La Jonquiéroise Marie-Alexandre Leduc sera au tournoi du Challenger Banque Nationale de Saguenay. Elle devra passer par les qualifications, à moins que Tennis Canada lui offre un laissez-passer. Elle aura sa réponse dans les prochains jours.

Romina Oprandi sera la favorite du Challenger

S'il n'y a pas de changements de dernière minute, la Suisse Romina Oprandi sera la première favorite du Challenger Banque Nationale de Saguenay, du 17 au 25 octobre, au Club de tennis intérieur Saguenay.
Les joueuses intéressées à participer au tournoi avaient jusqu'à 14h, hier, pour laisser leur nom sur la liste des inscrites ou encore pour le retirer. Un retrait de dernière minute est toujours possible, mais il devra être accompagné d'une raison majeure.
Oprandi occupe présentement la 119e place au classement international du tennis féminin. Âgée de 29 ans, elle a grimpé jusqu'au 32e échelon mondial, en juin 2013.
Derrière Oprandi, on retrouve l'Américaine Jessica Pegula (161e), l'Israélienne Shahar Peer (164e), la Tchèque Barbora Krejcikova (165e) et l'Américaine Catherine Bellis (176e). Tout ce monde et bien d'autres joueuses présentement inscrites au tournoi de Saguenay ont participé à l'Omnium des États-Unis, il y a quelques semaines.
La liste des 24 qualifiées au tableau principal comprend en majeure partie des Américaines (8). On note aussi les Canadiennes Sharon Fichman et Françoise Abanda, classées respectivement 18e et 20e.
Plusieurs Canadiennes font pour l'instant partie de celles qui devront passer par les qualifications dans le but d'obtenir une des quatre places disponibles pour le tableau principal. C'est le cas de Carol Zhao, Ayan Broomfield, Petra Januskova, Charlotte Robillard-Millette, Aleksandra Wozniak, Maria Patrascu, Marie-Alexandre Leduc et Maureen Drake.
Le sort de certaines d'entre elles changera par contre dans les prochains jours, quand Tennis Canada fera connaître les athlètes qui obtiendront un laissez-passer pour le tournoi de Saguenay. La Jonquiéroise Marie-Alexandre Leduc espère évidemment faire partie des élues. Mais laissez-passer ou non pour le tableau principal, il est certain qu'elle délaissera ses études à l'Université Clemson pendant quelques jours afin d'évoluer devant les siens.