Réouverture du Bec-Scie: accès gratuit jusqu’en juin

Le Centre plein air Bec-Scie de La Baie a officiellement procédé à sa réouverture, mercredi. Afin de permettre à tous les citoyens de prendre l’air, l’accès sera gratuit jusqu’au mois de juin. Ceux qui souhaitent faire une randonnée pédestre ou du vélo de montagne dans les sentiers le pourront sans débourser de frais.

Les citoyens qui se rendent au Bec-Scie doivent pratiquer la randonnée ou le vélo de montagne de façon libre et non organisée tout en se limitant à deux personnes à la fois. Ils doivent également maintenir une distanciation physique dans les sentiers en plus d’apporter leur propre bouteille d’eau et de désinfectant pour les mains. « S’ils ont besoin d’aller aux toilettes, ils doivent utiliser les bécosses qui sont installées à des endroits stratégiques dans les sentiers et fréquemment désinfectées », explique Marc-André Galbrand, directeur général du centre.

Saguenay n’a toutefois pas donné l’autorisation pour rouvrir le pavillon d’accueil, ce qui rend la pratique de certaines activités impossible. En effet, bon nombre des services habituellement offerts aux citoyens qui visitent le Centre plein air nécessitent l’ouverture du pavillon ou l’autorisation spécifique du gouvernement.

« Au Bec-Scie, il y a normalement des événements sportifs organisés, des activités scolaires ou des locations de salle pour des mariages. Des forfaits écotouristiques sont également vendus à ceux qui souhaitent observer les ours noirs ou pratiquer d’autres activités dans le genre. »

M. Galbrand explique qu’il a déjà reçu certains guides d’opération pour permettre la réouverture de plusieurs activités et qu’il ne reste qu’à attendre l’annonce des dates officielles de réouverture. « Étant donné que nous avons les éléments en main, nous serons en mesure de recommencer à offrir les autres services et activités dès que le gouvernement donnera son autorisation. »

Aide financière bénéfique

« Les gens souhaitent profiter du beau temps, souligne le directeur général. Nous avons donc décidé d’offrir gratuitement l’accès à nos sentiers à l’ensemble de la population pour lui permettre de pratiquer la randonnée ou le vélo de montagne sans contrainte financière. » La situation sera réévaluée au cours des prochaines semaines afin de déterminer si l’accès pourra rester gratuit dans les mois à venir.

M. Galbrand explique que l’aide financière du gouvernement a beaucoup aidé à prendre cette décision et à réembaucher plusieurs employés. « Nous avons pu réintégrer des préposés de terrain pour aménager les sentiers et nous assurer de la sécurité du site. Évidemment, nous ne savons pas ce qu’il adviendra de nos revenus alors l’aide gouvernementale nous a beaucoup sécurisés. »