Jesse Mullen (Kénogami) de l’équipe Vincent Roberge s’applique ici sur un tir en finale du volet Élite du Challenge Casino de Charlevoix. La jeune formation québécoise s’est inclinée contre les favoris, l’équipe Scott McDonald de l’Ontario.

Roberge et Mullen s’inclinent en finale

La jeune formation québécoise de Vincent Roberge a continué d’étonner tout au long de la 20e édition du Challenge Casino de Charlevoix. Le quatuor, complété par Jesse Mullen du club Kénogami (3e), de Jean-Michel Arsenault (2e) et de Julien Tremblay (1er) a connu une semaine parfaite pour se retrouver en grande finale de la classe Élite, dimanche. Malheureusement, l’équipe de l’Ontarien Scott McDonald, favorite du tournoi, a contrecarré leur souhait de remporter les grands honneurs en s’imposant 6-1.

L’équipe Roberge espérait devenir la troisième formation du Québec à inscrire son nom sur le trophée du réputé tournoi. Mais McDonald a pris le contrôle du match décisif en enregistrant trois points au 4e bout pour ensuite ajouter deux autres points en réussissant à contrer toutes les tentatives de remontée de l’équipe Roberge. Les vainqueurs ont mis la main sur la bourse principale de 8000 $ alors que Roberge et ses coéquipiers se partagent tout de même la jolie somme de 5000 $.

Formation championne de l’édition 2018, l’équipe de Jean-Sébastien Roy, Robert Desjardins, Pierre-Luc Morissette et René Dubois, n’a pu répéter son exploit et a été éliminée samedi par celle de Simon Hébert et ses coéquipiers de la région, Yannick Martel et Jean-François Charest, complété par Marco Fortier. Hébert a ensuite été vaincu samedi par Vincent Roberge. Quant au Jonquiérois Philippe Brassard, il faisait partie de l’équipe de Steven Munroe, stoppée samedi par la formation de Mike Fournier.

La capitaine Noémie Verreault de Chicoutimi et ses coéquipières ont vu leur parcours prendre fin en demi-finale du A dans le volet ouvert aux mains de l’équipe de François Roberge qui allait enlever les honneurs de cette catégorie.

Volet ouvert

La famille Roberge a quand même connu de bons moments puisque le paternel, François, a remporté la finale dans le volet « ouvert ». Épaulé des expérimentés Serge Reid (Kénogami), Maxime Elmaleh et Daniel Bédard, François Roberge a enfilé six victoires consécutives pour mettre la main sur le titre face à celle de Benoît Gagné de Québec. En demi-finale du A, Roberge a eu le meilleur devant le quatuor totalement féminin de Noémie Verreault (Chicoutimi), Alann Routledge, Marie-Pier Côté et Jill Routledge. Jointe dimanche, la capitaine Verreault était fort satisfaite de la performance de son équipe. « On s’attendait à faire une belle performance, mais comme celle-ci, peut-être pas ! On a joué un excellent tournoi et sincèrement, on connaît un très bon début de saison. Ça augure très bien pour les championnats provinciaux qui auront lieu en janvier », résume celle qui a perdu en finale du Molson Dry d’Alma la semaine dernière et qui prendra part au Cashpiel du Fjord en décembre.

Dans la classe B, l’équipe de Georges-H. Gagnon du Saguenay a perdu en finale contre Robin Claveau de Boucherville.