Samuel Girard a participé à la mise au jeu protocolaire accompagné des membres de sa famille, lesquels portaient tous des chandails des équipes qui ont parsemé son parcours dans le monde du hockey. À gauche, l’invité du jour montre l’affiche sur laquelle on peut voir son parcours depuis ses débuts au hockey mineur jusqu’à son repêchage par les Prédateurs de Nashville dans la LNH.

Roberval souligne le parcours de Samuel Girard

La ville de Roberval a tenu à souligner le parcours exceptionnel de Samuel Girard en dévoilant deux marques de reconnaissance au Centre sportif Benoit-Lévesque, l’aréna où il a appris à jouer au hockey. Cet événement a eu lieu dans le cadre du Tournoi interrégional de hockey novice atome.

À peine âgé de 20 ans, Samuel Girard se distingue déjà sur les patinoires des équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH), côtoyant les joueurs comme Sidney Crosby, Connor McDavid ou encore Duncan Keith, un défenseur au style offensif qu’il admire particulièrement.

Pour la ville de Roberval, Samuel Girard est un exemple marquant que le travail acharné permet de réaliser ses rêves, a soutenu Sabin Côté, maire de la ville. « On tient à souligner la qualité des efforts et du travail qu’il a fait », a-t-il dit, tout en soulignant l’importance de l’environnement dans lequel il a évolué.

« Il faut un terreau fertile pour pleinement exploiter ses talents », a renchéri le premier magistrat.

La première marque de reconnaissance de Samuel Girard se trouve dans le couloir, où circulent tous les parents et les joueurs qui visitent le Centre sportif Benoit-Lévesque.

« Cette vitrine de reconnaissance, on l’a mise en plein milieu de la place, note Sabin Côté. C’est stratégique, parce qu’on veut que les gens connaissent le parcours de Samuel, qui est un exemple démontrant que l’on peut réaliser ses rêves. »

Sur l’affiche, on peut voit le parcours de Samuel depuis ses débuts dans le hockey mineur jusqu’à son repêchage par les Prédateurs de Nashville dans la LNH.

Au-delà de l’affiche, la ville de Roberval souhaitait également créer une zone d’inspiration pour tous ceux qui viennent jouer à Roberval en dévoilant une image de Samuel Girard portant les couleurs de l’Avalanche du Colorado, juste au-dessus du vestiaire.

En attendant le dévoilement, Samuel Girard en a profité pour aller rencontrer l’équipe des Hurricanes de Roberval-Mashteuiatsh, dans la catégorie novice A, avant leur entrée sur la glace. « Vous êtes chanceux de jouer au hockey, leur a-t-il dit. L’important, c’est d’avoir du fun et de travailler fort et tout le reste suivra. »

Quelques minutes plus tard, il a également participé à la mise au jeu protocolaire accompagné des membres de sa famille qui portaient tous des chandails des équipes qui ont parsemé son parcours.

« C’est l’fun de voir que la ville où j’ai grandi me présente une telle reconnaissance, a-t-il témoigné, entre deux autographes. Je veux que les jeunes continuent à croire en leur rêve même s’ils vivent en région. »

Une première reconnaissance, mais pas la dernière

« La marque de reconnaissance qu’on adresse à Sam aujourd’hui, c’est un premier pas vers d’autres démarches du même sens que l’on pourrait faire pour les organismes et les individus », a tenu à souligner Sabin Côté, avant d’ajouter que son conseil de ville travaille sur une politique de reconnaissance des Robervalois. « On a déjà plein d’idées en tête. »