Les grands gagnants de la «loterie Rasmus Dahlin» ont été les Sabres de Buffalo, qui sont repartis des studios de la CBC à Toronto avec le gros lot de la soirée de samedi.

Repêchage: Buffalo gagne à la loterie Dahlin

Les Sénateurs d’Ottawa ont été les grands perdants de la loterie pour le premier choix de la LNH samedi soir, alors que le Canadien de Montréal a joué un peu de chance pour se hisser au troisième rang.

C’est bien pour le Tricolore, qui n’a pas eu une sélection aussi élevée depuis Alex Galchenyuk en 2012, mais il reste que les grands gagnants de la «loterie Rasmus Dahlin» ont été les Sabres de Buffalo, qui sont repartis des studios de la CBC à Toronto avec le gros lot de la soirée de samedi. Ils avaient été la pire équipe de la LNH au cours de la dernière campagne tout comme lors des saisons 2014 et 2015, quand ils n’avaient pas gagné à la loterie. Eux qui avaient 18,5 % des chances de l’emporter, ils pourront mettre la main sur le défenseur suédois qui est le meilleur espoir selon tous les observateurs.

«Nous sommes absolument en extase. Je suis très heureux pour nos partisans de l’ouest de l’état de New York... Nous avons hâte d’ajouter un excellent joueur à notre groupe ici», a déclaré le directeur général des Sabres Jason Botterill. 

Les Hurricanes de la Caroline ont aussi gagné à ce jeu de hasard, alors qu’ils ont obtenu le deuxième choix, eux qui n’avaient que 3 % de chances de remporter la toute première sélection, les 11e meilleures probabilités.

Les Sénateurs avaient les deuxièmes meilleures chances de remporter le premier choix à 13,5 %, mais ils ont plutôt reculé de deux rangs par rapport à leur 30e place sur 31 clubs au classement et ils auront le quatrième choix au total lors du repêchage du 22 juin prochain à Dallas. 

«On espérait tous obtenir le premier choix, c’est certain. Mais le quatrième choix, c’est quand même excitant pour notre franchise. Nous n’avons pas eu un choix dans les cinq premiers depuis 17 ans. Que l’on choisisse un attaquant ou un défenseur, on sait que nous allons obtenir un joueur d’impact qui va nous aider en attaque», a commenté leur directeur général Pierre Dorion en entrevue téléphonique avec Le Droit.

Ottawa n’a jamais parlé quatrième à l’encan annuel des meilleurs espoirs amateurs au monde. Le club ne pouvait pas descendre plus bas qu’au cinquième rang. Leur dernière sélection aussi élevée avait été Jason Spezza en 2001, avec le deuxième choix obtenu des Islanders de New York contre Alexeï Yashin. Ils ont eu le tout premier choix à trois occasions avant 1996 (Alexandre Daigle, Bryan Berard et Chris Phillips), ainsi que le deuxième (Yashin en 1992) et le troisième (Radek Bonk en 1994). 

Concernant Dahlin, l’arrière suédois qui a dit en entrevue à la CBC avant la loterie qu’Erik Karlsson «est le joueur de la LNH que j’aime le plus regarder», Dorion a ajouté : «Les gens sont d’accord qu’il va être un très bon joueur. Mais le premier choix n’est pas toujours le meilleur joueur d’un repêchage. Il a réalisé de belles choses à 17-18 ans, Les choses peuvent changer, on va tenter de repêcher le meilleur joueur possible», a-t-il dit.

La décision a déjà été prise de conserver cette sélection qui était protégée dans l’échange qui a amené Matt Duchene du Colorado. L’Avalanche obtiendra plutôt le premier choix des Sénateurs au repêchage de 2019 qui aura lieu à Vancouver.

Les 15 premiers choix au prochain repêchage

  1. Sabres de Buffalo
  2. Hurricanes de la Caroline
  3. Canadien de Montréal
  4. Sénateurs d’Ottawa
  5. Coyotes de l’Arizona
  6. Red Wings de Detroit
  7. Canucks deVancouver
  8. Blackhawks de Chicago
  9. Rangers de New York
  10. Oilers d’Edmonton
  11. Islanders de New York
  12. Islanders de New York (obtenu de Calgary)
  13. Stars de Dallas
  14. Flyers de Philadelphie (obtenu de St. Louis)
  15. Panthers de la Floride