La nouvelle classification de Hockey Québec, qui prévaudra à compter de l’automne, touchera la catégorie atome double lettre, explique Alexandre Lallemand, coordonnateur de Hockey SLSJ.

Reclassification de HQ: l’atome vivra un grand changement

À l’instar des autres régions du Québec, le Saguenay–Lac-Saint-Jean devra composer avec de nouvelles données dans le volet compétitif atome double lettre. Hockey Québec (HQ) a procédé à une nouvelle classification provinciale qui fera en sorte que l’atome AA sera le premier critère de sélection et non plus le BB.

Cette décision s’inscrit dans le cadre du nouveau plan stratégique mis de l’avant par HQ. Ces mesures résultent du travail d’un comité sur la classification provinciale. Coordonnateur régional de Hockey SLSJ, Alexandre Lallemand souligne que seulement 18 % des jeunes joueurs de catégorie atome de la région seront concernés par cette modification puisque la majorité (80 %) évolue dans le simple lettre et environ 2 % dans le AAA.

« Ça faisait quelques années que cette classification n’avait pas été retouchée. Le premier changement concerne le reclassement des équipes. (...) L’objectif est d’établir une classification homogène au niveau provincial. D’avoir les mêmes balises, les mêmes mécanismes de sélection d’équipe pour tout le monde », explique M. Lallemand.

« Cet automne, quand le jeune va arriver à son club de hockey mineur, ce sera l’atome AA qui sera disponible. On va jouer entre nous à 80 % et dans deux ou trois tournois à l’extérieur durant la saison. Ça risque d’être plus ardu pour certaines (équipes), mais pour d’autres, ce sera peut-être un défi (motivant) de connaître du succès. Dans la région, quand ils arrivent dans l’atome, aucun joueur ne part dans une structure. Ils partent tous à armes égales. C’est par la suite qu’ils prennent des chemins différents », fait valoir Alexandre Lallemand, qui estime que les choses devraient bien se dérouler, même si le SLSJ ne possède pas les mêmes bassins de joueurs que les autres régions.

«On est chanceux parce que dans l’atome double lettre, c’est la première porte d’entrée pour les jeunes en compétition. L’engouement fait en sorte que les jeunes qui arrivent du novice ont hâte de le vivre », souligne M. Lallemand.

Axé sur le plaisir
Avec la nouvelle formule, le reclassement d’équipes se fera en fonction du nombre de joueurs et du talent. « L’objectif est de travailler pour qu’il y ait moins de grands écarts de pointage. Dans le plan stratégique, la préoccupation est de faire du hockey dans un cadre ludique. On veut que les jeunes aient du plaisir, que les possibilités de gagner soient présentes durant les trois périodes et non que le match soit hors de portée après la première. Si une équipe perd toute l’année, le jeune ne sentira pas qu’il progresse et il y a un risque qu’il se tourne vers d’autres sports. »

« Auparavant, lorsqu’on faisait les classifications des 10 équipes de calibre atome sur le territoire, on retrouvait trois équipes AA (Chicoutimi, Jonquière, Alma) et sept équipes BB. Chaque année, les trois équipes AA étaient sous-classées dans le BB. C’était une mesure que nous appliquions, avec l’aval de HQ, pour nous assurer d’avoir un niveau de jeu intéressant et une ligue intéressante avec 10 équipes. En priorisant maintenant le AA, on va se retrouver avec une possibilité de sept équipes AA et trois équipes BB », met en relief le coordonnateur de Hockey SLSJ.

Équilibre
L’objectif sera la formation d’équipes équilibrées. « Les bassins de joueurs tournent entre 50 et 70 jeunes par camp de sélection d’équipes BB. La décision a été de monter les équipes dans le AA. (...) Par contre, il reste toujours la possibilité, pour les petits bassins, de faire une demande de reclassement BB. Demande qui devra être faite à HQ cet automne, en fonction des dates établies », note Alexandre Lallemand.

« L’impact d’une telle demande serait que les équipes joueraient AA dans la région, mais elles pourraient faire des tournois dans le BB et aller dans des tournois de championnats BB. Toutefois, après discussions, les gens autour de la table préconisaient plutôt une ligue équilibrée. Chaque année, on a des équipes très compétitives et ce sera une adaptation à faire. Comme il n’y a pas de AA dans la région, on est très forts dans le BB et on se le faisait souvent reprocher en tournois. J’ai hâte de voir comment nos équipes vont évoluer là-dedans. »

La nouvelle classification a été bien accueillie. Durant les rencontres de discussions, plusieurs idées ont été lancées pour faire du hockey autrement. Si l’exercice s’est avéré stimulant, l’ensemble des intervenants a opté pour le statu quo (28 matchs) pour la première année.

+

NOVICE DÉVELOPPEMENT: PAS DE PROJET PILOTE AVANT 2019-20

Malgré le succès obtenu avec le projet pilote tenu dans la catégorie novice C (développement), à Saguenay, l’implantation du programme de façon permanente ne se fera pas avant l’automne 2019-20.

Coordonnateur à Hockey Saguenay–Lac-Saint-Jean, Alexandre Lallemand a confirmé, en entrevue, que le projet ne sera pas reconduit cette année. Comme Hockey Canada et Hockey Québec avaient laissé le choix aux régions d’implanter le programme dans deux ans au lieu de l’an prochain, les associations régionales ont préféré passer leur tour pour la prochaine saison. 

La nouvelle formule mise à l’essai depuis septembre 2017 consistait à tenir les activités sur une demi-glace plutôt qu’une glace complète afin de fournir un environnement de jeu favorisant le développement des habiletés techniques des jeunes hockeyeurs de 7-8 ans. Du même coup, cela permettait d’accroître leur plaisir de jouer.

Cette nouvelle formule existe déjà en Europe et aux États-Unis où elle a fait ses preuves. Mais de ce côté-ci de la frontière, elle faisait partie des recommandations émises par Hockey Canada pour devenir obligatoires dans deux ans. La présente saison a donc servi à colliger des données pour étayer la politique-cadre de Hockey Québec et Hockey Canada sur le jeu en espace restreint à 4 contre 4 qui entrera en vigueur en mai 2019. 

Les associations de hockey mineur de la région consultées lors de l’assemblée générale annuelle de Hockey SLSJ ont voté pour l’application du nouveau programme seulement en 2019-20. « Je crois qu’il y a un facteur économique qui entre aussi en ligne de compte, estime Alexandre Lallemand, coordonnateur régional. Il y aura l’achat de matériel comme des bandes séparatrices, des buts intermédiaires homologués à un coût assez élevé. »

Le coordonnateur estime que les associations ont pris cette décision afin d’avoir le temps de préparer leur clientèle pour ce changement. « Ça leur donne aussi le temps de faire des rencontres avec les parents des joueurs novices de première année afin de les préparer pour 2019-20. D’ici là, les jeunes joueront sur une glace standard complète », explique M. Lallemand

Des vidéos explicatifs sont aussi disponibles sur le site de Hockey SLSJ. D’autre part, en avril 2019, les équipes éliminées qui voudront apprivoiser la nouvelle formule auront toujours le loisir d’organiser des mini-tournois en espace restreint. Johanne Saint-Pierre