Le Relais de la flamme des agents de la paix au profit des Olympiques spéciaux est de retour au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Une dizaine de policiers de la Sûreté du Québec seront de la partie, jeudi, à 11h, aux Plaines vertes sur la rue Gauthier, à Alma.

Relais de la flamme: Alma accueille la 2e édition

Une dizaine de policiers de la Sûreté du Québec se réuniront jeudi, à 11 h, près des Plaines vertes sur la rue Gauthier, à Alma, dans le cadre du Relais de la flamme des agents de la paix. Il s’agit d’une course de 5 kilomètres visant à promouvoir l’inclusion sociale des jeunes et des adultes qui présentent une déficience intellectuelle.

Onze autres courses à pied de 5 km auront lieu simultanément à travers la province, lesquelles réuniront plus de 500 coureurs policiers et athlètes des Olympiques spéciaux Québec. Jeudi, l’échauffement est prévu pour 10 h 30, le départ à 11 h et l’arrivée à midi.

Le Relais de la flamme des agents de la paix est organisé pour faire connaître et sensibiliser la population à la cause des Olympiques spéciaux, dont la mission est d’enrichir, par le sport, la vie des personnes vivant avec une déficience intellectuelle et de favoriser leur inclusion sociale.

Un retour

Dans la région, ce sera seulement la 2e édition à être tenue. La première édition en sol saguenéen avait eu lieu en mai 2016. À l’époque, le relais de la flamme avait été organisé conjointement par la Sûreté du Québec et la Sécurité publique de Saguenay (Service de police de Saguenay). Plus d’une soixantaine de policiers et d’agents de la paix des différents corps policiers du Saguenay-Lac-Saint-Jean avaient couru le 5 km dans la bonne humeur et dans de belles conditions météo, en compagnie de jeunes vivant avec une déficience intellectuelle sur le parcours du Vieux-Port de Chicoutimi.

Rappelons que le Relais de la flamme des agents de la paix constitue la plus importante collecte de fonds annuelle à travers le monde au profit des Olympiques spéciaux. En plus de sensibiliser le grand public à la cause des personnes vivant avec une déficience intellectuelle, au-delà de 85 000 policiers, policières et agents de la paix portent la flamme de l’espoir dans 35 pays.

Ces activités contribuent à la réalisation des rêves d’athlètes spéciaux et leur offrent l’occasion de se surpasser, d’intégrer le marché du travail et de développer leur autonomie.

Pour plus d’informations, consultez le site www.relaisdelaflamme.com.