Président d'honneur de la 25e édition, André Bolduc est entouré par les membres du comité Super Bowl d'Alma, Pascal Néron, François Émond, Jean-François Murray, Patrice Plourde, Stéphane Brassard et Stéphane Chiasson.

Rassemblement pour le Super Bowl: déjà la 25e édition à Alma!

Les rassemblements pour le Super Bowl sont de moins en moins nombreux, mais celui d'Alma traverse le temps sans problème. La 25e édition se tiendra le 5 février à la Cage, Brasserie sportive d'Alma sous la présidence d'honneur d'André Bolduc.
Bon an mal an, la soirée permet d'amasser autour de 10 000$ pour les organisations locales de football mineur. «Ça part des commanditaires qui embarquent avec nous. Ce qui fait la réussite également, c'est la cause. Ça fait 25 ans qu'on remet de l'argent dans le football mineur local, mais dans les immobilisations. Ça ne va pas pour payer des entraîneurs ou des voyages. Ça permet d'acheter de l'équipement, que ce soit des casques, des chandails ou pour l'entraînement. Ça paraît dans le milieu et ça perdure dans le temps», laisse tomber le président du comité organisateur, Patrice Plourde, sur le succès de l'événement almatois.
«On est choyé que ça fasse 25 ans. Il en a passé des événements du Super Bowl. Il y a dix ou 15 ans, il y en avait dans tous les bars et c'était plein partout. On réussit encore à faire sortir les gens de leur salon avec leur télé HD 60 pouces pour un événement sportif. Je pense que c'est la cause qui fait ça», indique Pascal Plourde, assurant que la formule demeurera la même pour la 25e édition.
«On ne change pas une formule gagnante», lance-t-il. Le coût du billet d'entrée est de 35$, ce qui inclut notamment une consommation, un buffet ainsi que de l'animation et des prix de présence. Pour souligner l'occasion, tous les bâtisseurs des dix dernières années sont les bienvenus.
André Bolduc
Depuis dix ans, l'organisation rend hommage à un bâtisseur du football dans le secteur et ce sera au tour d'André Bolduc en 2017. L'Almatois qui a porté les couleurs des Stingers de Concordia avant d'accéder au football professionnel, dans la Ligue canadienne, avec Ottawa, Edmonton et les Alouettes de Montréal. Il fait partie du personnel d'entraîneurs de l'organisation montréalaise depuis quatre ans. Auparavant, il a dirigé pendant cinq ans le Vert&Or de l'Université de Sherbrooke. «J'ai arrêté de jouer en 2002 et c'est ma 15e année comme entraîneur qui s'est terminée récemment», rappelle André Bolduc qui n'est pas en mesure de parler de son futur avec l'organisation. Il laisse le soin aux Alouettes de faire les annonces en temps et lieu. Il n'a pas hésité une seconde quand il a été approché par les organisateurs.
«J'étais ici en 1994 comme invité d'honneur. Plusieurs années plus tard, je reviens. C'est vraiment agréable», d'exprimer l'Almatois qui a profité de sa présence à Alma jeudi pour parler de son cheminement et de persévérance scolaire avec les jeunes joueurs du secteur du primaire au collégial, lors d'une conférence à la salle La Tourelle du Collège d'Alma.
Ses deux fils suivent ses traces dans le monde du football. Son plus vieux, Thomas, vient de terminer sa première année comme quart-arrière en division un avec les Couguars du Cégep Champlain-Lennoxville. Son plus vieux, Raphaël, occupe la même position que son père avec l'école secondaire du Triolet, à Sherbrooke.
Charles Marchand-Thibeault, receveur de passes qui a porté les couleux des Lynx et des Jeannois et qui évolue maintenant avec les Redmen de l'Université McGill, sera également présent.