètent l’attaque. En défensive, Xavier Bernard du Phoenix de Sherbrooke s’est distingué avec quatre passes et un différentiel de +7 en trois rencontres, ainsi que Jarrett Baker des Eagles de Cap-Breton avec un but, deux passes/+5 en deux matchs. 

Le gardien de la semaine est Alexis Gravel des Mooseheads d’Halifax, avec un gain et un revers, et un pourcentage d’efficacité de ,938.

Saguenéens

Les Sags s’éclatent contre le Drakkar [VIDÉO]

Après un lent départ en première, les Saguenéens se sont éclatés en deuxième période pour filer vers une victoire de 6-3 contre le Drakkar de Baie-Comeau devant les 1751 spectateurs du centre Henry-Leonard, dimanche après-midi. La troupe de Yanick Jean est restée parfaite avec six gains en autant de duels face à Baie-Comeau depuis le début de la saison.

Si aucune des deux formations n’est parvenue à s’inscrire au pointage en première, c’est tout de même le Drakkar qui a ouvert la marque dès la 18e seconde de la deuxième, Nathan Légaré trompant la vigilance d’Alexis Shank. Mais les Saguenéens ont répliqué en force avec cinq buts consécutifs. Le défenseur Louis Crevier a nivelé la marque environ cinq minutes plus tard sur un tir dans le haut du filet que n’a pu contrer le cerbère Lucas Fitzpatrick. Les trios de Lavoie-Ducharme-Mercer et de Harvey-Pinard-Bibeau-Kotkov se sont mis en marche.

Saguenéens

Mercer et Lavoie sonnent la charge pour les Sags

À leur premier match devant leurs nouveaux partisans, Raphaël Lavoie et Dawson Mercer ont fait une très forte première impression dans une victoire de 7-4 sur les Cataractes de Shawinigan, devant 4305 spectateurs, au centre Georges-Vézina.

Les Chicoutimiens ont ainsi remporté une 6e victoire de suite et un 11e match consécutif face à leurs rivaux de la Mauricie à domicile. La dernière victoire des Cataractes dans l’édifice de la rue Bégin remonte à octobre 2015. C’est donc dire que l’entraîneur-chef actuel, Daniel Renaud, en poste depuis 2017, n’a jamais savouré la victoire au Saguenay. 

Le trio de Raphaël Lavoie, Dawson Mercer et complété par Justin Ducharme a animé l’attaque chicoutimienne face à l’une des plus jeunes équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. « Offensivement, c’est clair qu’ils ont eu un impact. On a entendu la foule retenir son souffle à quelques reprises. Ce sont de bons joueurs de hockey. C’est certain qu’ils vont avoir un impact offensif », a évalué l’entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse.

Malgré tout, à cinq contre cinq, les Cataractes se sont très bien tirés d’affaire en début de rencontre, obtenant de très bonnes chances de s’inscrire à la marque, mais ont été ralentis par les punitions. Les Sags ont d’ailleurs ouvert le pointage avec l’avantage d’un homme. Le tir de la pointe de Karl Boudrias a été bloqué devant le filet, mais a rebondi directement sur la palette de Félix-Antoine Marcotty, qui a profité d’une cage quasi déserte.

Raphaël Lavoie a ensuite montré ses talents de magicien pour inscrire son 20e de la saison, deuxième avec les Sags. Pendant que le gardien Charles-Antoine Lavallée était complètement débordé, l’ancien des Mooseheads a fait dévier la rondelle sur sa jambière pour rebondir en direction du but, franchissant tout juste la ligne rouge. 


Sags

Une clinique de mises en jeu avec Guy Carbonneau

Guy Carbonneau a profité de son passage dans la région pour sauter sur la patinoire avec les joueurs des Saguenéens vendredi matin pour une petite clinique de mises en jeu.

« C’est l’idéal. Il est très généreux de le faire. Je pense que ça lui faisait plaisir de venir aussi. Je sais que nos joueurs ont vraiment apprécié », a laissé tomber l’entraîneur-chef Yanick Jean après l’entraînement. 

Raphaël Lavoie, Félix Bibeau, Félix-Antoine Marcotty, Thomas Belgarde et Luke Wilson ont participé plus activement à l’activité qui a duré une vingtaine de minutes avant l’entraînement matinal régulier avec tous les joueurs. 

« On ne pouvait pas passer à côté, d’annoncer Yanick Jean. Ce n’est pas une science infuse. Ce n’est pas une technique pour gagner des mises en jeu. À la base, c’était d’aider les joueurs de centre, leur donner une manière de penser et de souligner des points qui sont importants comme la communication. Il a ensuite parlé à toute l’équipe pour rappeler qu’une mise en jeu, ça se gagne en équipe. Ce n’est pas seulement la responsabilité du joueur de centre. »

« Ce sont des choses qu’on travaille beaucoup en début de saison. C’est bon de faire des rappels. C’était l’occasion idéale », de faire valoir le pilote des Bleus. 

Guy Carbonneau a été honoré par l’organisation chicoutimienne en soirée, avant la rencontre au centre Georges-Vézina face aux Cataractes de Shawinigan, afin de souligner son intronisation au Temple de la Renommée du hockey en novembre dernier. L’analyste au Réseau des Sports, qui a dirigé les Canadiens de Montréal de 2006 à 2009 et les Sags en fin de saison en 2011, joue encore à l’occasion avec les anciens de la formation montréalaise. Il était très heureux de pouvoir faire sa part à sa façon avec l’organisation dont il a porté les couleurs de 1976 à 1980. 

« J’étais content quand Neppy (Rénald Nepton) m’a appelé. Je ne veux pas devenir le coach, mais c’était d’amener des petites idées qui peuvent faire la différence. D’ici la fin de l’année, si ça leur permet d’en marquer dix de plus, c’est peut-être dix victoires de plus. Ce n’est pas seulement offensif, mais aussi défensif. Oui, il y a un peu de technique là-dedans, mais c’était plus de parler et une façon d’approcher les choses », de souligner Guy Carbonneau

Saguenéens

Mercer marque avant ses débuts avec les Sags

Avant de faire ses débuts avec les Saguenéens vendredi soir, Dawson Mercer a marqué lors du Match des meilleurs espoirs de la Ligue canadienne de hockey, dans la toute dernière seconde de la rencontre disputée à Hamilton. Son équipe, les Rouges, se sont inclinés devant les Blancs d’Alexis Lafrenière.

Le meilleur espoir en vue du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey a été blanchi de la feuille de pointage. Il croyait bien avoir marqué en première période, mais après révision, les officiels ont déterminé qu’il y avait eu un hors-jeu sur la séquence.

Saguenéens

Guy Carbonneau honoré par les Sags

Les Saguenéens de Chicoutimi profiteront de la visite des Cataractes de Shawinigan, vendredi soir, pour honorer l’ancien capitaine et #21, Guy Carbonneau, en lien avec son intronisation au Temple de la renommée du hockey, le 18 novembre dernier.

Le premier match du nouveau venu Dawson Mercer avec sa nouvelle équipe ne sera donc pas le seul événement à surveiller pour les partisans. Ils pourront également saluer celui qui a amassé 171 buts, 264 passes et 435 points en 274 parties avec les Saguenéens. Seulement au cours de sa dernière saison, il avait cumulé 182 points, de quoi faire écarquiller les yeux de l’organisation du Canadien qui l’avait repêché au 3e tour l’année précédente, en 1979.

La coordonnatrice aux promotions, aux communications et aux événements pour les Saguenéens, Iris Tremblay, confirme que d’anciens coéquipiers de Guy Carbonneau seront présents, dont Alain Côté. Elle préfère ne pas s’avancer sur d’autres noms, car les confirmations ne sont pas encore officielles. 

L’intronisation de Guy Carbonneau au Temple de la renommée du hockey sera soulignée avant le match. Un vidéo et une bannière seront présentés aux partisans pour souligner l’exploit de celui qui est toujours le dernier capitaine du Canadien à avoir soulevé la coupe Stanley. Il sera accompagné de sa conjointe Line, qu’il avait justement connue à Chicoutimi durant son stage junior avec les Saguenéens.

Nouveaux joueurs

En plus de Dawson Mercer, qui disputera son premier match avec les Sags, Raphaël Lavoie et Karl Boudrias patineront pour la première fois sur la glace du Centre Georges-Vézina avec leur nouvel uniforme. Depuis leur arrivée, ils ont respectivement amassé quatre et deux points.

Saguenéens

Dawson Mercer impatient de jouer avec les Sags

Les derniers mois ont été très chargés pour le nouvel attaquant des Saguenéens Dawson Mercer. Dans sa première entrevue avec un média de la région depuis son acquisition par les Saguenéens, l’attaquant de 18 ans aborde plusieurs sujets, dont sa récente participation au Championnat mondial junior et la deuxième moitié de saison qui s’annonce excitante avec la formation chicoutimienne.

Avant d’entamer une deuxième moitié de saison qui s’annonce très excitante avec les Saguenéens, Dawson Mercer a passé quelques jours auprès de ses proches dans son patelin de Bay Roberts, à Terre-Neuve.

Les derniers mois ont été très chargés pour le nouvel attaquant des Saguenéens Dawson Mercer. Dans sa première entrevue avec un média de la région depuis son acquisition par les Saguenéens, l’attaquant de 18 ans aborde plusieurs sujets, dont sa récente participation au Championnat mondial junior et la deuxième moitié de saison qui s’annonce excitante avec la formation chicoutimienne.

Saguenéens

Espoirs de la LNH: Mercer et Lapierre dans le top-15 ; Crevier au 4e tour

La nouvelle acquisition des Saguenéens de Chicoutimi, Dawson Mercer, pointe au 6e rang du premier tour de la liste de mi-saison des meilleurs espoirs nord-américains admissibles au repêchage 2020 de la LNH, émise lundi par le Bureau central de dépistage de la LNH. Quant à Hendrix Lapierre, dont plusieurs craignaient que son classement dégringole en raison de ses trois commotions cérébrales en 10 mois et son absence prolongée du jeu, il occupe le 13e rang de la première ronde. Cela n’a donc rien changé pour le talentueux premier choix des Sags en 2018.

En octobre dernier, le Bureau central de dépistage de la LNH avait publié une liste préliminaire en vue du repêchage de 2020 où il avait accordé la cote A (choix potentiel de première ronde) à Lapierre, la cote B (potentiel choix de 2e ou 3e ronde) à Théo Rochette tandis que Louis Crevier faisait partie des candidats susceptibles d’être réclamés entre les 4e et 6e rondes.

Saguenéens

Week-end parfait pour les Saguenéens [VIDÉO]

Les Saguenéens de Chicoutimi ont relevé avec succès un périple de trois matchs en autant de jours dans les Maritimes. Dimanche, au Centre régional K.C. Irving, la troupe de Yanick Jean a eu le meilleur 3-2 contre le Titan d’Acadie-Bathurst devant une maigre foule de 303 spectateurs qui ont bravé la tempête qui sévissait.

Premiers au classement de l’association de l’Est, les Sags affrontaient en fin de voyage le Titan, dernier de leur classement et du classement général. Vendredi et samedi, les Bleus se sont offert un festival offensif en vainquant successivement les Moseheads d’Halifax 8-3 et les Islanders de Charlottetown 8-2, mais dimanche, le Titan leur a rappelé qu’il ne serait pas une proie facile pour autant.

Saguenéens

Les Sags se gâtent à Charlottetown, mais Houde tombe au combat

L’attaque des Sags a continué de faire des flammèches dans les Maritimes, écrasant les Islanders de Charlottetown 8-2 dans une rencontre où les homme de Yannick Jean ont dominé à tous les plans.

La victoire a toutefois été coûteuse pour la formation chicoutimienne. L'attaquant Samuel Houde est tombé au combat en début de match. Des examens à l'hôpital ont ensuite révélé un poignet cassé. Son absence reste à déterminer clairement, mais on parle de plusieurs semaines au minimum. «On va le mettre dans le plâtre et on va l'attendre», a indiqué l'entraîneur-chef Yanick Jean alors qu'il se trouvait au chevet de l'espoir des Canadiens de Montréal après la rencontre. 

Il s’agissait d’un deuxième affrontement cette saison entre les Sags et les Islanders. Si la troupe de Jim Hulton avait remporté la dernière rencontre entre les deux équipes au centre Georges-Vézina le mois dernier, les Saguenéens se sont permis tout une revanche lors de leur passage à Charlottetown. 

«On a joué l'un de nos meilleurs matchs de l'année. Des deux côtés de la glace on a été bons. On a été physiques également. C'est une équipe contre qui il faut que tu t'impliques et on l'a fait. Honnêtement, je suis vraiment très satisfait de notre performance», d'estimer le pilote des Bleus.

La formation saguenéenne a commencé le match en force, dirigeant 17 lancers contre le gardien Matthew Welsh et marquant à trois reprises pendant la première initiale. Il faut dire que les Islanders leur ont tout de suite offert le momentum, l’ancien attaquant des Saguenéens Ethan Crossman écopant d’une pénalité à peine une minute après le début de la rencontre. Ce n’est toutefois qu’en deuxième moitié de période que l’attaquant Félix-Antoine Marcotty a ouvert le pointage pour les Sags, après avoir écoulé une pénalité à Louis Crevier. Moins d’une minute plus tard, les Bleus ont à nouveau trouvé le fond du filet à quatre contre quatre. Charlottetown a répliqué 30 secondes plus tard, portant la marque à 2-1 sur un but de Crossman. La réplique n’a pas tardé à venir du côté des Saguenéens, alors que Xavier Labrecque s’est gâté avec un but en désavantage numérique, redonnant une avance de deux buts à son équipe.

Le festival offensif s’est poursuivi pendant la deuxième période, Félix Bibeau s’inscrivant au pointage sur un tir parfait qui a creusé l’avance des Sags 4-1. Marcotty y est ensuite allé de son 2e du match et 12e de la saison, un sommet en carrière. Avec cinq secondes à faire en deuxième, Vladislav Kotkov a fait dévier un tir de Raphaël Lavoie, permettant aux siens de rentrer au vestiaire avec un score de 6-1.

L'attaquant Thomas Casey a marqué le deuxième but des Islanders avec un peu plus de 10 minutes à faire en troisième, réduisant l'écart à quatre buts, mais la réplique n'a pas tardé. Luke Wilson a enfilé deux minutes plus tard  son premier but dans l’uniforme des Bleus, obtenant son troisième point depuis son acquisition au ballotage, plus tôt cette semaine. Vladislav Kotkov a ensuite marqué son deuxième but de la partie après un revirement, offrant aux Sags un deuxième match de huit buts en autant de soirs dans les Maritimes.

Les Sags termineront leur dernier périple dans les Maritimes dimanche à Bathurst, face au Titan, dernier au classement de la LHJMQ. La rencontre sera présentée sur les ondes de TVA Sports à compter de 15 h. Anthony Pagliarulo sera le gardien partant des Sags. 

Le Drakkar du Baie-Comeau a fait une faveur aux Sags, allant battre les Wildcats de Moncton à Moncton au compte de 5-2 mercredi. Les Sags ont maintenant huit points de priorité au sommet de la conférence de l'Est, les Wildcats ayant un match en main. 

Saguenéens

Les Sags s’amusent à Halifax

Raphaël Lavoie et Karl Boudrias ont marqué à leur premier match dans l’uniforme des Saguenéens dans une victoire facile des Chicoutimiens 8-3 sur les Mooseheads à Halifax, dans le premier d’une séquence de trois matchs en autant de soirs dans les Maritimes.

Dans le cas de Lavoie, il a fait les choses en grand face à son ancienne équipe. Dès le début de la rencontre, le nouveau numéro 50 des Sags a profité d’un bond favorable pour ouvrir la marque. Après une remise en fond de territoire, la rondelle a dévié sur la jambière du gardien Alexis Gravel avant d’apparaître sur la palette de Lavoie qui n’a pas raté pareille occasion de casser la glace avec sa nouvelle formation. L’attaquant de 19 ans n’a pas non plus manqué sa première impression avec ses nouveaux partisans. Après une seule période, en plus d’avoir marqué, il avait déjà dirigé quatre tirs au but adverse, dont trois dangereux, en plus de contrer une échappée avec un repli défensif. 

« Il a ramassé un but chanceux, mais il était à la bonne place. Ç’a donné le ton. On a été capables de faire 2-0 et 3-0 par la suite et on s’est donné du momentum à partir de ce moment », a mentionné après la rencontre l’entraîneur-chef Yanick Jean. 

Quatre buts en première période

Le rouleau compresseur des Sags s’est ensuite mis en marche face à une équipe qui n’avait pas les munitions pour suivre la parade. Tristan Pelletier a doublé l’avance des siens sur un tir sur réception. Sur la séquence, Luke Wilson, réclamé au ballottage plus tôt cette semaine, a également obtenu un premier point avec sa nouvelle équipe. Samuel Houde a ensuite bloqué un tir avant de s’amener seul devant Alexis Gravel, qu’il a déjoué sans problème. En fin d’engagement, Rafaël Harvey-Pinard s’est invité à la fête, récupérant un retour de lancer lors d’un avantage numérique pour faire 4-0. 

La deuxième période a été beaucoup plus partagée. Les locaux ont réduit l’écart à mi-chemin de l’engagement d’un tir de la pointe de Denis Toner qui s’est faufilé jusqu’au fond du filet. Après quelques autres bonnes chances des Mooseheads, Félix-Antoine Marcotty a inscrit le but assommoir avec .7 seconde au cadran d’un tir parfait. C’était son 10e de la saison. 

Les Sags ont ensuite fermé les livres dès le début de la troisième avec deux buts rapides. Le défenseur Karl Boudrias a appuyé l’attaque et récupéré une rondelle libre pour son premier avec les Sags. Quelques secondes plus tard, après une mise en jeu gagnée par Félix Bibeau, Vladislav Kotkov a dégainé pour porter le pointage à 7-1. Denis Toner, avec son deuxième, et Jeffrey Buridge ont fait bouger les cordages par la suite, mais c’était trop peu trop tard pour les Mooseheads. En fin de rencontre, Patrick Kyte s’est également permis un but face à son ancienne équipe.

Plusieurs trios des Sags ont participé à ce festival offensif alors que 14 des 18 joueurs ont obtenu au moins un point et tous les attaquants.

Après la rencontre, Yanick Jean convenait qu’une telle situation pouvait aider l’esprit d’équipe, rappelant que l’attaque ne reposait pas sur seulement un ou deux joueurs. 

« Il y a quatre joueurs qui n’ont pas récolté de points, mais une couple là-dedans auraient pu avoir une troisième passe. Tout le monde a contribué offensivement », de laisser tomber le pilote des Bleus, qui avec huit minutes à faire et la victoire en poche, a décidé d’envoyer Anthony Pagliarulo dans la mêlée. Ce dernier a tout de même été occupé, faisant face à sept tirs. 

« Étant donné que Pagliarulo revient d’une commotion, on voulait lui donner quelques minutes pour le préparer parce qu’il va obtenir le match de dimanche », a expliqué Yanick Jean, confirmant qu’Alexis Shank sera de retour à son poste samedi soir à Charlottetown. 

Sports

Une nouvelle chance pour Raphaël Lavoie

Après être passé bien près de remporter les Coupes du Président et Memorial la saison dernière, Raphaël Lavoie obtient une nouvelle chance de gagner. L’ancien porte-couleurs des Mooseheads de Halifax rejoint les Saguenéens avec la ferme intention de se reprendre.

« C’est vrai qu’on est passés vraiment proche et j’espère gagner cette année. On va travailler pour ça », a laissé tomber le nouveau #50 des Sags, joint au téléphone jeudi soir, alors qu’il s’apprêtait à prendre l’avion pour un vol reliant Halifax et Moncton.

Saguenéens

Familles de pension chez les Saguenéens: l’humain derrière les échanges

Pendant que des joueurs quittaient et d’autres arrivaient dans l’entourage des Saguenéens de Chicoutimi, au cours de la dernière période de transactions, des histoires humaines se vivaient en coulisses. Ces jeunes hockeyeurs, déracinés de leur milieu pour vivre leur rêve, ont pu tisser des liens avec les familles de pension, ce qui fait en sorte que les au revoir provoqués ont parfois été plus difficiles.

Le Quotidien s’est entretenu avec deux « mamans de pension », mercredi, deux jours après la date limite des échanges dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Une période au cours de laquelle cinq joueurs ont pris une autre direction et six autres ont fait leur arrivée à Chicoutimi. Si ces trois semaines sont stressantes pour les joueurs, elles le sont tout autant pour les familles de pension, qui s’attachent à leur « fils adoptif ».

Saguenéens

Boudrias heureux de se joindre aux Sags

« Je suis vraiment content et c’est un honneur de venir ici et de me joindre aux Sags. Ce sera la première fois en quatre ans que je vais pouvoir aspirer aux grands honneurs et j’ai juste hâte de participer à ce challenge avec les gars. Je suis prêt à relever le défi ! »

Acquis des Foreurs de Val-d’Or, le défenseur de 19 ans Karl Boudrias s’est pointé au Centre Georges-Vézina après neuf heures de route. Malgré tout, il affichait le sourire et se retrouvait même un peu en pays de connaissance près de la grande glace du Centre Georges-Vézina. La patinoire aux dimensions olympiques lui a en effet rappelé de bons souvenirs puisque c’est sa prestation sur cette glace durant un match du camp d’entraînement de l’Océanic qui lui avait permis, à 16 ans, de se tailler une place avec Rimouski. « Ça avait super bien été et c’est pour ça que j’avais été pris par l’Océanic. Je suis content de revenir ici où tout a commencé (pour moi) », a-t-il confié en entrevue.

Saguenéens

Laurent Dauphin joint les rangs du Canadien

L’ancien capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, Laurent Dauphin, réalise sans doute un rêve de jeunesse, car depuis mardi soir, il appartient au Canadien de Montréal. Le Tricolore a en effet obtenu ses services des Predators de Nashville en échange de Michael McCarron, un choix de première ronde du Canadien en 2013.

L’attaquant de 24 ans se rapportera au Rocket de Laval (Ligue américaine) où il retrouvera son ancien coéquipier du junior majeur, l’Almatois Charles Hudon, avec qui il a joué à sa toute première saison avec les Bleus, en 2012-13, et la suivante.

Saguenéens

Le plein de talent et d’expérience pour les Sags

Les Saguenéens de Chicoutimi ont profité de la période des transactions qui a pris fin lundi, à midi, pour consolider leurs troupes à l’attaque et à la défensive. Si l’acquisition des attaquants Dawson Mercer (Drummondville) et Raphaël Lavoie (Halifax) était un secret de Polichinelle, le directeur général et entraîneur-chef Yanick Jean a toutefois ajouté de l’expérience à la ligne bleue en obtenant les services de Karl Boudrias (Val-d’Or).

En point de presse, peu afin la fin des transactions, Yanick Jean s’est dit satisfait des échanges effectués. Outre le talent, le DG a misé sur des joueurs disposant d’un bon bagage d’expérience dont ils pourront faire profiter les plus jeunes dans cette course aux grands honneurs. 

« Nous avons ajouté ce matin (lundi) Dawson Mercer des Voltigeurs de Drummondville et Raphaël Lavoie des Mooseheads d’Halifax, qui viennent de gagner la médaille d’or au Championnat du monde junior en fin de semaine, ainsi que Karl Boudrias, un défenseur de 19 ans des Foreurs de Val-d’Or », a-t-il indiqué. Lavoie et Boudrias seront du voyage dans les Maritimes, en fin de semaine, mais il restait encore à confirmer la présence de Mercer. 

« Dans le cas de Boudrias, on aimait beaucoup notre groupe de défenseurs, mais on considérait qu’en séries éliminatoires et dans une course comme celle où on se dirige en deuxième moitié de saison, on tombait peut-être avec (une défensive) mince si on avait des blessés. On l’a vu en première moitié de saison; il y a toujours des blessures. Donc, ça sécurise notre brigade défensive. Boudrias, c’est un joueur qui jouait beaucoup de minutes à Val-d’Or depuis le début de la saison. Il a un très bon coup de patin et il va être bon sur notre glace dans les deux sens de la patinoire ». 

En retour de Boudrias, les Saguenéens ont cédé aux Foreurs leur 5e choix de 2020, le 4e choix de 2021 et les 2e, 3e et 5e choix de 2022.

Lavoie, un attaquant de 6’4 et 198 livres, a récolté 44 points, dont 18 buts, en 30 parties avec les Mooseheads. Il affrontera d’ailleurs son ancienne équipe vendredi, à Halifax. 

« Raphaël Lavoie est l’un des meilleurs attaquants de 19 ans de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et il pourra nous apporter beaucoup d’offensive et de profondeur dans plusieurs aspects de notre jeu en deuxième moitié de saison », a soutenu Yanick Jean. 

L’an dernier en séries éliminatoires, Lavoie avait obtenu 32 points en 23 matchs, dont 20 buts. En retour, les Saguenéens cèdent aux Mooseheads le 1er choix de Charlottetown de 2020, le 2e choix de Sherbrooke 2020, le 2e choix de Chicoutimi 2021 et le 3e choix de Chicoutimi 2021.

Dawson Mercer

Quant à Dawson Mercer, l’attaquant de 18 ans a été acquis des Voltigeurs, qui ont reçu, en retour, le choix de Rouyn-Noranda 2020, le 2e choix de Bathurst 2020, le 1er choix de Chicoutimi 2021, le 2e choix de Rouyn-Noranda 2021, le 1er choix de Drummondville 2022 ainsi que le 4e choix de Chicoutimi 2022.

« Ses qualités extraordinaires font de lui un leader important dans tous les aspects du match et pourront contribuer au succès de notre équipe », a indiqué Yanick Jean, au sujet de l’attaquant droitier de 6’0 et 178 livres, qui a obtenu 42 points en 26 matchs, dont 20 buts, avec Drummondville. 

Les partisans des Sags pourront voir les trois nouveaux venus en action au centre Georges-Vézina le vendredi 17 janvier, lors du match contre les Cataractes de Shawinigan. 


Saguenéens

Hendrix Lapierre peut s'entraîner sans contacts

Bonne nouvelle pour les Saguenéens de Chicoutimi puisque l’attaquant Hendrix Lapierre est de retour avec l’équipe à temps plein et qu’il peut maintenant prendre part à l’entraînement, en évitant les contacts, bien sûr. Toutefois, pas question d’un possible retour au jeu avant au moins six à huit semaines.

Celui qui fait partie du top-10 des meilleurs espoirs du repêchage 2020 de la LNH est tenu à l’écart du jeu depuis le 21 novembre 2019, parce qu’il a été victime d’une commotion lors d’un match contre les Wildcats à Moncton. Le hic, c’est qu’il s’agissait de sa troisième en 10 mois.

« Hendrix a vu un neuropsychologue dans les derniers jours et il le reverra dans un mois. Si tout va comme prévu, il y aura possibilité d’un retour (au jeu) dans six ou huit semaines », a indiqué l’entraîneur-chef Yanick Jean.

D’ici là, Lapierre peut donc s’entraîner avec ses coéquipiers en arborant le chandail jaune. « Il s’agit de lui donner du temps pour une bonne remise en forme. Dans un mois, on va vraiment voir où on en est rendus lorsqu’il aura eu son prochain rendez-vous », a fait savoir le pilote des Saguenéens.

Saguenéens

Week-end parfait pour les Saguenéens

Les Saguenéens voulaient commencer l’année 2020 du bon pied avec deux matchs à domicile et c’est ce qu’ils ont fait.

Avec une formation diminuée en raison des blessures et l’attente du retour de Dawson Mercer et Raphaël Lavoie du Championnat du monde junior, la tâche s’annonçait difficile contre les Tigres de Victoriaville vendredi et l’Océanic de Rimouski samedi. Vendredi, les Sags ont mis fin à leur plus longue séquence sans victoire de la saison, deux matchs, en disposant des Tigres 3 à 2.

La troupe de Yanick est revenue de l’arrière deux fois avant de prendre les devants pour de bon. Contre l’Océanic, les Sags ont disputé une rencontre sans faille pour disposer des visiteurs 3 à 1. Le seul but de Rimouski a été marqué après un vilain bond de la rondelle contre la rampe. Le week-end a été marqué par le retour au jeu d’Artemi Kniazev, qui a fait sentir sa présence chaque fois qu’il était sur la glace. Pour son 19e anniversaire, samedi, il s’est offert la première étoile après un match d’un but et une aide. L’événement marquant du week-end a cependant été le retrait du chandail de Jean-Marc Richard, le défenseur le plus prolifique de l’histoire des Saguenéens.

Saguenéens

Une victoire d'équipe pour les Sags contre l'Océanic

Les Saguenéens de Chicoutimi ont augmenté leur avance au sommet de la division Est de la LHJMQ avec une victoire de 3 à 1 sur l’Océanic de Rimouski au Centre Georges-Vézina samedi après-midi. Les Sags ont maintenant 11 points d’avance sur la formation du Bas-Saint-Laurent qui occupe le second rang.

L’avantage numérique des Sags (27-7-4) a excellé en produisant deux buts en trois occasions. Artemi Kniazev a célébré son 19e anniversaire avec une récolte d’un but et une passe.

L’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, était très content de la partie disputée par son équipe. « C’est une grosse victoire. On n’était pas satisfait de notre match contre eu la semaine dernière. Je suis vraiment content de la façon que l’on a géré notre match et de comment on a joué notre troisième période. »

Il attribue ce gain à l’effort collectif. « On n’a pas eu besoin que Shank soit extraordinaire. Tout le monde a contribué et fait les petits jeux et les petits détails. Nos unités spéciales ont été bonnes. Il faut être vraiment satisfait de notre effort collectif. »

Il était aussi très heureux de pouvoir compter sur son avantage numérique. « C’est important. On savait que c’était une question de temps. On a eu de bonnes séquences dernièrement. C’est de bon augure pour le voyage qui vient et pour les joueurs qui vont se joindre à nous. »

L’avantage numérique a frappé tôt dans la rencontre. Artemi Kniazev a accepté la remise de Vladislav Kotkov pour laisser partir un boulet de canon qui a eu raison de Raphaël Audet. C’était rapidement 1 à 0 après seulement quatre minutes de jeu.

C’est l’Océanic (20-12-7) qui a eu le meilleur au premier vingt, mais n’ont pas été en mesure de déjouer Alexis Shank. Le Lavallois a été l’auteur de 12 arrêts au premier vingt. De leur côté, les Sags n’avaient testé que six fois Audet.

Dès sa deuxième occasion sur la patinoire, l’attaque massive des Chicoutimiens a doublé la mise. Cette fois, Kniazev a choisi de passer le disque du côté de Rafaël Harvey-Pinard qui a imité son coéquipier en choisissant le tir frappé sur réception. C’était le bon choix pour le capitaine qui a fait 2 à 0.

Les Sags ont profité de cet élan pour en marquer un autre. Félix-Antoine Marcotty a fait vibrer les cordages avec un tir précis sur une montée à deux contre un. Moins occupé qu’en première, Shank a continué son excellent travail avec sept arrêts supplémentaires en deuxième.

Incapable de mettre le disque derrière Shank, l’Océanic a joué de chance pour inscrire son premier but. Christopher Iniss a rejeté la rondelle derrière le filet. Elle a rebondi rapidement pour frapper l’arrière de la jambière du gardien et ensuite pénétrer dans le filet.

Outre ce but chanceux, la défensive de Chicoutimi n’a rien donné à Rimouski comme en font foi les quatre lancers des visiteurs en troisième période. Alexis Shank a terminé la rencontre avec 22 arrêts, en route vers son 23e triomphe de la saison, un sommet dans la LHJMQ.

Sports

Victoire de 3-2 sur les Tigres: les Sags tiennent bon

Les Saguenéens ont encore mis un moment à véritablement se mettre en marche, mais ils ont tout de même retrouvé le sentier de la victoire en venant à bout des Tigres de Victoriaville, 3-2, vendredi soir, devant 3203 amateurs au centre Georges-Vézina.

Ils ont du même coup mis fin à leur série de deux défaites, leur plus longue séquence du genre de la saison. Les Sags, qui porteront l’uniforme blanc en deuxième moitié de saison à domicile, ont du même coup freiné les Tigres, qui avaient remporté leurs cinq dernières rencontres et qui ont disputé une excellente partie dans l’ensemble.

Saguenéens

Jean-Marc Richard prend sa place parmi les légendes

Le chandail numéro 6 de l’ancien défenseur des Saguenéens Jean-Marc Richard est devenu le 10e à être hissé dans les hauteurs du centre Georges-Vézina, vendredi soir.

Comme c’est toujours le cas, la cérémonie, qui s’est déroulée devant plusieurs membres de sa famille et des anciens coéquipiers, a été très émotive. Même s’il n’est pas le plus volubile, Jean-Marc Richard avait préparé un discours d’environ cinq minutes. Il a remercié toutes les personnes marquantes rencontrées au fil de son cheminement, de ses parents à sa conjointe, en passant par ses entraîneurs et des anciens coéquipiers. «Wow, j’ai encore des frissons d’être sur cette patinoire. Si vous saviez comment je suis plus à l’aise de tenir un bâton de hockey qu’un micro dans les mains», a admis celui qui a passé toute sa carrière junior à Chicoutimi, amassant 352 points en 309 matchs, séries incluses, participant à deux finales, en 1985 et en 1987, ce qui en fait le cinquième défenseur le plus productif de l’histoire de la LHJMQ.

Saguenéens

Les Sags de 2010 à 2019: l’équipe de rêve de la décennie

ANALYSE / La décennie 2010 n’a peut-être pas été marquante pour l’organisation des Saguenéens avec deux présences en demi-finale, mais plusieurs joueurs ont tout de même tiré leur épingle du jeu. Voici l’équipe de la décennie composée de 13 attaquants, sept défenseurs et trois gardiens. Les joueurs ont été choisis selon leur contribution à la formation chicoutimienne, sans égard au reste de leur carrière.

ATTAQUE

Charles Hudon

L’Almatois a disputé trois saisons et demie dans l’uniforme des Saguenéens, amassant plus de 200 points.

Saguenéens

Le numéro 6 de Jean-Marc Richard retiré vendredi

Les Saguenéens disputeront deux matchs en moins de 24 heures ce week-end. Les Tigres de Victoriaville et l’Océanic de Rimouski seront respectivement de passage au centre Georges-Vézina vendredi et samedi. Lors de la rencontre de vendredi, les Sags en profiteront pour retirer le chandail numéro 6 de l’ancien défenseur Jean-Marc Richard.

De joueur invité à défenseur le plus prolifique de l’histoire des Sags, Jean-Marc Richard a été un membre important de la brigade défensive des Bleus de 1983 à 1987. En quatre saisons, il a joué 268 parties de saison régulière et récolté 301 points, en route pour être le 10e joueur à voir son chandail dans les hauteurs du centre Georges-Vézina.

Saguenéens

Les Sags trébuchent pour terminer 2019

Devant la plus importante foule de la saison au Centre Georges-Vézina avec plus de 4050 spectateurs, les Saguenéens de Chicoutimi (25-7-4) avaient l’occasion de terminer l’année 2019 du bon pied, mais malgré une performance solide, ils n’ont pas été en mesure de venir à bout des Voltigeurs de Drummondville (22-15). Les visiteurs l’ont emporté 5 à 2.

Les Saguenéens ont tout tenté avec 38 lancers contre 22, mais le gardien Francesco Lapenna a connu une sortie extraordinaire pour frustrer les Sags. L’ancien porte-couleur des Sags, William Dufour, a lui aussi joué un bon match avec une récolte d’un but et une passe. Du côté des Bleus, Christophe Farmer a marqué à deux reprises.

L’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean, a aimé le match disputé par son équipe, mais aurait préféré un résultat à l’image de la rencontre. « Des fois on gagne et on ne le mérite pas. Aujourd’hui, on aurait mérité un meilleur sort. On a fait de bonnes choses. Il ne faut pas partir en peur avec ça. »

Le pilote avoue cependant que son équipe a connu une légère baisse de régime en fin de première période et au début de la deuxième, ce qui a fait mal aux Sags. « Il y a un dix ou quinze minutes où on a fait quelques erreurs mentales. Ça fait partie du jeu, c’est du junior. Ils ont été opportunistes et leur gardien a fait de bons arrêts. »