Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le directeur des opérations baseball et entraîneur-chef par intérim du programme sport-études baseball des Pionniers du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Billy Bilodeau.
Le directeur des opérations baseball et entraîneur-chef par intérim du programme sport-études baseball des Pionniers du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Billy Bilodeau.

Repêchage de la LBJEQ: Billy Bilodeau en colère contre les Voyageurs

Samuel Duchaine
Samuel Duchaine
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Le directeur des opérations baseball et entraîneur-chef par intérim du programme sport-études baseball des Pionniers du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Billy Bilodeau, est « extrêmement déçu » de voir que les Voyageurs junior élite ont décidé de choisir des joueurs de partout au Québec tout en ignorant un talent local, lors du repêchage du week-end dernier. Selon lui, la meilleure organisation de baseball dans la région n’envoie pas un bon message aux joueurs locaux.

L’ire de Billy Bilodeau a été soulevée dimanche, quand les Voyageurs ont décidé de ne pas choisir le lanceur Mathis Blais et d’attendre après le repêchage pour lui offrir quelque chose. Si le directeur général Dany Coulombe « n’a pas fait confiance au talent local », les Diamants de Québec l’ont fait, eux, en choisissant Blais en cinquième ronde.

« Ils l’ont laissé glisser en pensant qu’il n’allait pas être repêché et finalement Québec l’a fait. Et les Diamants ont été patients d’attendre la cinquième ronde pour le prendre. Les Voyageurs ont essayé des coups de circuit avec des joueurs de Montréal et d’ailleurs au Québec. Ils vont dire qu’ils se sont fait voler Mathis, mais ils ont eu quatre choix pour le prendre. On ne parle pas d’un gars qui n’est pas de calibre. Oui, il va jouer Midget AAA cette année, mais il va être capable d’aider dans les prochaines années », a lancé Billy Bilodeau d’un ton explosif.

Invité à répondre aux commentaires de ce dernier, Dany Coulombe n’est pas passé par quatre chemins pour expliquer la décision. « On avait besoin de joueurs qui allaient jouer pour nous cette saison. Tous nos choix m’ont confirmé leur intérêt à se joindre à nous cet été. Mathis voulait rester dans le Midget AAA et on respecte ça. »

Selon Billy Bilodeau, les Voyageurs ont tout de même manqué leur coup. Avant le repêchage, les équipes protègent 18 joueurs et les autres se retrouvent disponibles pour le repêchage. Bilodeau croit que tant qu’à prendre une chance sur un joueur, aussi bien en choisir un de la région et s’assurer de pouvoir le protéger l’année suivante.

« On s’entend que ce sont les 18 joueurs qui vont jouer la prochaine saison. Après, dans le repêchage, ce sont des joueurs avec qui tu tentes une chance. Pourquoi ne pas regarder dans leur cour et tenter une chance avec un gars d’ici ? Ils ont dit être fiers de leur repêchage, mais à leur place, je serais gêné d’avoir perdu un gars comme ça. C’est un petit gars d’ici qui a grandi dans l’organisation depuis son arrivée dans le Bantam AA. Ça fait cinq ans qu’il se développe avec nous. L’organisation se vante de connaître tous les joueurs de la province, mais on dirait qu’ils ne connaissent pas ceux d’ici. Je n’ai eu aucun appel de Dany Coulombe pour en savoir plus sur nos joueurs. »

Mathis Blais a, de son côté, publié sur sa page Facebook un message disant être fier d’être un membre des Diamants de Québec.

De son côté, le DG croit que ce n’est pas impossible pour son équipe et lui de ramener ces joueurs régionaux avec l’équipe plus tard. « Peut-être que Québec ne le protégera pas l’an prochain et on pourra le choisir. Ou on peut toujours faire une transaction. On ne sait pas ce qui peut se passer, mais c’est sûr qu’on est sensible à ça », a fait savoir Dany Coulombe.

En plus de ne pas offrir la chance à un jeune joueur de la région de porter les couleurs de son équipe locale, Billy Bilodeau croit que le message envoyé par les Voyageurs a de quoi semer le doute dans la tête des autres espoirs de la région.

« C’est une situation très déplorable. Je me demande quel message on envoie à tous nos joueurs du sport-études qui rêvent de jouer un jour junior élite pour les Voyageurs, mais que rendu là, on les laisse aller ailleurs ? Pourquoi un joueur n’est pas assez bon pour être repêché ici, mais l’est assez pour Québec ? Depuis 1988, les Voyageurs n’ont pas gagné de championnat. Est-ce qu’on peut commencer à bâtir avec des joueurs de notre région et combler avec des joueurs d’ailleurs ? J’ai peur pour mes joueurs pour les années à venir et je dois avouer que ç’a ébranlé pas mal de monde du sport-études. On a deux bonnes cuvées qui arrivent dans les prochaines années. On en avait juste un protégé cette année et on ne l’a pas fait. Ça va être quoi avec six l’année prochaine ? J’ai bien hâte de voir », conclut celui qui agira comme entraîneur-chef du Bantam AA cet été.

À ce propos, Dany Coulombe n’écarte pas l’idée de se tourner vers les joueurs régionaux dans l’avenir. D’ailleurs, il mentionne avoir fait le plein de choix de repêchage pour l’année prochaine, en vue d’une année avec plusieurs espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« On a ajouté un choix en première ronde, un autre en deuxième et un en quatrième ronde. On le sait que c’est une grosse année qui vient et on va avoir plusieurs choix. On va être prêt à les accueillir si la situation le permet. On ne veut pas non plus amener un joueur de la région pour le laisser sur le banc. »